Entendre

lundi 25 août 2014

Remaniement

Filed under: Politique — Étiquettes : , , , , , , , , — Jean-Luc @ 22:58


Les Français ont élu, il y a un peu plus de deux ans, un Président de la République dont ils ont cru qu’il était un peu plus à gauche (ou peut-être seulement un peu moins à droite) que le petit Nicolas.
Disons dans les environs du PS, ou assimilé.
Mais plus le temps passe, plus ce président s’avère plutôt de centre droit, voire carrément de droite depuis qu’il a mis aux manettes du gouvernement un homme à poigne que beaucoup comparent avec juste raison au petit Nicolas, précisément. Il a la même psycho-rigidité et il fait presque autant de vent avec aussi peu de résultat : l’essentiel pour lui est de bouger, quels que soient les résultats ou même la direction…

Il restait pourtant deux ou trois ministres de gauche ou peut-être de centre-gauche.
Hélas, ceux-ci ont décidé ce week-end de commettre un crime de lèse-Manuel en s’autorisant à annoncer publiquement qu’ils n’étaient pas vraiment d’accord avec la politique actuelle du gouvernement.
Voilà donc que le dit Manuel, qui ne supporte pas les discussions, parce que lui, il est un dur, un vrai, annonce à François Hollande qu’il démissionne. François Hollande le renomme immédiatement premier ministre, avec pour mission de choisir un gouvernement qui, enfin, ferme sa gueule pour pouvoir faire sa politique de droite sans problème et sans discussion.

Il est bien tard pour aider au choix de ce futur gouvernement mais j’ai pourtant quelques suggestions à proposer pour les prochains ministres.

Je verrais donc bien :
Alain Juppé : ministre de l’économie et des finances (il sait bien calculer)
Jean-François Copé : ministre de la justice (il est avocat, il sait ce que c’est !)
François Fillon : ministre de l’écologie (il n’en a vraiment rien à cirer, il n’embêtera personne)
Nadine Morano : ministre de la culture (elle pourra peut-être apprendre un peu)
Nicolas Sarkozy : ministre de l’intérieur (il a prouvé son incompétence)
Brice Hortefeux : ministre de l’immigration (non, je n’ai pas dit de l’identité nationale)
Charles Pasqua : ministre de la guerre
Serge Dassault : ministre du commerce des armes et de l’industrie
Christian Estrosi : ministre du troisième âge et des anciens combattants

Allez, on parie ?

Publicités

vendredi 22 avril 2011

Le bruit et les odeurs…


Après que ses prédécesseurs Hortefeux et Besson ont viré hors de France tous les immigrés illégaux, ou presque, Nicolas Géant veut réduire l’immigration légale de 20 000 « individus » (louches) par an. Au lieu de 200 000 personnes étrangères admises sur le sanctuaire nazional, nous n’aurons plus que 180 000 barbus basanés introduits chaque année, avec une bouche en cul de poule et en se pinçant le nez pour échapper aux odeurs.

N’empêche. Il paraît qu’il y a en France actuellement plus de 11 millions d’immigrés ou d’enfants d’immigrés. 20 % de la population ! C’est à se demander comment les bons Français blancs catholiques ADN-vérifiés arrivent à résister et survivre !

Et si l’on en admet encore 180 000 par an, on se demande où on va les mettre. Surtout que ce sont en majorité des fainéants incapables de rien faire sauf bénéficier des allocs et du RMI qu’on leur octroie bien trop largement.
Ce qu’il faudrait, c’est supprimer toute immigration, légale ou pas, et renvoyer chez eux 20 000 étrangers chaque année. Et même à ce rythme, il faudrait encore 550 ans pour purifier définitivement notre belle patrie des 11 millions de barbares qui l’occupent actuellement.

Marine, où es-tu, que fais-tu ? Ah ! vivement 2012.

dimanche 27 février 2011

Suspicion paranoïaque


Ah ! Enfin Hortefeux dégage.

Depuis le temps qu’il nous pompait l’air avec sa haine de « l’autre », sa suspicion paranoïaque permanente, ses tests ADN, ses centres de rétention administrative, sa police politique, ses déchéances de nationalité, ses murs de protection anti-Roms, ses lois anti-voile et ses miradors …
On va enfin pouvoir aérer un peu.

Comme je l’avais suggéré il y a un mois, s’il continue à être terrorisé par les étrangers, il n’a qu’à se construire un mur de protection autour de lui tout seul et nous laisser enfin respirer l’air de l’amitié avec ces peuples courageux qui osent se libérer de leurs tyrans-dictateurs-tortionnaires.

Nous, on sera beaucoup plus tranquilles.

mardi 15 février 2011

Droit d’asile


Décidément, il va falloir s’accrocher pour faire plus immonde qu’Éric Besson !…

Ce suppôt du petit Nicolas vient de déclarer que les Tunisiens qui tentent de traverser la Méditerranée (« un cimetière à ciel ouvert », précise-t-il) pour venir en Europe via l’Italie ne sont pas bienvenus et « vont être reconduits dans leur pays ».
Ils seraient actuellement à peu près 1000 par jour : une invasion ! Pourrons-nous y survivre ?

De quoi se mêle-t-il, ce ministre français de l’industrie ? Il n’est plus sinistre de l’immigration nazionale depuis qu’il s’est fait virer pour incompétence. Il n’est pas non plus ministre italien…

Alors pourquoi essaie-t-il de faire croire qu’il a son mot à dire sur l’immigration clandestine de Tunisiens en Italie ? Qu’il s’occupe de l’industrie française, et non pas de problèmes qui pourraient à la limite concerner son collègue Hortefeux, qui est bien assez grand et assez ignoble pour faire des déclarations du même ordre (nouveau) tout seul !

Au même moment, France Terre d’Asile et Migreurop estiment que nous devons « accueillir dignement » ces migrants et « les informer sur leurs droits ».
Deux visions du monde ! Un gouffre. Cherchez l’erreur…

Mais Besson atteint le summum de la turpitude lorsqu’il ajoute que les copains de Ben Ali, ceux qui sont actuellement recherchés dans leur pays pour corruption, prévarication, voire torture, seront bien entendu accueillis en France à bras ouverts…

Au nom du droit d’asile, évidemment ! La France est quand même le pays des droits de l’homme.

samedi 5 février 2011

Le gendarme Frédéric Warion sort de l’anonymat

Le gendarme Frédéric Warion, commandant de la gendarmerie d’Alès, sort de l’anonymat : Frédéric Warion en avait probablement marre d’être contenu par le devoir de réserve qui empêche tout militaire, tout gendarme ou tout policier de se faire connaître en tant qu’individu, en le noyant dans la foule anonyme de ses collègues. Triste sort !

Je pense d’ailleurs depuis longtemps que si les policiers et gendarmes étaient distingués et individualisés par un numéro personnel unique inscrit en gros au dos de leur uniforme, à la place du traditionnel « Police », il y aurait moins de bavures. Si on pouvait identifier un policier ou un gendarme particulier sur une photo ou une vidéo, ils seraient probablement plus attentifs à ne pas faire n’importe quoi.

Alors qu’en l’état actuel des choses, ils peuvent commettre n’importe quelle violence sans être inquiété puisque personne ne peut les distinguer de leur voisin : « C’est pas moi, m’sieur, c’est sûrement un autre ! »

Frédéric Warion, commandant de la gendarmerie d’Alès, s’insurge aussi contre cet anonymat, et il a donc décidé de se faire connaître ; mais je ne suis pas persuadé qu’il ait choisi la meilleure méthode.

Le gendarme Frédéric Warion sort de l'anonymat

On le voit sur une vidéo amateur (de très bonne qualité, et qui a maintenant fait le tour de France – 650 000 vues), asperger de très près, avec une bombe de gaz lacrymogène, le visage d’honnêtes et paisibles manifestants du troisième âge, entourés d’élus locaux et accompagnés de quelques bambins.

Même les collègues gendarmes de Frédéric Warion, commandant de la gendarmerie d’Alès, sont effarés par sa violence envers d’innocents et pacifiques mamies et papys. Pour une fois, ils ne peuvent pas prétendre que ce n’était pas lui (les gendarmes ont souvent un esprit de corps très marqué) puisqu’on voit Frédéric Warion pratiquement en gros plan quand il serre la main d’un des élus locaux, avant la bagarre.

Je suis surpris que le petit Nicolas n’ait pas déjà proposé une loi interdisant aux commandants de gendarmerie de gazer des vieillards souffreteux et placides comme d’autres gazent les cafards dans les fonds de cuisine. Dominique Hasselmann vient d’écrire au ministre chargé de la gendarmerie nationale (je pense qu’il s’agit de Brice Hortefeux) pour lui demander de mettre hors d’état de nuire Frédéric Warion, ce dangereux cow-boy qui s’attaque aux passants dans les gares du midi.

Il faut faire connaître le gendarme Frédéric Warion, commandant de la gendarmerie d’Alès : il l’a cherché, il le mérite.

vendredi 28 janvier 2011

N’oublie pas de fermer la porte à clé

Filed under: Migrants, Politique, Société, Violence — Étiquettes : , , , , , , , , , — Jean-Luc @ 0:12


Brice Hortefeux apporte son soutien le plus entier, le plus inconditionnel et le plus ferme au projet de la Grèce de construire un mur (de 12,5 km de long) pour empêcher l’envahissement de l’Europe par des sales étrangers basanés et barbus qui se précipitent aux frontières pour venir chez nous profiter de nos fauteuils club, de nos restaurants 4 étoiles, de notre chauffage tout nucléaire, de nos Centres de rétention administrative, bref de notre confort et de nos richesses
, parfois même sans avoir essuyé leurs pieds sur le paillasson.

Ils seraient 200 par jour à essayer d’entrer en fraude.
Pour envahir toute l’Europe !

Cela fait une moyenne de (200 x 365) / 27 = 2 704 (j’arrondis à l’unité supérieure) sauvages hirsutes par État et par an qui viennent nous embêter à glandouiller dans les rues en fumant des produits louches et sans avoir aucun papier !

Notre Brice nazional estime-t-il que les barbares édentés et arriérés qui cherchent à nous envahir seront assez cons pour se masser derrière ses 12 km de barbelés, sans avoir l’idée de faire le tour ?

Un porte-parole de la commissaire européenne à la sécurité (Cecilia Malmström) a déclaré : « Les murs ou les grillages sont des mesures à court terme qui ne permettent pas de s’attaquer de manière structurelle à la question de l’immigration clandestine. »
Ah oui, mais alors, s’ils pensent comme ça à Bruxelles, comment voulez-vous qu’on s’en sorte ?
Ou plutôt comment voulez-vous qu’on les empêche d’entrer ? Les barbares, pas les députés européens, essayez de suivre un peu !
Et puis qu’est-ce que ça veut dire « structurel » ?

« Les mesures qui sont engagées, dès lors qu’il ne s’agit pas de restaurer le mur de Berlin, vont dans le bon sens et nous les soutenons », a contre-attaqué notre sinistre de l’intérieur, ex-sinistre de l’immigration sauvage et de l’identité nazionale ADN-garantie.

Question naïve mais importante :
Comment fait-on la différence entre le mur de Berlin et le mur de la Grèce ?
La longueur, peut-être ? Le mur de Berlin faisait, lui, 155 km de long ! Avec miradors, mitrailleuses et chiens policiers. Et c’est pourtant bien de cela dont il rêve Brice…
Il est vrai que la Grèce avait d’abord envisagé un mur de 206 km de long, mais ce projet avait fait hurler les Européens normaux.

Si j’étais moi, je construirais un mur de sécurité autour de Hortefeux pour qu’il se sente enfin tranquille et nous fiche la paix avec les déferlements de métèques !

2 704 par an et par État !
Une invasion ?…

mardi 4 janvier 2011

Zéro incendie de voiture à la Saint Sylvestre 2010 !


Hortefeux l’avait annoncé : « Il n’y aura pas de publication du nombre de voitures incendiées à la Saint Sylvestre. »
Confidentiel défense ! Comme ça, on est tranquilles.

D’ailleurs, on est effectivement tranquilles puisqu’aucune voiture n’a été incendiée à la Saint Sylvestre.
En tout cas, personne n’en a parlé. Donc s’il y en a eu, il n’y en a eu que très peu. Ou pas du tout.

Voilà une méthode de gouvernement dont devrait s’inspirer le petit Nicolas : au lieu de s’agiter vainement et de faire des déplacements « en région » chaque fois  qu’il neige, qu’une rivière déborde, qu’une usine se met en grève, ou qu’un couple de vieillard se fait assassiner, il devrait déclarer qu’il n’y aura plus aucune publication du nombre de crimes commis en France, du nombre d’ouvriers en grève (354 selon la police), ni des conséquences des phénomènes météorologiques.

Cela pourrait bien faire diminuer la criminalité, les mouvements sociaux, les retards d’avions et le nombre de maisons inondées !

D’ailleurs, si on évitait aussi de divulguer des informations inutiles sur l’Irak, l’Afghanistan, la Corée du Nord ou la Palestine, il y aurait probablement moins de guerres…

dimanche 26 décembre 2010

Météo


Après les affirmations répétées que la température de la Terre ne cesse d’augmenter en raison de la proportion croissante de gaz à effet de serre (sauf de l’avis d’ Allègre, qui n’a rien compris et qui prétend le contraire pour faire son intéressant), les neiges et frimas du mois de décembre en ont étonné plus d’un. À commencer par Hortefeux et Fillon, et en suivant par nos journalistes météo, qui ont enquêté sur cette question troublante, et ont fini par trouver des explications qu’ils ont essayé de nous transmettre.

On a ainsi entendu l’un d’eux développer récemment une longue argumentation :
puisque la température augmente, les glaces des pôles fondent. Comme il y a moins de glace, les rayons du soleil sont moins réfléchis, et donc chauffent plus, et donc la température augmente. (On peut noter au passage l’inutilité flagrante de cette boucle qui ne fait qu’affirmer que puisque la température augmente, donc la température augmente).
Donc, les océans, soumis à des températures plus élevées, s’évaporent plus. Et après quelques passes magiques selon lesquelles cela produirait un anticyclone très au nord, il en a conclu que l’air froid du pôle Nord descend vers l’Europe.

Et voilà donc pourquoi votre fille est muette : c’est bien parce que le réchauffement climatique s’accélère que la température diminue.

Voilà déjà un grand pas de fait : on a compris pourquoi la neige est tombée en décembre.

Reste maintenant à trouver le responsable, pour lui intenter un procès qui pourra le déclarer coupable ; parce qu’il va bien falloir rembourser les accidents de voiture et les voyages annulés. Il ne faudrait quand même pas oublier tous ces manques à gagner, tout cet argent perdu malgré le « travailler plus ».

Il serait peut-être temps d’expliquer à ceux qui nous informent sur la météo que si la température du globe augmente effectivement (sauf pour Claude Allègre) de 0,75° par siècle (c’est-à-dire de 0,75/36500 = 0,000021° par jour), cela ne signifie pas pour autant qu’il fera demain 0,000021° de plus qu’aujourd’hui. Et que peut-être même il fera demain 7 ou 8° de plus, ou 4 ou 5° de moins qu’aujourd’hui, sans que cela remette en question un quart de poil de seconde le réchauffement climatique.

Il faudrait apprendre à nos journalistes météo (et à ceux qui les écoutent) ce qu’est une moyenne, et ce que sont des fluctuations aléatoires autour d’une moyenne.

Mais « aléatoire » est probablement un mot difficile à utiliser pour ceux qui prétendent faire de la « science » !

samedi 11 décembre 2010

Un combat pour la liberté de faire n’importe quoi

Filed under: Politique, Société, Violence — Étiquettes : , , , , , , , , — Jean-Luc @ 11:28

Le prix Nobel de la paix a été décerné à une chaise vide, Liu Xiaobo étant toujours en prison pour avoir demandé la démocratie en Chine.
Les chefs Chinois s’indignent de la politisation du prix Nobel.

C’est vrai, quoi : si maintenant le prix Nobel est décerné à des prisonniers politiques, où va-t-on ?

Sept policiers ont été condamnés à des peines de prison ferme pour avoir menti, inventé de concert de faux témoignages, fait des faux en écriture, ce qui a conduit à l’accusation d’un innocent pour tentative d’homicide sur un fonctionnaire de police. Au passage, ils ont tabassé le « suspect ».
Le syndicat de police Alliance se dit « atterré et écœuré ».

C’est vrai, quoi : si maintenant les policiers ne peuvent plus impunément tabasser les « suspects »,  puis mentir et raconter n’importe quoi quand ils ont fait une connerie, où va-t-on ?

Brice Hortefeux, qui ne rate décidément aucune occasion de dire des âneries, en a remis une couche en proclamant : « Notre société ne doit pas se tromper de cible : ce sont les délinquants et les criminels qu’il faut mettre hors d’état de nuire. »
Mais précisément, Brice, ce sont bien des délinquants et des criminels que la justice française a condamnés…

vendredi 10 décembre 2010

L’hiver, souvent, il neige…

Filed under: Politique, Société — Étiquettes : , , , , , , , , — Jean-Luc @ 15:35

Il fallait oser déclarer, mercredi après-midi, qu’il n’y avait « pas de pagaille » sur les routes d’Île-de-France, au moment même où des dizaines de milliers d’automobilistes coincés dans les plus gros embouteillages jamais connus abandonnaient leur voiture sur le bas-côté pour essayer de rejoindre leur domicile 7 ou 8 h plus tard pour les plus chanceux, les autres étant obligés de passer la nuit, sans avoir dîné, sur le sol froid d’un gymnase aménagé en dortoir…

Brice Hortefeux a osé !

Il fallait oser maintenir cette affirmation le lendemain, et recommander en outre, alors que la situation météo s’était bien améliorée : « Surtout, ne prenez pas votre voiture aujourd’hui, vous risquez de passer la nuit dans un gymnase… »

Brice Hortefeux a osé !

Il fallait oser déclarer après tout cela : « C’est “la faute à météo-France”, qui n’avait pas annoncé qu’il y aurait 10 cm de neige à Paris », alors que d’une part météo-France avait bien annoncé ces précipitations, et d’autre part tout un chacun se moque assez souvent des prévisions de météo-France pour savoir que ce n’est pas une science exacte, fiable à 100 %, ils sont eux-mêmes les premiers à le revendiquer !

François Fillon a osé !

Je m’étonne que le petit Nicolas n’ait encore rien dit, lui qui s’occupe de tout en permanence, jusqu’aux inondations et aux chutes de neige.

Nous sommes gouvernés par des incapables incompétents.
Et encore… s’ils n’étaient qu’incapables, ce ne serait pas la première fois ! Mais ils sont en outre tellement prétentieux et imbus d’eux-mêmes qu’ils n’arrivent même pas à reconnaître leurs erreurs !

On leur a tellement dit, à l’ENA, qu’ils étaient les meilleurs du monde qu’ils ont fini par le croire. Et encore, je ne suis pas certain qu’Hortefeux ait fait l’ENA. Pour faire l’ENA il faut avoir le bac, non ?

Older Posts »

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :