Entendre

mardi 8 mars 2011

Journée de la femme

Filed under: Société — Étiquettes : , , — Jean-Luc @ 14:23


Tiens, il paraît qu’aujourd’hui c’est la journée de la femme.
Allez ! ce soir, je mettrai le couvert.
Ensuite : tranquille jusqu’en mars 2012…

Publicités

dimanche 29 août 2010

Corrida et lapidation (ou : des taureaux et des femmes…)

Filed under: Divers, Religion, Société — Étiquettes : , , , , , , , , — Jean-Luc @ 22:51

Sakineh Mohammadi Ashtiani est une dame iranienne qui risque d’être mise à mort par lapidation. Elle aurait, soi-disant, couché avec un monsieur avec qui elle n’est pas mariée. Il n’y a vraiment pas de quoi fouetter un chat. De là à lapider une femme !…

Alors déjà, mise à mort, c’est pas terrible. Même les catalans se sont aperçus que tuer des taureaux à l’épée, c’était bête et méchant, et ils viennent de l’interdire. Finie la corrida en Catalogne, et c’est tant mieux. Pas seulement pour les taureaux. Les gens qui passent leur temps à tuer des taureaux à l’épée finissent par avoir de mauvaises pensées quand ils voient des Roms tourner autour de leurs poules.

Bon mais en plus par lapidation !… Alors là, on se croirait retourné au XIIe siècle, façon Christian Clavier dans « les Visiteurs ». Prendre des cailloux et les jeter sur une dame jusqu’à ce qu’elle crève ! Franchement… Est-ce que cela peut paraître raisonnable à un homme du XXIe siècle qui a vu Hiroshima dans sa jeunesse et le Vietnam un peu plus tard ?

Non. Je dis non. À tant qu’à faire, alors, on pourrait aussi bien lui ouvrir la poitrine avec un silex bien taillé pour lui en extraire son cœur et le manger encore chaud et palpitant devant elle pendant qu’elle crie grâce ?

On m’avait dit, dans ma jeunesse, que l’Iran avait été, dans l’antiquité, un des berceaux de notre civilisation.

Ben oui, mais c’était l’antiquité ! Je me demande s’ils ont bien réalisé que nous sommes déjà au XXIe siècle.

mardi 9 mars 2010

Encore une baffe pour Besson

Filed under: Migrants, Politique, Société — Étiquettes : , , , , , — Jean-Luc @ 9:54

Najlae Lhimer, 14 ans, a fui son pays (le Maroc) en 2005, pour échapper à un mariage forcé. Elle se réfugie chez son frère, en France. Cinq ans plus tard, excédée par les violences de son frère qui la bat, elle vient porter plainte à la gendarmerie, avec un certificat médical, peut-être pas vraiment nécessaire étant donné l’état de son visage. Les gendarmes n’enregistrent pas la plainte. Le lendemain, Najlae est expulsée vers le Maroc. Double peine ? Triple peine (battue, expulsée, mariée de force) ?

Merci qui ? Merci Éric !
Car les gendarmes ne font là qu’essayer de satisfaire les quotas imposés par Éric Besson. Lequel ne fait qu’obéir au petit Nicolas, pour ne pas être viré !

Mais… paf ! Le petit Nicolas décide, à l’occasion de la journée de la femme, de gracier Najlae et de lui permettre de revenir en France « si elle le souhaite ». Elle semble le souhaiter !

Voici quelques remarques qui pourraient conduire à des sujets de bac :

– Vu de l’Élysée, il est facile de décider que cette année il faut expulser 30 000 « sans-papiers ». Mais confronté à un cas individuel précis, celui de cette jeune fille battue et promise à un mariage forcé, bien développé dans les médias, l’Élysée se dégonfle.
En d’autres termes, si c’étaient les généraux qui avaient dû étriper l’ennemi à la baïonnette en 1914, la guerre n’aurait probablement pas eu lieu.

– Le petit Nicolas se prend pour le Roi Soleil : Nous embastillons, Nous gracions au gré de Notre humeur et comme il Nous plaît… Liberté ?

– Une histoire « vue à la télé » est une histoire qui s’arrangera… Égalité ?

– Les flics sont quand même gonflés d’expulser de France une fille qui sera mariée de force dans son pays avec encore les yeux au beurre noir que lui a faits son frère… Fraternité ?

lundi 8 mars 2010

Journée de la femme

Filed under: Divers, Société — Étiquettes : — Jean-Luc @ 0:35


Revoilà donc la journée de la femme… Certains prétendent qu’il s’agit de la centième ! Je ne m’étais pas aperçu qu’elles nous bassinaient depuis si longtemps.

Bon : je suggère qu’on leur fasse une grosse bise… et puis voilà.

On sera tranquilles jusqu’à l’an prochain !

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :