Entendre

mardi 14 décembre 2010

Le flashball tue

Filed under: Science, Société, Violence — Étiquettes : , , , , , — Jean-Luc @ 0:10


Qu’on arrête de dire n’importe quoi !

J’ai entendu un sous-fifre d’un quelconque sous-secrétaire de je ne sais quel sous-préfet déclarer à la télé que le flashball était une arme « non-létale ».

Soyons clair : « létal » signifie « qui provoque la mort » (Petit Robert). Un homme vient de mourir à Marseille après avoir été victime d’un tir de flashball. Le flashball est donc une arme qui tue, c’est-à-dire une arme létale.

Libération recense dix cas de victimes de flashball depuis cinq ans, pour l’essentiel des gens qui ont perdu un œil. Le nouvel obs récapitule aussi ces « graves blessures ». Soulignons que la Direction centrale de la sécurité publique avait pourtant rappelé, en mai 2009, l’interdiction de viser « au niveau du visage ou de la tête ». On se demande comment les flics arrivent à atteindre un œil quand ils visent les jambes. Sauf à supposer qu’ils tirent comme des pieds.

Aujourd’hui, donc, on sait que le flashball est une arme létale au même titre que le revolver 357 magnum.

Le flashball tue.
C’est si vrai que sur le site du fabricant lui-même (non, je ne vous donnerai pas l’adresse) ils ne disent pas « arme non-létale », mais « arme à létalité atténuée ». Ce qui veut  probablement dire qu’elle ne tue « qu’un petit peu », ou qu’elle ne tue pas « à tous les coups »…

Non, certes, le flashball ne tue pas à tous les coups, mais le revolver 357 magnum non plus.

Il convient donc d’interdire le flashball, au moins dans les rues de nos villes. Que des soldats les utilisent dans les pays en guerre, pourquoi pas ? La guerre est faite pour tuer les gens. Mais, que je sache, la France n’est pas en guerre.

Si ?
Non.

En tout cas pas à Marseille.

Le flashball tue.

Et le Taser, alors ?

lundi 18 octobre 2010

Tout va très bien, madame la marquise…


Depuis un mois, les manifestations conte la réforme des retraites se succèdent à un rythme de plus en plus serré. Entre 2,5 millions et 3,5 millions de manifestants à chaque fois (entre 237 320 et 312 750 selon la police), chiffre à peu près constant.

Le gouvernement affirme d’une part que le nombre de manifestants diminue à chaque manifestation (de 312 750 à 237 320 selon la police), ce qui est un signal fort qui lui est envoyé par lequel les Français lui signifient qu’ils comprennent et acceptent cette réforme. Et d’autre part que cela fait quand même de 64 687 250 à 64 762 680 (selon la police) Français qui ne manifestent pas, et sont donc manifestement très favorable à la politique du petit Nicolas. Et toc !

Le petit Nicolas, droit dans ses bottes, continue à affirmer qu’il avait promis dans sa campagne électorale qu’il retarderait l’âge de départ à la retraite, et qu’il est donc obligé de maintenir sa réforme pour tenir sa parole qui est d’or.

Environ 4000 stations-service ne peuvent plus fournir de carburant aux automobilistes.

Le sinistre des transports affirme que c’est faux, d’une part, et d’autre part que c’est dû au comportement incivil des Français qui ne sont pas prêts à partager avec leurs concitoyens, et qui se précipitent pour faire leur propre plein. Les égoïstes !

Parallèlement, le gouvernement met en place une cellule de crise intersinistérielle pour réfléchir à la façon de réapprovisionner les stations-service.

Bientôt, probablement, en plus des flics, CRS et autres gendarmes qu’ils envoient pour tirer au flashball sur nos gosses, ils enverront l’armée et les chars pour libérer les stocks de carburant.

Ah, on est bien !

samedi 16 octobre 2010

Était-ce bien nécessaire ?

Filed under: Société, Violence — Étiquettes : , , , , — Jean-Luc @ 0:08


Après les violences policières envers les lycéens qui manifestent contre la réforme des retraites, Brice Hortefeux a demandé aux « forces de l’ordre » de « limiter l’usage de la force au strict nécessaire ».

Devoir leur préciser cela est bien un aveu que, sans cette recommandation, ils se laissent aller à des violences pas vraiment nécessaires…

Quant au préfet de police de Paris, il a donné l’instruction à la police de ne plus tirer avec des flashballs.
Là encore, bel aveu que ces armes sont dangereuses.

jeudi 14 octobre 2010

Chiens méchants

Filed under: Politique, Société — Étiquettes : , , , , , , , , , — Jean-Luc @ 21:24


Le petit Nicolas a choisi d’ignorer, superbement et tête haute, avec force coups de menton, les manifestations qui s’insurgent contre la réforme des retraites. Je ne suis pas persuadé que ce soit, pour lui, un bon choix. Mais il fait comme il veut…

Mieux : il lâche ses chiens contre nos enfants, inquiets de constater qu’on oblige les vieux à travailler plus longtemps, ce qui, évidemment, ne va pas faciliter leur entrée, déjà problématique, sur le marché du travail !

Et encore… Si ces chiens n’étaient là que pour contenir des débordements inévitables, ce serait presque acceptable. Mais non : ces chiens sont armés, et ils ont l’ordre (ou prennent la liberté ?) de tirer dans le tas.

Même avec des flashballs cela peut avoir des conséquences dramatiques.

Aujourd’hui, un lycéen va peut-être perdre un œil. Ce qui s’était déjà produit il y a un peu plus d’an au même endroit.

Pourrait-on désarmer les policiers envoyés contre les manifs, ou au moins leur apprendre qu’on ne tire pas dans la tête ?

Même avec un flashball…

jeudi 11 mars 2010

Flashball, suite…

Filed under: Politique, Société — Étiquettes : — Jean-Luc @ 10:42


La Commission nationale de déontologie de la sécurité a pondu un rapport pour annoncer que l’utilisation d’un flashball lors d’une manif à Montreuil en juillet dernier n’était « pas indispensable » et que « le cadre légal d’emploi n’était pas respecté ». Ce tir de flashball avait entraîné la perte d’un œil par un manifestant.

En lisant le début de cet article du Monde, je me disais en mon for intérieur et à voix basse (je suis souvent sur écoute) : « Ben mon fieux, elle n’en a plus pour longtemps, la Commission nationale de déontologie de la sécurité… Le petit Nicolas va te la dissoudre vite fait pour la remplacer par une potiche à sa botte, comme la Halde. »

Bingo ! Un peu plus loin dans l’article, le Monde annonce : « La Commission nationale de déontologie de la sécurité doit disparaître au profit du nouveau poste de défenseur des droits prévu par le gouvernement. »

Ça m’a un peu rassuré : le petit Nicolas est encore en bonne forme !

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :