Entendre

dimanche 17 décembre 2017

Lettre ouverte à Nicole Belloubet, Ministre de la justice

Filed under: Migrants, Politique, Société, Violence — Étiquettes : , , , , — Jean-Luc @ 14:20

Madame la Ministre,

Il y a quelques jours, en rentrant chez moi tard le soir en voiture, j’ai aperçu sur le bord de la route deux adolescents assis recroquevillés l’un contre l’autre, immobiles.

Il faisait très froid, la neige commençait à tomber et la météo avait annoncé de fortes gelées dans la nuit. Je me suis arrêté. Ils avaient une quinzaine d’années. Ils ne parlaient pas français. Ils étaient trempés, frigorifiés, terrorisés.

Je me suis demandé ce que je devais faire :

  • Les laisser là se débrouiller parce qu’après tout, je ne suis pas censé prendre en charge toute la misère du monde ?

Oui, mais je pourrais alors être poursuivi pour non-assistance à personne en danger (article 223-6 du Code pénal : « Sera puni des mêmes peines [cinq ans d’emprisonnement et de 75 000 euros d’amende] quiconque s’abstient volontairement de porter à une personne en péril l’assistance que, sans risque pour lui ou pour les tiers, il pouvait lui prêter. »)

  • Les emmener chez moi pour leur donner un peu à manger et éventuellement les laisser dormir au chaud jusqu’au lendemain ?

Oui, mais je pourrais alors être poursuivi pour aide au séjour d’un étranger en France (article L. 622-1 du Code de l’entrée et du séjour des étrangers et du droit d’asile : « Toute personne qui aura […] facilité ou tenté de faciliter l’entrée, la circulation ou le séjour irréguliers, d’un étranger en France sera punie d’un emprisonnement de cinq ans et d’une amende de 30 000 euros. »)

  • Les emmener au commissariat le plus proche qui les remettra à la préfecture qui les enfermera en Centre de rétention administrative avant de les renvoyer dans leur pays où ils recommenceront à crever de faim si des miliciens ne les exterminent pas avant (parce qu’ils ne sont évidemment pas venus en France pour le plaisir : ils sont venus pour sauver leur peau !)

Oui, mais ma conscience m’interdit cette solution.

Qu’a fait Martine Landry, militante d’Amnesty International France, dans une situation analogue ? Elle a récupéré au poste frontière de Menton-Vintimille deux mineurs d’origine guinéenne âgés de 15 ans, que la police italienne avait renvoyés à pied vers la France. Elle les a accompagnés à la Police aux frontières, munie de documents attestant de leur demande de prise en charge par l’Aide sociale à l’enfance.
Celle-ci a effectivement pris en charge ces deux enfants par la suite.

Martine Landry sera jugée à Nice, lundi 8 janvier 2018. Il lui est reproché d’avoir « facilité l’entrée de deux mineurs étrangers en situation irrégulière ». Elle risque un emprisonnement de cinq ans et une amende de 30 000 euros (article L. 622-1 du Code de l’entrée et du séjour des étrangers et du droit d’asile).
Si elle n’avait rien fait, elle risquait peut-être cinq ans d’emprisonnement et 75 000 euros d’amende (article 223-6 du Code pénal). C’était pire !

Amnesty International s’insurge avec raison contre cette criminalisation insupportable [https://www.amnesty.fr/refugies-et-migrants/actualites/une-de-nos-membres-poursuivie-pour-delit-de-solidarite].

À la frontière française, les enfants non accompagnés ne font pas l’objet de l’attention requise au regard de leur situation de vulnérabilité. C’est pourtant ce qu’exige la législation française relative à la protection de l’enfance. Les enfants sont renvoyés de façon expéditive et sans possibilité d’exercer leurs droits ni même d’être accompagnés.

Amnesty International a reçu le prix Nobel de la paix en 1977. Ses membres ne sont ni des terroristes ni des « passeurs » qui se font des fortunes pour faire entrer en France des étrangers sans papiers. Pas plus que les membres du Secours populaire ou des Restos du cœur ; et pas plus que Cédric Herrou, Rob Lawrie ou Pierre-Alain Mannoni. Tous ces bénévoles sont des humains qui défendent les droits humains, qui ont des aspirations humanitaires de fraternité, de solidarité, d’accueil, de partage et d’entraide.

Et si on leur interdit d’exercer leur bienveillance, le monde va devenir invivable.
Chacun pour soi et que les autres crèvent ! Est-ce vraiment un idéal ?

Il faut en finir avec cette législation schizophrène et absolument insupportable, qui exige à la fois :

  • que l’on porte secours aux personnes en situation de détresse
  • et que l’on s’abstienne de porter secours aux étrangers en situation de détresse.

Des associations se sont élevées depuis quelques années contre ce qu’elles appellent le « délit de solidarité ».
Cette expression absurde souligne l’absurdité de notre législation actuelle.
Des deux articles de loi en question, l’un (au moins) est en trop et doit être supprimé.

Dans l’espoir que vous aurez à cœur de normaliser cette situation inepte,
Je vous prie d’agréer, Madame la Ministre, l’expression de ma très haute considération.

Publicités

samedi 7 avril 2012

Ni responsable, ni coupable…

Filed under: Economie, Elections, Société, Violence — Étiquettes : , , , , , , — Jean-Luc @ 18:20


Après 12 ans d’enquête et de recherches approfondies, ils se sont aperçus que l’Erika avait coulé dans les eaux internationales et non pas dans les eaux territoriales françaises, et que donc Total ne pouvait pas être responsable de la pollution des côtes bretonnes.

Tant que la justice fonctionnera de cette façon, il ne faudra pas s’étonner que les gens votent Mélenchon !

Je suis étonné qu’il y ait encore des Français qui fassent le plein chez Total.
Même par hasard…

jeudi 5 janvier 2012

TVA sociale


Vous n’y comprenez rien ?

C’est pourtant simple :
On réduit les cotisations sociales des entreprises, qui servent à alimenter la sécu. Donc les entreprises gagnent du fric. Plus de fric.

Mais la sécu en perd.
Pour ne pas que ça se voie trop, il faut trouver d’autres sources de financement pour la sécu.

C’est simple : on va piocher dans la poche des prolétaires. Par l’intermédiaire d’une augmentation de TVA, qu’on appellera « TVA sociale ».

La TVA est l’impôt le plus injuste qui soit : quand vous achetez une baguette 1 €, l’état vous pique 5 centimes. Que vous soyez PDG de L’Oréal ou smicard.
Les pauvres payent proportionnellement beaucoup plus que les riches. Surtout que les riches mangent proportionnellement beaucoup moins de pain.

Avantage : les entreprises ayant moins de dépenses vont pouvoir embaucher plus, peut-être, et vendre moins cher, si ça les tente… à l’étranger, parce qu’en France, la diminution sera compensée par l’augmentation de TVA.

Inconvénient : les travailleurs paieront plus, grâce à cette TVA. C’est eux qui financeront la sécu à la place des entreprises. Ils auront donc tendance à acheter moins. Donc les entreprises vendront moins. Donc elles vont moins gagner de fric, et embaucher moins.

Bilan global : augmentation des prix et augmentation du chômage.

Ah, c’est pas simple, l’économie…

TVA sociale… Vous avez dit « sociale » ?

samedi 7 mai 2011

Terrorisme et civilisation

Ben Laden a donc été tué.

Barak Obama a proclamé : « Justice est faite. »
Comme tout bon (ou mauvais) cow-boy, il confond ici sans aucun état d’âme « justice » et « vengeance ». Oui, l’Amérique a été vengée par l’assassinat de cet abominable criminel, désarmé, pendant son sommeil. Mais non, la justice n’a pas été rendue. La justice se rend sous un chêne, ou à la rigueur dans un tribunal impartial et indépendant, qui décide seul de la peine à appliquer ; on ne se fait pas justice soi-même, la kalachnikov à l’épaule ou le colt à la main, comme essaient de le faire les terroristes d’Al-Qaida. Boris Cyrulnik a écrit dans Le Monde un excellent article sur la différence, importante, entre ces deux notions. Mais pour bien comprendre, il faut prendre un temps de réflexion, ce qui n’est peut-être pas l’activité préférée des étatsuniens.

Grâce à cette opération, on a appris qu’Al-Qaida envisageait pour septembre prochain un (ou des ?) attentat(s ?) terroriste(s ?) contre un (ou des ?) train(s ?), aux États-Unis, pour « fêter » le décanniversaire du 11 septembre 2001.
À mon avis, c’est un mauvais objectif : le trains étatsuniens sont lents, inconfortables, bruyants, sales et malodorants, et très peu d’étatsuniens les utilisent. Et probablement seulement les plus pauvres. Un attentat dans n’importe quel grand magasin, ou n’importe quel aéroport aurait été plus meurtrier. C’est quand même ce qu’ils cherchent, non ?

Mais essayons de récapituler.

Le 11 septembre 2001, Al-Qaida avait réussi à tuer un peu moins de 3000 américains dans les tours jumelles du World Trade Center. Ce nombre inclut les passagers des avions écrasés sur les tours, et les terroristes eux-mêmes.

Depuis, ils ont réussi encore quelques attentats ça et là, dont le plus meurtrier a probablement été celui de Madrid, en 2004, qui a fait un peu moins de 200 morts.

Au total, et en comptant très large, soyons généreux, disons 5000 morts, pour une population d’abominables chiens infidèles chrétiens occidentaux qui dépasse largement un milliard d’individus en ne comptant que l’Europe et l’Amérique du Nord…

5000 morts en dix ans, pour tout l’Occident chrétien, cela correspond à peu près au bilan des accidents de la route pour la seule France, en une seule année.

Et ils imaginent sérieusement qu’ils vont gagner la guerre avec ça ?

Le terrorisme est insupportable parce qu’il est inhumain. Personne ne peut accepter que quiconque tue (ou simplement prenne en otage) des innocents, quelle que soit la cause à défendre. Le terrorisme, c’est le degré zéro de la civilisation ; c’est le niveau le plus primaire de la bête : je ne t’aime pas, je te tue. Et encore… Les animaux ne tuent que quand ils ont vraiment faim !

Lorsqu’en plus le bilan est tellement ridicule, il faut vraiment être… (allez, disons-le !) stupide pour continuer ce genre d’action.

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :