Entendre

dimanche 5 février 2012

Claude Guéant est le mieux

Filed under: Elections, Politique, Société — Étiquettes : , , , , , — Jean-Luc @ 16:41


Claude Guéant, éminence grise de notre petit chanoine, part à la pêche aux voix du front nazional : il déclare que toutes les civilisations ne se valent pas.

Il préfère sa civilisation à lui, qui renvoie les étrangers sans-papiers se faire tuer chez eux, et supprime les emplois des ouvriers pour faire monter le CACA40.

Et, à l’intérieur de sa civilisation à lui, c’est lui qu’il préfère.

Il est le plus beau !

Ah ! Les goûts et les couleurs…

mardi 6 décembre 2011

Sécurité


Greenpeace a réussi à introduire un commando de militants dans la centrale nucléaire de Nogent sur Seine, jusque sur le toit d’un des réacteurs.

Au moment où le gouvernement s’auto-congratule et clame sa satisfaction de voir que tous les tests auxquels les centrales ont été soumises après Fukushima ont été positifs, cet épisode est bien savoureux.

Il montre à l’évidence que l’accident, celui qui casse pour de vrai, est toujours consécutif à un événement qu’on n’avait pas prévu.

Avant Fukushima, personne n’avait prévu que les groupes de secours pourraient ne pas démarrer au moment où tous les circuits électriques sautaient.

Avant Fukushima, nos centrales étaient sûres à 100 %.

Après Fukushima, poussés par l’inquiétude justifiée de la population, le gouvernement a bien voulu mettre nos centrales « à l’épreuve ». Il a constaté que si les problèmes qui se sont produits à Fukushima, grosso modo, étaient arrivés en France nos réacteurs auraient tenu. Enfin, c’est ce qu’il annonce.

Greenpeace montre aujourd’hui qu’il y a (encore !) des failles dans la sécurité. Un porte-parole du ministère de l’intérieur a précisé : « À aucun moment l’intégrité des installations nucléaires n’a été mise en péril. »

Mais le petit Nicolas a déclaré lui-même qu’il était « irresponsable de prendre des risques avec sa vie et avec la vie des autres ».

Faudrait savoir : yavait un risque ou yavait pas de risque ?

Je suppose que si le groupuscule « irresponsable » de Greenpeace avait été un commando « responsable » d’Al-Qaida, les discours (et les conséquences matérielles de l’expédition) n’auraient pas été les mêmes.

Le ministre de l’intérieur, le sinistre Guéant, a déclaré pour conclure qu’il y avait des « défaillances » dans notre dispositif de sécurité. Ah ben oui, mais ce n’est pas ce qu’il disait il y a quelques semaines.

Non, le nucléaire n’est pas sûr. Nous sommes d’accord.

Mais c’est grâce au test de Greenpeace qu’on en est sûr.

On devrait les décorer !

samedi 23 avril 2011

Péages

Le petit Nicolas, sous l’influence du gnôme Géant, serait près à remettre en cause la libre circulation des barbares dans l’espace Schengen. Il a probablement raison. Ce n’est pas parce que l’Italie se laisse envahir par les musulmans islamistes qu’elle doit nous les envoyer ici chez nous sans autre forme de procès.
Moi je dis : « Chacun chez soi et les vaches seront bien gardées. »

Il me semble même qu’il faudrait aller plus loin et rétablir les barrières douanières et les péages que nos ancêtres avaient eu la sagesse d’installer sur les routes, les autoroutes et à l’entrée des villes. Ainsi, même si Poitiers (par exemple) est envahi par les Sarrasins, Paris pourra en être préservé grâce à des fouilles, des vérifications ADN et des contrôles minutieux que Géant pourra développer à l’entrée de la ville.

Enfin, l’essentiel est que l’Élysée reste bien protégé par la garde républicaine, pour éviter que les descendants de notre Guide Suprême, fleuron de la pureté de la race française pure souche, aient la peau bronzée et les cheveux crépus.

Patrouilleurs de proximité

Filed under: Politique, Société — Étiquettes : , , — Jean-Luc @ 0:20


L’inénarrable Claude Géant vient d’inventer une nouvelle forme de police de proximité : il a appelé ces nouveaux flics « patrouilleurs » pour qu’on ne les confonde pas avec la stupide et banale « police de proximité » mise en place par la gauche il y a plus de dix ans, et que le petit Nicolas a ouvertement ridiculisée en disant : « Les policiers ne sont pas des travailleurs sociaux ».

vendredi 22 avril 2011

Le bruit et les odeurs…


Après que ses prédécesseurs Hortefeux et Besson ont viré hors de France tous les immigrés illégaux, ou presque, Nicolas Géant veut réduire l’immigration légale de 20 000 « individus » (louches) par an. Au lieu de 200 000 personnes étrangères admises sur le sanctuaire nazional, nous n’aurons plus que 180 000 barbus basanés introduits chaque année, avec une bouche en cul de poule et en se pinçant le nez pour échapper aux odeurs.

N’empêche. Il paraît qu’il y a en France actuellement plus de 11 millions d’immigrés ou d’enfants d’immigrés. 20 % de la population ! C’est à se demander comment les bons Français blancs catholiques ADN-vérifiés arrivent à résister et survivre !

Et si l’on en admet encore 180 000 par an, on se demande où on va les mettre. Surtout que ce sont en majorité des fainéants incapables de rien faire sauf bénéficier des allocs et du RMI qu’on leur octroie bien trop largement.
Ce qu’il faudrait, c’est supprimer toute immigration, légale ou pas, et renvoyer chez eux 20 000 étrangers chaque année. Et même à ce rythme, il faudrait encore 550 ans pour purifier définitivement notre belle patrie des 11 millions de barbares qui l’occupent actuellement.

Marine, où es-tu, que fais-tu ? Ah ! vivement 2012.

jeudi 7 avril 2011

Vers une purification ethnique de la France éternelle


Il faut se rendre à l’évidence : en matière de haine des autres, en général, et des étrangers en particulier, il y a pire que le petit Nicolas.
Son éminence (très) grise Claude Géant, qui cherche visiblement à faire encore plus immonde que Besson et Hortefeux réunis, voudrait renvoyer se faire tuer chez eux non seulement les sales étrangers sans papiers, donc en situation irrégulière, mais aussi tous les autres un peu moins sales étrangers, même dûment munis des bons ausweis officiels. Enfin, peut-être pas les bons étatsuniens riches blonds catholiques et propres, mais les genre louches, peau pas bien claire, cheveux frisés, habits pas très propres et langage incompréhensible.

Il faut dire que tous les barbus basanés de la planète se ruent sur la France, depuis que le clown italien Berlusconi, copain du petit Nicolas, délivre des papiers officiellement valables dans toute l’Union européenne à tous les barbares qui débarquent à Lampedusa en raison de la guerre menée par la France contre Kadhafi, le clown tyran tortionnaire copain du petit Nicolas !
Ils seraient quelques milliers, vous rendez-vous compte ? Ils ne tiendront jamais dans nos centres de rétention administrative. Ou alors il va falloir en construire d’autres. Et qui c’est qui va payer, hein ?

J’ai cru comprendre que les règlements en vigueur (que la France devrait pouvoir invoquer pour refuser cette invasion) demandent que les immigrants ainsi tolérés dans l’Union européenne puissent justifier de revenus supérieurs à 60 euros par jour.

Facile !

Ben non, pas tellement : 60 euros par jours, ça fait 1800 euros par mois.

Je connais bien des Français qui ne seraient pas acceptés dans l’Union européenne…

Allez ! Après avoir expulsé tous les arabes, immigrés légaux ou illégaux, faudra voir à expulser les Alsaciens, qui sont quand même un peu Allemands, et les Bretons, dont personne n’a jamais pu dire exactement de quelle nationalité ils étaient.

En tout cas, ils ont une langue louche.

 

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :