Entendre

mardi 9 juin 2015

Alcool

Filed under: Economie, Politique, Publicité, Société — Étiquettes : , , , , , , , , — Jean-Luc @ 14:07


L’alcool :
500 000 emplois
50 000 morts par an.

Au nom du développement du commerce et du chiffre d’affaires, Emmanuel Macron (encore lui !), voudrait que l’on puisse faire de la communication (attention, il ne s’agit pas de publicité, c’est interdit) sur les produits alcoolisés, pour développer leur vente.

Cela assure la survie de 500 000 salariés qui travaillent à fabriquer du vin, de la bière, du pastis et autres produits toxiques. Parallèlement, cela conduit à 50 000 morts chaque année par abus d’alcool. Mais ceux-là ne travaillent pas (ou très peu) et n’augmentent pas le PIB.

À combien d’emplois sauvés évalue-t-on le prix d’un mort ?

J’ai une suggestion : obliger les 500 000 producteurs à consommer leur production. Avec 50 000 salariés producteurs morts par an, dans dix ans il n’y a plus de producteurs, donc plus de consommateurs et le problème est réglé.

Sinon, autre idée, on pourrait aussi favoriser la « communication » sur la cocaïne, l’héroïne et autres produits consommés par beaucoup (trop) de gens : cela permettrait de sauver les emplois des producteurs-cultivateurs, des chimistes-transformateurs, des transporteurs-passeurs, des vendeurs-grossistes, des dealers-détaillants et autres guetteurs-divers.
Là aussi, on doit pouvoir augmenter notablement le PIB en développant un circuit commercial trop peu soutenu !

samedi 7 avril 2012

Ni responsable, ni coupable…

Filed under: Economie, Elections, Société, Violence — Étiquettes : , , , , , , — Jean-Luc @ 18:20


Après 12 ans d’enquête et de recherches approfondies, ils se sont aperçus que l’Erika avait coulé dans les eaux internationales et non pas dans les eaux territoriales françaises, et que donc Total ne pouvait pas être responsable de la pollution des côtes bretonnes.

Tant que la justice fonctionnera de cette façon, il ne faudra pas s’étonner que les gens votent Mélenchon !

Je suis étonné qu’il y ait encore des Français qui fassent le plein chez Total.
Même par hasard…

mardi 7 février 2012

Heureux pauvres !

Filed under: Economie, Elections, Politique, Société — Étiquettes : , , , , , , , , — Jean-Luc @ 14:39


Il ment comme il respire, et même plus :
Depuis cinq ans, il proclame qu’il est hors de question d’augmenter les impôts.

Il y a quatre mois, en octobre 2011, il s’était opposé à une hausse de la TVA : « Une hausse généralisée de la TVA, je ne l’accepterais pas. Pour une raison assez simple : c’est que ça pèserait sur le pouvoir d’achat des Français, sur la consommation des Français, ce qui serait injuste. »

Aujourd’hui, il met en place une « TVA sociale », tout en déclarant : « Ce mot n’a aucun sens et vous ne m’avez jamais entendu prononcer le mot. »

Internet est témoin qu’il a prononcé ce mot plusieurs fois…
Il suffit de mentir avec assez d’assurance ! Ça peut passer, chez les pauvres d’esprit…

Mais, bien sûr, la TVA n’est pas un impôt ! Ou, du moins, ce n’est pas un prélèvement obligatoire, c’est une « taxe à la valeur ajoutée » à laquelle on peut parfaitement échapper : il suffit de ne rien acheter.

Et toc !

Et puis, on vient d’apprendre que les barèmes des impôts sur le revenu (obligatoires, ceux-là !) ne seront pas revus cette année, malgré la hausse du coût de la vie et donc des revenus. Les plus défavorisés, qui ne payaient pas d’impôt en 2011, vont donc pouvoir entrer en 2012 dans le club favorisé des riches qui en paient ! Heureux pauvres !

Mais ce ne sont pas les impôts qui augmentent : ce sont les revenus.

On aurait tort de se plaindre !

samedi 14 janvier 2012

AAA

Filed under: Economie, Elections, Politique — Étiquettes : , , , , , , , , , , — Jean-Luc @ 0:36


Vendredi 13 janvier, à 100 jours pile des élections présidentielles, le triple AAA de la France est abaissé en AA+ par Standard & Poor’s !

Ce n’est pas bon pour la réélection du petit Nicolas qui, depuis cinq ans, nous a conduits avec obstination dans ce merdier. Heureusement, on ne sait pas encore s’il sera candidat.
Mais je pense qu’il aurait dû se méfier du vendredi 13. Et il va y en avoir d’autres cette année… en avril par exemple, 9 jours avant le premier tour. Faudrait pas qu’on passe ce jour-là à A – !

Bon, le Portugal est abaissé à BB mais ce n’est pas vraiment une consolation.

Si le petit Nicolas avait un peu de fierté, il déclarerait la guerre à Standard & Poor’s.

jeudi 5 janvier 2012

TVA sociale


Vous n’y comprenez rien ?

C’est pourtant simple :
On réduit les cotisations sociales des entreprises, qui servent à alimenter la sécu. Donc les entreprises gagnent du fric. Plus de fric.

Mais la sécu en perd.
Pour ne pas que ça se voie trop, il faut trouver d’autres sources de financement pour la sécu.

C’est simple : on va piocher dans la poche des prolétaires. Par l’intermédiaire d’une augmentation de TVA, qu’on appellera « TVA sociale ».

La TVA est l’impôt le plus injuste qui soit : quand vous achetez une baguette 1 €, l’état vous pique 5 centimes. Que vous soyez PDG de L’Oréal ou smicard.
Les pauvres payent proportionnellement beaucoup plus que les riches. Surtout que les riches mangent proportionnellement beaucoup moins de pain.

Avantage : les entreprises ayant moins de dépenses vont pouvoir embaucher plus, peut-être, et vendre moins cher, si ça les tente… à l’étranger, parce qu’en France, la diminution sera compensée par l’augmentation de TVA.

Inconvénient : les travailleurs paieront plus, grâce à cette TVA. C’est eux qui financeront la sécu à la place des entreprises. Ils auront donc tendance à acheter moins. Donc les entreprises vendront moins. Donc elles vont moins gagner de fric, et embaucher moins.

Bilan global : augmentation des prix et augmentation du chômage.

Ah, c’est pas simple, l’économie…

TVA sociale… Vous avez dit « sociale » ?

lundi 28 novembre 2011

Dopage ?

Filed under: Economie — Étiquettes : , , , , , , , , , — Jean-Luc @ 17:54


Au moment où Moody’s menace de baisser les notes de toute l’Europe, au moment où Standard & poor’s vient de dégrader la (déjà sale) note de la Belgique, au moment où les notes de la Grèce, de la Hongrie, du Portugal, de l’Irlande, de l’Italie, de l’Espagne peut-être, et, pourquoi pas, de la Sarkosie ont été ou vont être abaissées, les marchés deviennent brusquement euphoriques et le CACA40 s’envole de plus de 5 % pour la seule journée d’aujourd’hui.

Visiblement, ces gens-là ne comprennent pas ce qu’ils font.

Ou ils ne boivent pas que de l’eau !

Mais l’un et l’autre ne sont pas contradictoires…

mardi 22 novembre 2011

Cercle vicieux

Filed under: Economie — Étiquettes : , , , , , , , , , , — Jean-Luc @ 0:04


Tous les jours, les agences de notations observent avec attention les taux d’emprunt de la France, constatent qu’ils s’élèvent, et annoncent en fronçant les sourcils que le AAA de la France pourrait bien être abaissé d’ici peu.

Tous les jours, les banques observent avec attention les dernières remarques des agences de notation sur le AAA de la France, et annoncent qu’en conséquence, elles relèvent un peu les taux d’intérêt pour les emprunts français.

dimanche 6 novembre 2011

Augmentation d’impôts

Filed under: Economie, Politique — Étiquettes : , , , , , — Jean-Luc @ 20:39


Le petit Nicolas l’avait juré, et il le répète chaque fois que l’occasion se présente : il n’augmentera jamais les impôts.
Bon.

Quand on travaille, on gagne de l’argent et, souvent, on en gagne assez pour payer des impôts. Mettons que je paie chaque année en impôts l’équivalent d’un mois de salaire. C’est un exemple. Eh bien, si on me dit : « Tiens, aujourd’hui, tu travailleras sans être payé pour réduire le déficit de la France », cela revient à me faire travailler un jour de plus pour payer mes impôts.
C’est donc une augmentation d’impôts de 1/30, soit 3 %. C’est même une augmentation très injuste parce que si je gagne beaucoup plus et que je paie habituellement deux mois de salaire en impôts, l’augmentation n’est plus que de 1/60, soit 1,5 %.
Plus on est riche, moins l’augmentation est importante !

Tu dis que c’est pas beaucoup, comme augmentation ?
Peut-être bien, mais de deux choses l’une : ou bien on augmente les impôts ou bien on ne les augmente pas !

Ah bon ? Il a dit qu’il ne le ferait pas. On l’a échappé belle alors !

Mais il voudrait augmenter la TVA dans certains domaines ?
Oui, mais ça, ça ne compte pas : la TVA c’est pas des impôts…

mercredi 2 novembre 2011

Ah, la bonne guerre pour aller tuer les petits enfants !


La guerre n’est pas une belle aventure. Tout le monde est d’accord, à part peut-être quelques malades mentaux.

Mais il y a guerre et guerre.
Il y a la bonne guerre, la belle guerre, la vraie, la noble : c’est la guerre où les gars s’étripent face à face, directement, à la baïonnette, ou à la limite un qui fait exploser la tête de l’autre avec un 357 magnum, pendant que l’autre lui arrache deux jambes et un bras avec une grenade offensive. Ça c’est une guerre de mecs, de vrais durs.

Et puis il y a les sales guerres, les guerres dégueulasses, dont on ne veut pas trop parler parce qu’on n’en est pas trop fiers. Des guerres de gonzesses, des guerres de trouillards minables qui n’ont rien dans le pantalon, et qui préfèrent ne prendre aucun risque. Ceux-là saupoudrent le territoire ennemi de mines antipersonnel : des petites boîtes à moitié enterrées qu’on ne voit presque pas, mais qui explosent quand un pied les effleure.

Un pied d’ennemi, ou un pied de femme, ou un pied de gosse…
Un pied d’innocent le plus souvent civil, arraché pendant la guerre, dans le meilleur des cas.
Un pied de civil, un pied d’enfant qui ne demandait rien à personne, qui explose
parfois trente ans après la fin de la guerre.

Le summum de l’élégance !

C’était tellement dégueulasse, ces mines antipersonnel que les gens ont fini par tomber d’accord pour les interdire (traité d’Ottawa, 1997-1999).

Mais comme ça faisait un manque à gagner pour les industries d’armement qui les fabriquent, elles ont continué à les fabriquer (et les militaires lâches ont continué à les utiliser) en expliquant que ce n’était plus des mines antipersonnel mais des bombes à sous-munitions.

Mais c’était tellement dégueulasse, ces bombes à sous-munitions que les gens ont fini par tomber d’accord pour les interdire (traité d’Oslo, 2008-2010).

Mais faut pas rêver.

Les militaires lâches et les industries de mort ont de la suite dans les idées. De vraies têtes de cochon. Ils ont exercé une telle pression sur les gouvernements que maintenant les gouvernements préparent un projet de protocole qui autoriserait les bombes à sous-munitions fabriquées après 1980… en contradiction totale avec le traité d’Oslo.

Parlez-en autour de vous : il faudrait que le petit Nicolas (qui a signé le traité d’Oslo) s’explique clairement avant mai 2012 sur la remise en cause de sa signature…

Existe-t-il quelqu’un, à part lui, qui souhaite l’autorisation de cette arme qui tue essentiellement des enfants en temps de paix ?

vendredi 28 octobre 2011

Intérêt


Les médicaments anti-Alzheimer ont un intérêt médical faible.
Un premier pas (évident) vers leur déremboursement.

D’un strict point de vue sarko-libéral, les malades d’Alzheimer ont un intérêt nul !

Older Posts »

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :