Entendre

mardi 9 juin 2015

Alcool

Filed under: Economie, Politique, Publicité, Société — Étiquettes : , , , , , , , , — Jean-Luc @ 14:07


L’alcool :
500 000 emplois
50 000 morts par an.

Au nom du développement du commerce et du chiffre d’affaires, Emmanuel Macron (encore lui !), voudrait que l’on puisse faire de la communication (attention, il ne s’agit pas de publicité, c’est interdit) sur les produits alcoolisés, pour développer leur vente.

Cela assure la survie de 500 000 salariés qui travaillent à fabriquer du vin, de la bière, du pastis et autres produits toxiques. Parallèlement, cela conduit à 50 000 morts chaque année par abus d’alcool. Mais ceux-là ne travaillent pas (ou très peu) et n’augmentent pas le PIB.

À combien d’emplois sauvés évalue-t-on le prix d’un mort ?

J’ai une suggestion : obliger les 500 000 producteurs à consommer leur production. Avec 50 000 salariés producteurs morts par an, dans dix ans il n’y a plus de producteurs, donc plus de consommateurs et le problème est réglé.

Sinon, autre idée, on pourrait aussi favoriser la « communication » sur la cocaïne, l’héroïne et autres produits consommés par beaucoup (trop) de gens : cela permettrait de sauver les emplois des producteurs-cultivateurs, des chimistes-transformateurs, des transporteurs-passeurs, des vendeurs-grossistes, des dealers-détaillants et autres guetteurs-divers.
Là aussi, on doit pouvoir augmenter notablement le PIB en développant un circuit commercial trop peu soutenu !

Publicités

jeudi 1 mars 2012

Le sens de la vie

Filed under: Economie, Elections, Société — Étiquettes : , , , , — Jean-Luc @ 10:33

« L’argent, c’est pas le but de la vie », a-t-il déclaré ce matin sur France Inter…

D’ailleurs, dans son célèbre slogan « travailler plus pour gagner plus », c’est « travailler plus » qui est important.

Et dans la proposition récente qu’il a faite aux enseignants de travailler beaucoup plus (26 heures par semaine devant les élèves, au lieu de 18, soit une augmentation de 44 %), pour gagner un peu plus (25 % d’augmentation de salaire mensuel), on sent bien qu’il avait déjà en tête ce nouveau slogan sorti ce matin. Parce que, pour être très clair, cela correspond à une diminution de salaire horaire de 13 % (1,25/1,44 = 0,868).

Mais bon : comme il n’arrête pas de supprimer des enseignants sous prétexte que ça coûte cher, tout le monde constate à quel point l’éducation de nos jeunes devient lamentable. Il essaie donc de motiver les enseignants qui lui restent pour faire le travail de ceux qu’il a virés, sans réelle augmentation de salaire…

Ah, les idéaux, c’est important en période électorale !

mardi 7 février 2012

Heureux pauvres !

Filed under: Economie, Elections, Politique, Société — Étiquettes : , , , , , , , , — Jean-Luc @ 14:39


Il ment comme il respire, et même plus :
Depuis cinq ans, il proclame qu’il est hors de question d’augmenter les impôts.

Il y a quatre mois, en octobre 2011, il s’était opposé à une hausse de la TVA : « Une hausse généralisée de la TVA, je ne l’accepterais pas. Pour une raison assez simple : c’est que ça pèserait sur le pouvoir d’achat des Français, sur la consommation des Français, ce qui serait injuste. »

Aujourd’hui, il met en place une « TVA sociale », tout en déclarant : « Ce mot n’a aucun sens et vous ne m’avez jamais entendu prononcer le mot. »

Internet est témoin qu’il a prononcé ce mot plusieurs fois…
Il suffit de mentir avec assez d’assurance ! Ça peut passer, chez les pauvres d’esprit…

Mais, bien sûr, la TVA n’est pas un impôt ! Ou, du moins, ce n’est pas un prélèvement obligatoire, c’est une « taxe à la valeur ajoutée » à laquelle on peut parfaitement échapper : il suffit de ne rien acheter.

Et toc !

Et puis, on vient d’apprendre que les barèmes des impôts sur le revenu (obligatoires, ceux-là !) ne seront pas revus cette année, malgré la hausse du coût de la vie et donc des revenus. Les plus défavorisés, qui ne payaient pas d’impôt en 2011, vont donc pouvoir entrer en 2012 dans le club favorisé des riches qui en paient ! Heureux pauvres !

Mais ce ne sont pas les impôts qui augmentent : ce sont les revenus.

On aurait tort de se plaindre !

mercredi 25 janvier 2012

La semaine des quatre jeudis

Filed under: Elections — Étiquettes : , , , , , , , — Jean-Luc @ 11:49


Il commencerait à envisager qu’il pourrait perdre…

Il l’a dit devant des journalistes : s’il perd, il arrête la politique, et se met à la semaine de trois jours, du mardi au jeudi. Ce que, dans ma jeunesse, on appelait la « semaine des quatre jeudis » car en ce temps-là, il n’y avait pas d’école le jeudi,.

Évidemment, il ne peut pas être plus chef qu’actuellement. Donc il ne peut que devenir moins chef. Quelle dégradation pour ce petit ambitieux…

Mais quand même, la semaine de trois jours : ce sera travailler moins. Donc probablement gagner moins. Avec quoi va-t-il acheter ses Rolex ?

Enfin, bon : tant qu’il n’est pas candidat, il ne peut pas perdre !
Mais s’il n’est pas candidat il ne 
gagnera pas non plus.
Quel dilemme !

Enfin, ça fout les chocottes à l’UMP parce que, s’il n’est pas candidat, ils n’ont personne pour le remplacer.

Ah non : on ne peut pas remplacer le petit Nicolas…

Heureusement !

vendredi 26 août 2011

Familles aisées

Filed under: Divers, Economie, Politique, Société — Étiquettes : , , , , , , , — Jean-Luc @ 15:15


Ça y est, la décision est prise. Les revenus des ménages « aisés » (c’est comme ça que Fillon, qui en fait probablement partie, les appelle), c’est-à-dire dépassant 500 000 euros par an et par part d’impôt (soit 125 000 euros par mois pour une famille standard d’un couple avec deux enfants – 3 parts…) vont être taxés exceptionnellement, et pour quelques mois, à 3 %.

Il se moque de qui, Fillon ? Surtout que tout le monde est d’accord pour dire que cette mesure ne rapportera pratiquement rien vis-à-vis du gouffre à combler !

Ça leur fait quand même, à ces pauvres gens, une perte de 4 000 euros par mois, soit presque trois Smic ! Il ne restera donc, à cette famille « moyenne aisée », que 121 000 euros par mois pour vivre !
Ou survivre ?…Une misère !

On se demande s’ils vont pouvoir y arriver, la vie est si chère…

Mais bon, certains d’entre eux l’ont demandé eux-mêmes.

Ils avaient peut-être peur de voir leur tête se balancer au bout d’une pique ?

jeudi 2 juin 2011

Faire et défaire, c’est toujours travailler…


Après avoir supprimé 16 000 postes d’enseignants pour la rentrée 2011, le ministère de l’éducation nationale, sous la direction de Luc-Marie Chatel, publie dans Libération et sur la dernière page du Monde d’hier (à quel prix ?) une pub pour recruter 17 000 enseignants

On n’est pas loin de la schizophrénie !

Ah, bien sûr, ils vont sélectionner des gens (français, blancs, catholiques ; on ne va quand même pas mettre des barbares tunisiens ou libyens à l’éducation nationale !) sans qualification, qui seront donc payés au SMIC pour remplacer les titulaires, virés, ou absents ici ou là pour cause de dépression.

Il n’y a pas de petites économies… L’intérim coûte moins cher que les CDI.
Et, franchement, l’enseignement, à quoi ça sert vraiment ?

Et puis, « faire et défaire, c’est toujours travailler ».

lundi 3 janvier 2011

Ultra-libéralisme

Filed under: Economie, Elections, Politique, Publicité, Société — Étiquettes : , , , , , , , , , , — Jean-Luc @ 18:25


M… V…, jeune député de l’E… et maire d’E… aux dents longues, considéré (
encore aujourd’hui) comme appartenant au P… S…  vient de déclarer :
« Nous devons déverrouiller les 35 heures. »

Dans la mesure où les 35 heures ont été mises en place il y a dix ans grâce au P… S…, cela peut étonner !
Mais il ajoute en outre :
« Cela doit permettre aux Français, pour ceux qui ont la chance d’avoir un emploi, de travailler davantage. »

Travailler plus… ?

Mais oui, oui, oui, et il va même jusqu’au bout de sa pensée :
« Je prône un dépassement des 35 heures, au nom même d’une augmentation des salaires, d’une augmentation du pouvoir d’achat. »

Sa pensée ? Euh, ben… enfin… oui, c’est c’la, oui… En clair : « Travailler plus pour gagner plus. »
Cela me dit bien quelque chose… mais quoi ?
Ne serait-ce pas plus proche de l’ultra-libéralisme sauvage que du P… S… ?

Y aurait-il une erreur ?

Ou va-t-il bientôt annoncer que le P… S… devrait aussi libérer les entreprises du poids des impôts qui les asphyxient, quitte à augmenter la TVA et les impôts sur le revenu ?

mercredi 13 octobre 2010

Indice des prix

Filed under: Divers, Economie, Société — Étiquettes : , , , , , , , , — Jean-Luc @ 11:47


Entre 2009 et 2010, mes impôts locaux (taxe foncière et taxe d’habitation) ont augmenté de 15,9 %.
Mes impôts sur le revenu ont augmenté de 13,3 %.
Ce qui entraîne que le total de mes impôts directs a augmenté de 13,9 %.

Bon… C’est à peu près l’évolution de l’indice des prix et de l’inflation sur un an. À peu près… D’ailleurs, ma pension de retraite a bien augmenté pendant la même période d’un peu moins de 0,4 %.
Ce qui compense presque.
Presque.

Je n’ai peut-être pas bien utilisé le bouclier fiscal ?

Heureusement, le petit Nicolas avait bien promis que sous son règne, il n’y aurait aucune augmentation d’impôts.

Qu’est-ce que ça aurait été s’il y en avait eu !

samedi 2 octobre 2010

Optimisme

Filed under: Politique, Société — Étiquettes : , , , , , , , — Jean-Luc @ 22:31

Interrogé ce soir pendant le journal de France trois, Éric Woerth, le menteur patenté du gouvernement, à trouvé la bonne façon de considérer les choses : moins d’un million de Français (selon la police) qui ont manifesté aujourd’hui cela veut dire plus de 64 millions de Français qui ne manifestent pas, et qui sont donc très satisfaits de l’obstination du petit Nicolas à casser tout ce qui fonctionnait bien dans notre pays.

mercredi 29 septembre 2010

Réduction des impôts

Filed under: Economie, Langue, Science, Société — Étiquettes : , , , , , , , , — Jean-Luc @ 21:27


– Tiens, les impôts augmentent !
– Non les impôts n’augmentent pas.
– Si, vous dis-je, les impôts augmentent.
– Quand vous m’avez élu, j’avais juré craché que les impôts n’augmenteraient pas, et je tiens ma parole.
– Vous aviez aussi juré que vous iriez « chercher la croissance avec les dents » !
– Et alors ? Rien à voir avec les impôts.
– Non, mais vous voyez bien que vous ne tenez pas votre parole.
– Pour les impôts, si.
– Moi je vous dis qu’ils augmentent !
– Non.
– Enfin, je ne suis pas fou ; ne soyez pas stupide : je paie plus que l’an dernier !
– Non, je vais vous expliquer : vous ne payez pas plus, on a réduit votre réduction.
– Ma réduction ?
– Ben oui, votre niche fiscale a disparu.
– Alors donc mes impôts augmentent puisque je paie plus !
– Non, c’est votre réduction qui diminue.
– Vous jouez sur les mots.
– Pas du tout.
– Vous vous foutez de ma gueule ?
– Un peu, oui…

Older Posts »

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :