Entendre

jeudi 5 janvier 2012

TVA sociale


Vous n’y comprenez rien ?

C’est pourtant simple :
On réduit les cotisations sociales des entreprises, qui servent à alimenter la sécu. Donc les entreprises gagnent du fric. Plus de fric.

Mais la sécu en perd.
Pour ne pas que ça se voie trop, il faut trouver d’autres sources de financement pour la sécu.

C’est simple : on va piocher dans la poche des prolétaires. Par l’intermédiaire d’une augmentation de TVA, qu’on appellera « TVA sociale ».

La TVA est l’impôt le plus injuste qui soit : quand vous achetez une baguette 1 €, l’état vous pique 5 centimes. Que vous soyez PDG de L’Oréal ou smicard.
Les pauvres payent proportionnellement beaucoup plus que les riches. Surtout que les riches mangent proportionnellement beaucoup moins de pain.

Avantage : les entreprises ayant moins de dépenses vont pouvoir embaucher plus, peut-être, et vendre moins cher, si ça les tente… à l’étranger, parce qu’en France, la diminution sera compensée par l’augmentation de TVA.

Inconvénient : les travailleurs paieront plus, grâce à cette TVA. C’est eux qui financeront la sécu à la place des entreprises. Ils auront donc tendance à acheter moins. Donc les entreprises vendront moins. Donc elles vont moins gagner de fric, et embaucher moins.

Bilan global : augmentation des prix et augmentation du chômage.

Ah, c’est pas simple, l’économie…

TVA sociale… Vous avez dit « sociale » ?

Publicités

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :