Entendre

dimanche 17 décembre 2017

Lettre ouverte à Nicole Belloubet, Ministre de la justice

Filed under: Migrants, Politique, Société, Violence — Étiquettes : , , , , — Jean-Luc @ 14:20

Madame la Ministre,

Il y a quelques jours, en rentrant chez moi tard le soir en voiture, j’ai aperçu sur le bord de la route deux adolescents assis recroquevillés l’un contre l’autre, immobiles.

Il faisait très froid, la neige commençait à tomber et la météo avait annoncé de fortes gelées dans la nuit. Je me suis arrêté. Ils avaient une quinzaine d’années. Ils ne parlaient pas français. Ils étaient trempés, frigorifiés, terrorisés.

Je me suis demandé ce que je devais faire :

  • Les laisser là se débrouiller parce qu’après tout, je ne suis pas censé prendre en charge toute la misère du monde ?

Oui, mais je pourrais alors être poursuivi pour non-assistance à personne en danger (article 223-6 du Code pénal : « Sera puni des mêmes peines [cinq ans d’emprisonnement et de 75 000 euros d’amende] quiconque s’abstient volontairement de porter à une personne en péril l’assistance que, sans risque pour lui ou pour les tiers, il pouvait lui prêter. »)

  • Les emmener chez moi pour leur donner un peu à manger et éventuellement les laisser dormir au chaud jusqu’au lendemain ?

Oui, mais je pourrais alors être poursuivi pour aide au séjour d’un étranger en France (article L. 622-1 du Code de l’entrée et du séjour des étrangers et du droit d’asile : « Toute personne qui aura […] facilité ou tenté de faciliter l’entrée, la circulation ou le séjour irréguliers, d’un étranger en France sera punie d’un emprisonnement de cinq ans et d’une amende de 30 000 euros. »)

  • Les emmener au commissariat le plus proche qui les remettra à la préfecture qui les enfermera en Centre de rétention administrative avant de les renvoyer dans leur pays où ils recommenceront à crever de faim si des miliciens ne les exterminent pas avant (parce qu’ils ne sont évidemment pas venus en France pour le plaisir : ils sont venus pour sauver leur peau !)

Oui, mais ma conscience m’interdit cette solution.

Qu’a fait Martine Landry, militante d’Amnesty International France, dans une situation analogue ? Elle a récupéré au poste frontière de Menton-Vintimille deux mineurs d’origine guinéenne âgés de 15 ans, que la police italienne avait renvoyés à pied vers la France. Elle les a accompagnés à la Police aux frontières, munie de documents attestant de leur demande de prise en charge par l’Aide sociale à l’enfance.
Celle-ci a effectivement pris en charge ces deux enfants par la suite.

Martine Landry sera jugée à Nice, lundi 8 janvier 2018. Il lui est reproché d’avoir « facilité l’entrée de deux mineurs étrangers en situation irrégulière ». Elle risque un emprisonnement de cinq ans et une amende de 30 000 euros (article L. 622-1 du Code de l’entrée et du séjour des étrangers et du droit d’asile).
Si elle n’avait rien fait, elle risquait peut-être cinq ans d’emprisonnement et 75 000 euros d’amende (article 223-6 du Code pénal). C’était pire !

Amnesty International s’insurge avec raison contre cette criminalisation insupportable [https://www.amnesty.fr/refugies-et-migrants/actualites/une-de-nos-membres-poursuivie-pour-delit-de-solidarite].

À la frontière française, les enfants non accompagnés ne font pas l’objet de l’attention requise au regard de leur situation de vulnérabilité. C’est pourtant ce qu’exige la législation française relative à la protection de l’enfance. Les enfants sont renvoyés de façon expéditive et sans possibilité d’exercer leurs droits ni même d’être accompagnés.

Amnesty International a reçu le prix Nobel de la paix en 1977. Ses membres ne sont ni des terroristes ni des « passeurs » qui se font des fortunes pour faire entrer en France des étrangers sans papiers. Pas plus que les membres du Secours populaire ou des Restos du cœur ; et pas plus que Cédric Herrou, Rob Lawrie ou Pierre-Alain Mannoni. Tous ces bénévoles sont des humains qui défendent les droits humains, qui ont des aspirations humanitaires de fraternité, de solidarité, d’accueil, de partage et d’entraide.

Et si on leur interdit d’exercer leur bienveillance, le monde va devenir invivable.
Chacun pour soi et que les autres crèvent ! Est-ce vraiment un idéal ?

Il faut en finir avec cette législation schizophrène et absolument insupportable, qui exige à la fois :

  • que l’on porte secours aux personnes en situation de détresse
  • et que l’on s’abstienne de porter secours aux étrangers en situation de détresse.

Des associations se sont élevées depuis quelques années contre ce qu’elles appellent le « délit de solidarité ».
Cette expression absurde souligne l’absurdité de notre législation actuelle.
Des deux articles de loi en question, l’un (au moins) est en trop et doit être supprimé.

Dans l’espoir que vous aurez à cœur de normaliser cette situation inepte,
Je vous prie d’agréer, Madame la Ministre, l’expression de ma très haute considération.

Publicités

jeudi 12 mai 2011

Kit mains libres

Filed under: Politique, Science, Société — Étiquettes : , , , , , , , , , , , — Jean-Luc @ 9:22

Ainsi, les pouvoirs publics commencent à s’apercevoir que, lorsqu’un conducteur a un téléphone portable dans une main et une cigarette dans l’autre, il est gêné pour passer les vitesses, tenir le volant, et régler le GPS. Sa conduite s’en ressent au point qu’il aurait une plus grande probabilité d’accident que s’il ne tenait que son volant, sans accessoires.

Il va donc être bientôt interdit de téléphoner en conduisant.

Ah bon, c’est déjà fait ?

Oui mais ils vont sévir et ça va être plus interdit. Il faut dire que 20 % d’augmentation de morts sur les routes en avril, ça la fout mal pour le petit Nicolas qui a toujours prétendu que, grâce à lui, il n’y avait quasiment plus d’accidents sur les routes de France. Et c’est difficile ici d’accuser les Tunisiens ou les Roms en situation irrégulière…

Je m’en fous disent certains : j’ai un kit mains libres…

Et ben non : des études très récentes, très approfondies et très fines permettent de constater que lorsqu’un conducteur téléphone, même avec un kit mains libres, son attention est détournée, son angle de vision se rétrécit, il accommode à l’infini et ne regarde plus que l’horizon en pensant à son interlocutrice, il n’entend plus le klaxon du gars qui le double, il oublie de mettre son clignotant, et il a quand même plus d’accidents que s’il ne téléphone pas.

Bon, c’est la science moderne qui nous le dit.

Moi, quand j’étais petit (et ça remonte loin !) il y avait un petit panneau à côté des conducteurs d’autobus : « Il est interdit de parler au conducteur. »

À mon avis, ils devaient déjà se douter de quelque chose.

Mais l’expérience des autres ne sert pas !

samedi 23 avril 2011

Péages

Le petit Nicolas, sous l’influence du gnôme Géant, serait près à remettre en cause la libre circulation des barbares dans l’espace Schengen. Il a probablement raison. Ce n’est pas parce que l’Italie se laisse envahir par les musulmans islamistes qu’elle doit nous les envoyer ici chez nous sans autre forme de procès.
Moi je dis : « Chacun chez soi et les vaches seront bien gardées. »

Il me semble même qu’il faudrait aller plus loin et rétablir les barrières douanières et les péages que nos ancêtres avaient eu la sagesse d’installer sur les routes, les autoroutes et à l’entrée des villes. Ainsi, même si Poitiers (par exemple) est envahi par les Sarrasins, Paris pourra en être préservé grâce à des fouilles, des vérifications ADN et des contrôles minutieux que Géant pourra développer à l’entrée de la ville.

Enfin, l’essentiel est que l’Élysée reste bien protégé par la garde républicaine, pour éviter que les descendants de notre Guide Suprême, fleuron de la pureté de la race française pure souche, aient la peau bronzée et les cheveux crépus.

vendredi 22 avril 2011

Le bruit et les odeurs…


Après que ses prédécesseurs Hortefeux et Besson ont viré hors de France tous les immigrés illégaux, ou presque, Nicolas Géant veut réduire l’immigration légale de 20 000 « individus » (louches) par an. Au lieu de 200 000 personnes étrangères admises sur le sanctuaire nazional, nous n’aurons plus que 180 000 barbus basanés introduits chaque année, avec une bouche en cul de poule et en se pinçant le nez pour échapper aux odeurs.

N’empêche. Il paraît qu’il y a en France actuellement plus de 11 millions d’immigrés ou d’enfants d’immigrés. 20 % de la population ! C’est à se demander comment les bons Français blancs catholiques ADN-vérifiés arrivent à résister et survivre !

Et si l’on en admet encore 180 000 par an, on se demande où on va les mettre. Surtout que ce sont en majorité des fainéants incapables de rien faire sauf bénéficier des allocs et du RMI qu’on leur octroie bien trop largement.
Ce qu’il faudrait, c’est supprimer toute immigration, légale ou pas, et renvoyer chez eux 20 000 étrangers chaque année. Et même à ce rythme, il faudrait encore 550 ans pour purifier définitivement notre belle patrie des 11 millions de barbares qui l’occupent actuellement.

Marine, où es-tu, que fais-tu ? Ah ! vivement 2012.

samedi 16 avril 2011

Contamination

Filed under: Economie, Science, Société — Étiquettes : , , , , , , , — Jean-Luc @ 22:09


Plus d’un mois après la catastrophe de Fukushima, Tepco, l’opérateur de la centrale (leur EdF à eux, si l’on veut) a accepté d’offrir une indemnisation aux familles obligées de fuir la zone contaminée par les fuites de la centrale, ou susceptible de l’être. Ces gens ont abandonné leur maison (si le séisme et le tsunami ne l’avaient pas détruite) et sont partis au hasard des routes vers un accueil improbable. L’exode de 1940 en 2011, par la faute d’ingénieurs incapables.

Tepco n’a pas lésiné : 8 300 € par foyer. Ils estiment que cela devrait compenser la maison perdue, le travail perdu, la voiture perdue, les inconvénients des contaminations éventuelles, et les cancers à venir.

Mais Tepco refuse d’indemniser les pêcheurs dont le travail est devenu impossible en raison de la contamination de la mer et de tout ce qu’elle contient.

Motif : ce n’est pas eux qui ont décidé l’interdiction de pêcher et de vendre le poisson contaminé, mais le gouvernement.

On devrait obliger le PDG de Tepco à bouffer les poissons contaminés pêchés dans le coin…

jeudi 7 avril 2011

Vers une purification ethnique de la France éternelle


Il faut se rendre à l’évidence : en matière de haine des autres, en général, et des étrangers en particulier, il y a pire que le petit Nicolas.
Son éminence (très) grise Claude Géant, qui cherche visiblement à faire encore plus immonde que Besson et Hortefeux réunis, voudrait renvoyer se faire tuer chez eux non seulement les sales étrangers sans papiers, donc en situation irrégulière, mais aussi tous les autres un peu moins sales étrangers, même dûment munis des bons ausweis officiels. Enfin, peut-être pas les bons étatsuniens riches blonds catholiques et propres, mais les genre louches, peau pas bien claire, cheveux frisés, habits pas très propres et langage incompréhensible.

Il faut dire que tous les barbus basanés de la planète se ruent sur la France, depuis que le clown italien Berlusconi, copain du petit Nicolas, délivre des papiers officiellement valables dans toute l’Union européenne à tous les barbares qui débarquent à Lampedusa en raison de la guerre menée par la France contre Kadhafi, le clown tyran tortionnaire copain du petit Nicolas !
Ils seraient quelques milliers, vous rendez-vous compte ? Ils ne tiendront jamais dans nos centres de rétention administrative. Ou alors il va falloir en construire d’autres. Et qui c’est qui va payer, hein ?

J’ai cru comprendre que les règlements en vigueur (que la France devrait pouvoir invoquer pour refuser cette invasion) demandent que les immigrants ainsi tolérés dans l’Union européenne puissent justifier de revenus supérieurs à 60 euros par jour.

Facile !

Ben non, pas tellement : 60 euros par jours, ça fait 1800 euros par mois.

Je connais bien des Français qui ne seraient pas acceptés dans l’Union européenne…

Allez ! Après avoir expulsé tous les arabes, immigrés légaux ou illégaux, faudra voir à expulser les Alsaciens, qui sont quand même un peu Allemands, et les Bretons, dont personne n’a jamais pu dire exactement de quelle nationalité ils étaient.

En tout cas, ils ont une langue louche.

 

mardi 1 mars 2011

Ah, le « savoir-faire » de nos forces « de l’ordre » !…

Filed under: Migrants, Politique, Société, Violence — Étiquettes : , , , , , , — Jean-Luc @ 11:28


Voici un courrier envoyé à la ligue des Droits de l’Homme dont j’ai reçu une copie.
Sans commentaires.
Sauf peut-être que Frédéric Warion commence à faire des émules ?

dimanche 27 février 2011

Suspicion paranoïaque


Ah ! Enfin Hortefeux dégage.

Depuis le temps qu’il nous pompait l’air avec sa haine de « l’autre », sa suspicion paranoïaque permanente, ses tests ADN, ses centres de rétention administrative, sa police politique, ses déchéances de nationalité, ses murs de protection anti-Roms, ses lois anti-voile et ses miradors …
On va enfin pouvoir aérer un peu.

Comme je l’avais suggéré il y a un mois, s’il continue à être terrorisé par les étrangers, il n’a qu’à se construire un mur de protection autour de lui tout seul et nous laisser enfin respirer l’air de l’amitié avec ces peuples courageux qui osent se libérer de leurs tyrans-dictateurs-tortionnaires.

Nous, on sera beaucoup plus tranquilles.

mardi 15 février 2011

Droit d’asile


Décidément, il va falloir s’accrocher pour faire plus immonde qu’Éric Besson !…

Ce suppôt du petit Nicolas vient de déclarer que les Tunisiens qui tentent de traverser la Méditerranée (« un cimetière à ciel ouvert », précise-t-il) pour venir en Europe via l’Italie ne sont pas bienvenus et « vont être reconduits dans leur pays ».
Ils seraient actuellement à peu près 1000 par jour : une invasion ! Pourrons-nous y survivre ?

De quoi se mêle-t-il, ce ministre français de l’industrie ? Il n’est plus sinistre de l’immigration nazionale depuis qu’il s’est fait virer pour incompétence. Il n’est pas non plus ministre italien…

Alors pourquoi essaie-t-il de faire croire qu’il a son mot à dire sur l’immigration clandestine de Tunisiens en Italie ? Qu’il s’occupe de l’industrie française, et non pas de problèmes qui pourraient à la limite concerner son collègue Hortefeux, qui est bien assez grand et assez ignoble pour faire des déclarations du même ordre (nouveau) tout seul !

Au même moment, France Terre d’Asile et Migreurop estiment que nous devons « accueillir dignement » ces migrants et « les informer sur leurs droits ».
Deux visions du monde ! Un gouffre. Cherchez l’erreur…

Mais Besson atteint le summum de la turpitude lorsqu’il ajoute que les copains de Ben Ali, ceux qui sont actuellement recherchés dans leur pays pour corruption, prévarication, voire torture, seront bien entendu accueillis en France à bras ouverts…

Au nom du droit d’asile, évidemment ! La France est quand même le pays des droits de l’homme.

vendredi 28 janvier 2011

N’oublie pas de fermer la porte à clé

Filed under: Migrants, Politique, Société, Violence — Étiquettes : , , , , , , , , , — Jean-Luc @ 0:12


Brice Hortefeux apporte son soutien le plus entier, le plus inconditionnel et le plus ferme au projet de la Grèce de construire un mur (de 12,5 km de long) pour empêcher l’envahissement de l’Europe par des sales étrangers basanés et barbus qui se précipitent aux frontières pour venir chez nous profiter de nos fauteuils club, de nos restaurants 4 étoiles, de notre chauffage tout nucléaire, de nos Centres de rétention administrative, bref de notre confort et de nos richesses
, parfois même sans avoir essuyé leurs pieds sur le paillasson.

Ils seraient 200 par jour à essayer d’entrer en fraude.
Pour envahir toute l’Europe !

Cela fait une moyenne de (200 x 365) / 27 = 2 704 (j’arrondis à l’unité supérieure) sauvages hirsutes par État et par an qui viennent nous embêter à glandouiller dans les rues en fumant des produits louches et sans avoir aucun papier !

Notre Brice nazional estime-t-il que les barbares édentés et arriérés qui cherchent à nous envahir seront assez cons pour se masser derrière ses 12 km de barbelés, sans avoir l’idée de faire le tour ?

Un porte-parole de la commissaire européenne à la sécurité (Cecilia Malmström) a déclaré : « Les murs ou les grillages sont des mesures à court terme qui ne permettent pas de s’attaquer de manière structurelle à la question de l’immigration clandestine. »
Ah oui, mais alors, s’ils pensent comme ça à Bruxelles, comment voulez-vous qu’on s’en sorte ?
Ou plutôt comment voulez-vous qu’on les empêche d’entrer ? Les barbares, pas les députés européens, essayez de suivre un peu !
Et puis qu’est-ce que ça veut dire « structurel » ?

« Les mesures qui sont engagées, dès lors qu’il ne s’agit pas de restaurer le mur de Berlin, vont dans le bon sens et nous les soutenons », a contre-attaqué notre sinistre de l’intérieur, ex-sinistre de l’immigration sauvage et de l’identité nazionale ADN-garantie.

Question naïve mais importante :
Comment fait-on la différence entre le mur de Berlin et le mur de la Grèce ?
La longueur, peut-être ? Le mur de Berlin faisait, lui, 155 km de long ! Avec miradors, mitrailleuses et chiens policiers. Et c’est pourtant bien de cela dont il rêve Brice…
Il est vrai que la Grèce avait d’abord envisagé un mur de 206 km de long, mais ce projet avait fait hurler les Européens normaux.

Si j’étais moi, je construirais un mur de sécurité autour de Hortefeux pour qu’il se sente enfin tranquille et nous fiche la paix avec les déferlements de métèques !

2 704 par an et par État !
Une invasion ?…

Older Posts »

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :