Entendre

dimanche 17 décembre 2017

Lettre ouverte à Nicole Belloubet, Ministre de la justice

Filed under: Migrants, Politique, Société, Violence — Étiquettes : , , , , — Jean-Luc @ 14:20

Madame la Ministre,

Il y a quelques jours, en rentrant chez moi tard le soir en voiture, j’ai aperçu sur le bord de la route deux adolescents assis recroquevillés l’un contre l’autre, immobiles.

Il faisait très froid, la neige commençait à tomber et la météo avait annoncé de fortes gelées dans la nuit. Je me suis arrêté. Ils avaient une quinzaine d’années. Ils ne parlaient pas français. Ils étaient trempés, frigorifiés, terrorisés.

Je me suis demandé ce que je devais faire :

  • Les laisser là se débrouiller parce qu’après tout, je ne suis pas censé prendre en charge toute la misère du monde ?

Oui, mais je pourrais alors être poursuivi pour non-assistance à personne en danger (article 223-6 du Code pénal : « Sera puni des mêmes peines [cinq ans d’emprisonnement et de 75 000 euros d’amende] quiconque s’abstient volontairement de porter à une personne en péril l’assistance que, sans risque pour lui ou pour les tiers, il pouvait lui prêter. »)

  • Les emmener chez moi pour leur donner un peu à manger et éventuellement les laisser dormir au chaud jusqu’au lendemain ?

Oui, mais je pourrais alors être poursuivi pour aide au séjour d’un étranger en France (article L. 622-1 du Code de l’entrée et du séjour des étrangers et du droit d’asile : « Toute personne qui aura […] facilité ou tenté de faciliter l’entrée, la circulation ou le séjour irréguliers, d’un étranger en France sera punie d’un emprisonnement de cinq ans et d’une amende de 30 000 euros. »)

  • Les emmener au commissariat le plus proche qui les remettra à la préfecture qui les enfermera en Centre de rétention administrative avant de les renvoyer dans leur pays où ils recommenceront à crever de faim si des miliciens ne les exterminent pas avant (parce qu’ils ne sont évidemment pas venus en France pour le plaisir : ils sont venus pour sauver leur peau !)

Oui, mais ma conscience m’interdit cette solution.

Qu’a fait Martine Landry, militante d’Amnesty International France, dans une situation analogue ? Elle a récupéré au poste frontière de Menton-Vintimille deux mineurs d’origine guinéenne âgés de 15 ans, que la police italienne avait renvoyés à pied vers la France. Elle les a accompagnés à la Police aux frontières, munie de documents attestant de leur demande de prise en charge par l’Aide sociale à l’enfance.
Celle-ci a effectivement pris en charge ces deux enfants par la suite.

Martine Landry sera jugée à Nice, lundi 8 janvier 2018. Il lui est reproché d’avoir « facilité l’entrée de deux mineurs étrangers en situation irrégulière ». Elle risque un emprisonnement de cinq ans et une amende de 30 000 euros (article L. 622-1 du Code de l’entrée et du séjour des étrangers et du droit d’asile).
Si elle n’avait rien fait, elle risquait peut-être cinq ans d’emprisonnement et 75 000 euros d’amende (article 223-6 du Code pénal). C’était pire !

Amnesty International s’insurge avec raison contre cette criminalisation insupportable [https://www.amnesty.fr/refugies-et-migrants/actualites/une-de-nos-membres-poursuivie-pour-delit-de-solidarite].

À la frontière française, les enfants non accompagnés ne font pas l’objet de l’attention requise au regard de leur situation de vulnérabilité. C’est pourtant ce qu’exige la législation française relative à la protection de l’enfance. Les enfants sont renvoyés de façon expéditive et sans possibilité d’exercer leurs droits ni même d’être accompagnés.

Amnesty International a reçu le prix Nobel de la paix en 1977. Ses membres ne sont ni des terroristes ni des « passeurs » qui se font des fortunes pour faire entrer en France des étrangers sans papiers. Pas plus que les membres du Secours populaire ou des Restos du cœur ; et pas plus que Cédric Herrou, Rob Lawrie ou Pierre-Alain Mannoni. Tous ces bénévoles sont des humains qui défendent les droits humains, qui ont des aspirations humanitaires de fraternité, de solidarité, d’accueil, de partage et d’entraide.

Et si on leur interdit d’exercer leur bienveillance, le monde va devenir invivable.
Chacun pour soi et que les autres crèvent ! Est-ce vraiment un idéal ?

Il faut en finir avec cette législation schizophrène et absolument insupportable, qui exige à la fois :

  • que l’on porte secours aux personnes en situation de détresse
  • et que l’on s’abstienne de porter secours aux étrangers en situation de détresse.

Des associations se sont élevées depuis quelques années contre ce qu’elles appellent le « délit de solidarité ».
Cette expression absurde souligne l’absurdité de notre législation actuelle.
Des deux articles de loi en question, l’un (au moins) est en trop et doit être supprimé.

Dans l’espoir que vous aurez à cœur de normaliser cette situation inepte,
Je vous prie d’agréer, Madame la Ministre, l’expression de ma très haute considération.

Publicités

mardi 9 juin 2015

Alcool

Filed under: Economie, Politique, Publicité, Société — Étiquettes : , , , , , , , , — Jean-Luc @ 14:07


L’alcool :
500 000 emplois
50 000 morts par an.

Au nom du développement du commerce et du chiffre d’affaires, Emmanuel Macron (encore lui !), voudrait que l’on puisse faire de la communication (attention, il ne s’agit pas de publicité, c’est interdit) sur les produits alcoolisés, pour développer leur vente.

Cela assure la survie de 500 000 salariés qui travaillent à fabriquer du vin, de la bière, du pastis et autres produits toxiques. Parallèlement, cela conduit à 50 000 morts chaque année par abus d’alcool. Mais ceux-là ne travaillent pas (ou très peu) et n’augmentent pas le PIB.

À combien d’emplois sauvés évalue-t-on le prix d’un mort ?

J’ai une suggestion : obliger les 500 000 producteurs à consommer leur production. Avec 50 000 salariés producteurs morts par an, dans dix ans il n’y a plus de producteurs, donc plus de consommateurs et le problème est réglé.

Sinon, autre idée, on pourrait aussi favoriser la « communication » sur la cocaïne, l’héroïne et autres produits consommés par beaucoup (trop) de gens : cela permettrait de sauver les emplois des producteurs-cultivateurs, des chimistes-transformateurs, des transporteurs-passeurs, des vendeurs-grossistes, des dealers-détaillants et autres guetteurs-divers.
Là aussi, on doit pouvoir augmenter notablement le PIB en développant un circuit commercial trop peu soutenu !

samedi 28 mars 2015

Sécurité

Filed under: Politique, Science, Société — Étiquettes : , , , , , , — Jean-Luc @ 5:07

Un pilote d’Airbus, que personne n’imaginait dépressif, pète les plombs et précipite son A320 sur une montagne des Alpes. 150 morts.

Un pilote de centrale nucléaire, que personne n’imaginait dépressif, pète les plombs et relève les barres de contrôle de son réacteur. Fusion du cœur, explosion, et dispersion des déchets radioactifs. 345 000 morts.

Un président de la République, que personne n’imaginait dépressif, pète les plombs et appuie sur le bouton rouge de la bombe. Troisième guerre mondiale. 182 millions de morts immédiats, et tout l’hémisphère nord inhabitable pour quelques milliers d’années.

Il y a longtemps que les banques ont compris le problème et, dans la moindre agence de campagne, le coffre ne s’ouvre qu’avec trois clés différentes détenues par trois personnes différentes.

Il y a moins de chances qu’elles pètent les plombs simultanément…

mercredi 10 décembre 2014

Du bon usage de la torture

Filed under: Politique, Société, Violence — Étiquettes : , , , , , , , — Jean-Luc @ 18:09


Bon, alors, trois questions :
– Est-ce que le père Le Pen a bien utilisé la torture en Algérie, comme l’avoue la fille ce matin (« Oui, de temps en temps, c’est nécessaire, ça ne peut pas faire de mal ») ?

– Dans l’affirmative, qui a donné les ordres ?

– Pourquoi le donneur d’ordres et l’exécuteur ne sont-ils pas en prison ?

Pour ce qui est de l’efficacité de la torture, on lira avec intérêt le rapport du Sénat américain à propos du bilan catastrophique de son usage par la CIA à Guantanamo (totale inefficacité, aucun renseignement valable obtenu, mensonges envers le public, mensonges envers le Congrès, mensonges envers la Maison Blanche, mensonges envers les torturés, mensonges permanents à tous les étages, gestion déplorable, recrutement d’incapables, aucune évaluation des résultats, etc.)
(rapport complet – en anglais–, un peu long mais très détaillé…)

lundi 25 août 2014

Remaniement

Filed under: Politique — Étiquettes : , , , , , , , , — Jean-Luc @ 22:58


Les Français ont élu, il y a un peu plus de deux ans, un Président de la République dont ils ont cru qu’il était un peu plus à gauche (ou peut-être seulement un peu moins à droite) que le petit Nicolas.
Disons dans les environs du PS, ou assimilé.
Mais plus le temps passe, plus ce président s’avère plutôt de centre droit, voire carrément de droite depuis qu’il a mis aux manettes du gouvernement un homme à poigne que beaucoup comparent avec juste raison au petit Nicolas, précisément. Il a la même psycho-rigidité et il fait presque autant de vent avec aussi peu de résultat : l’essentiel pour lui est de bouger, quels que soient les résultats ou même la direction…

Il restait pourtant deux ou trois ministres de gauche ou peut-être de centre-gauche.
Hélas, ceux-ci ont décidé ce week-end de commettre un crime de lèse-Manuel en s’autorisant à annoncer publiquement qu’ils n’étaient pas vraiment d’accord avec la politique actuelle du gouvernement.
Voilà donc que le dit Manuel, qui ne supporte pas les discussions, parce que lui, il est un dur, un vrai, annonce à François Hollande qu’il démissionne. François Hollande le renomme immédiatement premier ministre, avec pour mission de choisir un gouvernement qui, enfin, ferme sa gueule pour pouvoir faire sa politique de droite sans problème et sans discussion.

Il est bien tard pour aider au choix de ce futur gouvernement mais j’ai pourtant quelques suggestions à proposer pour les prochains ministres.

Je verrais donc bien :
Alain Juppé : ministre de l’économie et des finances (il sait bien calculer)
Jean-François Copé : ministre de la justice (il est avocat, il sait ce que c’est !)
François Fillon : ministre de l’écologie (il n’en a vraiment rien à cirer, il n’embêtera personne)
Nadine Morano : ministre de la culture (elle pourra peut-être apprendre un peu)
Nicolas Sarkozy : ministre de l’intérieur (il a prouvé son incompétence)
Brice Hortefeux : ministre de l’immigration (non, je n’ai pas dit de l’identité nationale)
Charles Pasqua : ministre de la guerre
Serge Dassault : ministre du commerce des armes et de l’industrie
Christian Estrosi : ministre du troisième âge et des anciens combattants

Allez, on parie ?

mercredi 5 décembre 2012

Affligeant !

Filed under: Politique, Violence — Étiquettes : , , , , , , — Jean-Luc @ 14:11


Le spectacle déplorable de Jean-François Copé et François Fillon s’entredéchirant avec une incroyable violence pour gagner la place de « chef » de l’UMP montre à quel point ces personnalités politiques (comme les autres) sont incapables de prendre en compte l’intérêt et le bien-être général.

Seul leur importe leur propre avenir et leurs propres avantages. Ici : je veux être « chef » de l’UMP (ou du RUMP ou du RPR ou de l’UDF, ou de l’UNR…) pour pouvoir être le mieux placé en 2017 pour les élections présidentielles.

Parce que je veux aussi être président de la République…
Parce que je le vaux bien.

Affligeant !

lundi 18 juin 2012

Changement

Filed under: Elections, Politique — Étiquettes : , , — Jean-Luc @ 15:19

François Bayrou a encore échoué !
À la présidentielle et aux législatives.

Il est trop à droite pour les gens de gauche.
Et les gens de droite ne lui pardonnent pas d’avoir appelé à élire un président de gauche.

À sa place, je créerais un nouveau parti pour rénover tout cela.
Un peu plus au centre…

mardi 29 mai 2012

Savoir-vivre

Filed under: Politique — Étiquettes : , , , , , — Jean-Luc @ 17:56


On dira ce qu’on voudra, mais un président qui vire l’ambassadrice de Syrie au lendemain du massacre de Houla a quand même plus de gueule qu’un petit Nicolas qui accueille à l’Élysée le clown-tyran-colonel-tortionnaire-dictateur Kadhafi avec sa tente, ses chameaux, son harem et tous les honneurs, même (et surtout) s’il lui a ensuite envoyé l’armée pour l’abattre…

mardi 14 février 2012

Suspense

Filed under: Elections, Politique — Étiquettes : , , , , , , — Jean-Luc @ 17:49


Il avait dit qu’il ne dirait pas s’il était candidat avant fin mars, pour pouvoir rester jusqu’au bout aux commandes de la France, contrairement à certains capitaines italiens qui quittent leur navire en premier, pour être sûr d’échapper au naufrage…

C’était une façon de dire qu’il serait candidat ! Parce que s’il ne voulait pas être candidat, il suffisait qu’il dise : « Je ne serai pas candidat », et comme ça il pouvait rester aux commandes de la France en train de sombrer jusqu’au 22 avril inclus et sans aucun état d’âme.

Mais bon, là maintenant, il va dire qu’il est candidat. Mercredi ou jeudi. Comme ça au moins, on saura, enfin !

Moi, ce qui m’inquiète, c’est qu’à partir de maintenant, enfin à partir de mercredi ou jeudi, la France n’a plus de capitaine, et elle va aller à vau-l’eau.

Ben oui : c’est qui c’est qui va signer les décrets d’expulsion des Roms, maintenant qu’il va parcourir les campagnes désertées et les usines en grève pour gagner des voix de l’extrême-droite, faire l’apologie de son bilan catastrophique, expliquer que le socialisme c’est l’enfer, et que d’ailleurs la meilleure preuve c’est que toutes les grandes fortunes de France sont en train de partir en Suisse, et c’est qui c’est qui va payer la TVA sociale alors ?

Hein ?

Moi je dis qu’il devrait laisser planer le doute (c’est-à-dire la certitude qu’il sera candidat, mais sans qu’il le dise) jusqu’au 21 avril au soir.

Faudrait quand même pas qu’il sacrifie la bonne marche de la France à sa petite ambition personnelle !…

mardi 7 février 2012

Heureux pauvres !

Filed under: Economie, Elections, Politique, Société — Étiquettes : , , , , , , , , — Jean-Luc @ 14:39


Il ment comme il respire, et même plus :
Depuis cinq ans, il proclame qu’il est hors de question d’augmenter les impôts.

Il y a quatre mois, en octobre 2011, il s’était opposé à une hausse de la TVA : « Une hausse généralisée de la TVA, je ne l’accepterais pas. Pour une raison assez simple : c’est que ça pèserait sur le pouvoir d’achat des Français, sur la consommation des Français, ce qui serait injuste. »

Aujourd’hui, il met en place une « TVA sociale », tout en déclarant : « Ce mot n’a aucun sens et vous ne m’avez jamais entendu prononcer le mot. »

Internet est témoin qu’il a prononcé ce mot plusieurs fois…
Il suffit de mentir avec assez d’assurance ! Ça peut passer, chez les pauvres d’esprit…

Mais, bien sûr, la TVA n’est pas un impôt ! Ou, du moins, ce n’est pas un prélèvement obligatoire, c’est une « taxe à la valeur ajoutée » à laquelle on peut parfaitement échapper : il suffit de ne rien acheter.

Et toc !

Et puis, on vient d’apprendre que les barèmes des impôts sur le revenu (obligatoires, ceux-là !) ne seront pas revus cette année, malgré la hausse du coût de la vie et donc des revenus. Les plus défavorisés, qui ne payaient pas d’impôt en 2011, vont donc pouvoir entrer en 2012 dans le club favorisé des riches qui en paient ! Heureux pauvres !

Mais ce ne sont pas les impôts qui augmentent : ce sont les revenus.

On aurait tort de se plaindre !

Older Posts »

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :