Entendre

lundi 20 juin 2011

Balles réelles

Filed under: Langue, Société, Violence — Étiquettes : , , , , , , , , , — Jean-Luc @ 14:35


Le « virtuel » prend une place de plus en plus grande dans nos vies, hélas !

D’après le petit Robert, « virtuel » qualifie « ce qui est à l’état de simple possibilité », donc sans aucune existence réelle. Un amour virtuel n’est pas un amour. Un président virtuel n’est pas un président, une balle virtuelle n’est pas une balle…

Mais de plus en plus, dans notre monde multimédiatisé, on qualifie de virtuel tout et n’importe quoi, et on parle de plus en plus de certaines événements ou objets « virtuels » comme s’ils existaient. On entend même parler de « réalité virtuelle » (oxymore) !

On en arrive à un point tel que, dans nos journaux télévisés, les présentateurs se sentent obligés de préciser que Ben Ali, Kadhafi ou Bachar el-Assad font tirer « à balles réelles » sur les manifestants, comme si certains dictateurs se contentaient de faire tirer des balles virtuelles…

lundi 23 mai 2011

Les radars, la bombe et le tabac

Le petit Nicolas reste inflexible : malgré l’impopularité de cette mesure, les panneaux avertisseurs de radars vont disparaître de nos routes. On comprend la grogne des automobilistes : ils étaient informés qu’on allait mesurer leur vitesse, ils pouvaient ralentir puis accélérer après le radar. Maintenant ils ne sauront plus qui les contrôlera quand et comment, et ils devront faire attention en permanence.

En fait, c’est bien le but recherché, et je m’étonne qu’il ait fallu si longtemps pour le mettre en place.

Personnellement, quand j’ai appris, lors de l’installation, qu’ils mettaient des avertissements avant les radars, cela m’a paru stupide. Aussi stupide que l’annonce de Jacques Chirac que la France allait reprendre les essais nucléaires parce que notre bombe n’était pas au point.

Il y a des choses qu’il vaut mieux cacher pour être efficace : si nos agresseurs potentiels ignorent les capacités de notre force de frappe, ils se méfient et hésitent à attaquer. Si on leur dit que notre bombe n’est vraiment pas au point, et peut-être même hors d’état de fonctionner correctement… ce n’est pas bon pour nous. L’effet « dissuasif » (puisque c’est l’effet recherché) est quasi nul !

De même, si les automobilistes connaissent à l’avance l’endroit où les flics (ou l’électronique, maintenant c’est pareil) vont mesurer leur vitesse, ils sont moins respectueux des limitations que s’ils ne savent pas où et quand sera fait le contrôle.

Ceci étant, le petit Nicolas se bat ici pour réduire le nombre de morts sur nos routes : 4 000 par an environ. Très bien. Mais que fait-il pour diminuer le nombre de morts provoqués par le tabac ?
Rien.
Et combien y a-t-il de morts chaque année en France dû à l’usage du tabac ?

66 000.

Ah, c’est pas pareil ? Et pourquoi donc ?

Parce que l’industrie du tabac fait vivre des milliers de salariés, parce que les revenus du tabac procurent des finances à l’État, parce que les PDG de ces industries sont des copains du petit Nicolas…

Ah bon. Alors comme ça, je comprends.

Enfin, pour les finances de l’état, ça se discute : il y en a qui disent que le tabac coûte 3 % de notre PIB à la société.

Oui, mais alors, si c’est comme ça, on pourrait aussi faire de l’alcool, en France : du vin, du cognac,  des eaux de vie, peut-être même du rhum ?
Et puis si on cultivait le pavot, en France, cela pourrait peut-être rapporter aussi de l’argent à l’état ?
Et si on fabriquait des armes ?…

Bon, arrête, tu vas devenir insolent.

jeudi 12 mai 2011

Kit mains libres

Filed under: Politique, Science, Société — Étiquettes : , , , , , , , , , , , — Jean-Luc @ 9:22

Ainsi, les pouvoirs publics commencent à s’apercevoir que, lorsqu’un conducteur a un téléphone portable dans une main et une cigarette dans l’autre, il est gêné pour passer les vitesses, tenir le volant, et régler le GPS. Sa conduite s’en ressent au point qu’il aurait une plus grande probabilité d’accident que s’il ne tenait que son volant, sans accessoires.

Il va donc être bientôt interdit de téléphoner en conduisant.

Ah bon, c’est déjà fait ?

Oui mais ils vont sévir et ça va être plus interdit. Il faut dire que 20 % d’augmentation de morts sur les routes en avril, ça la fout mal pour le petit Nicolas qui a toujours prétendu que, grâce à lui, il n’y avait quasiment plus d’accidents sur les routes de France. Et c’est difficile ici d’accuser les Tunisiens ou les Roms en situation irrégulière…

Je m’en fous disent certains : j’ai un kit mains libres…

Et ben non : des études très récentes, très approfondies et très fines permettent de constater que lorsqu’un conducteur téléphone, même avec un kit mains libres, son attention est détournée, son angle de vision se rétrécit, il accommode à l’infini et ne regarde plus que l’horizon en pensant à son interlocutrice, il n’entend plus le klaxon du gars qui le double, il oublie de mettre son clignotant, et il a quand même plus d’accidents que s’il ne téléphone pas.

Bon, c’est la science moderne qui nous le dit.

Moi, quand j’étais petit (et ça remonte loin !) il y avait un petit panneau à côté des conducteurs d’autobus : « Il est interdit de parler au conducteur. »

À mon avis, ils devaient déjà se douter de quelque chose.

Mais l’expérience des autres ne sert pas !

samedi 23 avril 2011

Patrouilleurs de proximité

Filed under: Politique, Société — Étiquettes : , , — Jean-Luc @ 0:20


L’inénarrable Claude Géant vient d’inventer une nouvelle forme de police de proximité : il a appelé ces nouveaux flics « patrouilleurs » pour qu’on ne les confonde pas avec la stupide et banale « police de proximité » mise en place par la gauche il y a plus de dix ans, et que le petit Nicolas a ouvertement ridiculisée en disant : « Les policiers ne sont pas des travailleurs sociaux ».

mardi 1 mars 2011

Ah, le « savoir-faire » de nos forces « de l’ordre » !…

Filed under: Migrants, Politique, Société, Violence — Étiquettes : , , , , , , — Jean-Luc @ 11:28


Voici un courrier envoyé à la ligue des Droits de l’Homme dont j’ai reçu une copie.
Sans commentaires.
Sauf peut-être que Frédéric Warion commence à faire des émules ?

dimanche 27 février 2011

Suspicion paranoïaque


Ah ! Enfin Hortefeux dégage.

Depuis le temps qu’il nous pompait l’air avec sa haine de « l’autre », sa suspicion paranoïaque permanente, ses tests ADN, ses centres de rétention administrative, sa police politique, ses déchéances de nationalité, ses murs de protection anti-Roms, ses lois anti-voile et ses miradors …
On va enfin pouvoir aérer un peu.

Comme je l’avais suggéré il y a un mois, s’il continue à être terrorisé par les étrangers, il n’a qu’à se construire un mur de protection autour de lui tout seul et nous laisser enfin respirer l’air de l’amitié avec ces peuples courageux qui osent se libérer de leurs tyrans-dictateurs-tortionnaires.

Nous, on sera beaucoup plus tranquilles.

lundi 14 février 2011

Suicide

Filed under: Politique, Société, Violence — Étiquettes : , , , , , — Jean-Luc @ 17:17


À Troyes, un policier se suicide avec son arme de service.
Ce brigadier-chef d’une quarantaine d’années, apparemment sans problèmes, était marié et père de trois enfants.

Il serait temps de désarmer les policiers !

Existe-t-il beaucoup d’exemples de policier dont l’arme de service a permis d’éviter des morts ?
Je demande à voir.

samedi 5 février 2011

Le gendarme Frédéric Warion sort de l’anonymat

Le gendarme Frédéric Warion, commandant de la gendarmerie d’Alès, sort de l’anonymat : Frédéric Warion en avait probablement marre d’être contenu par le devoir de réserve qui empêche tout militaire, tout gendarme ou tout policier de se faire connaître en tant qu’individu, en le noyant dans la foule anonyme de ses collègues. Triste sort !

Je pense d’ailleurs depuis longtemps que si les policiers et gendarmes étaient distingués et individualisés par un numéro personnel unique inscrit en gros au dos de leur uniforme, à la place du traditionnel « Police », il y aurait moins de bavures. Si on pouvait identifier un policier ou un gendarme particulier sur une photo ou une vidéo, ils seraient probablement plus attentifs à ne pas faire n’importe quoi.

Alors qu’en l’état actuel des choses, ils peuvent commettre n’importe quelle violence sans être inquiété puisque personne ne peut les distinguer de leur voisin : « C’est pas moi, m’sieur, c’est sûrement un autre ! »

Frédéric Warion, commandant de la gendarmerie d’Alès, s’insurge aussi contre cet anonymat, et il a donc décidé de se faire connaître ; mais je ne suis pas persuadé qu’il ait choisi la meilleure méthode.

Le gendarme Frédéric Warion sort de l'anonymat

On le voit sur une vidéo amateur (de très bonne qualité, et qui a maintenant fait le tour de France – 650 000 vues), asperger de très près, avec une bombe de gaz lacrymogène, le visage d’honnêtes et paisibles manifestants du troisième âge, entourés d’élus locaux et accompagnés de quelques bambins.

Même les collègues gendarmes de Frédéric Warion, commandant de la gendarmerie d’Alès, sont effarés par sa violence envers d’innocents et pacifiques mamies et papys. Pour une fois, ils ne peuvent pas prétendre que ce n’était pas lui (les gendarmes ont souvent un esprit de corps très marqué) puisqu’on voit Frédéric Warion pratiquement en gros plan quand il serre la main d’un des élus locaux, avant la bagarre.

Je suis surpris que le petit Nicolas n’ait pas déjà proposé une loi interdisant aux commandants de gendarmerie de gazer des vieillards souffreteux et placides comme d’autres gazent les cafards dans les fonds de cuisine. Dominique Hasselmann vient d’écrire au ministre chargé de la gendarmerie nationale (je pense qu’il s’agit de Brice Hortefeux) pour lui demander de mettre hors d’état de nuire Frédéric Warion, ce dangereux cow-boy qui s’attaque aux passants dans les gares du midi.

Il faut faire connaître le gendarme Frédéric Warion, commandant de la gendarmerie d’Alès : il l’a cherché, il le mérite.

vendredi 28 janvier 2011

N’oublie pas de fermer la porte à clé

Filed under: Migrants, Politique, Société, Violence — Étiquettes : , , , , , , , , , — Jean-Luc @ 0:12


Brice Hortefeux apporte son soutien le plus entier, le plus inconditionnel et le plus ferme au projet de la Grèce de construire un mur (de 12,5 km de long) pour empêcher l’envahissement de l’Europe par des sales étrangers basanés et barbus qui se précipitent aux frontières pour venir chez nous profiter de nos fauteuils club, de nos restaurants 4 étoiles, de notre chauffage tout nucléaire, de nos Centres de rétention administrative, bref de notre confort et de nos richesses
, parfois même sans avoir essuyé leurs pieds sur le paillasson.

Ils seraient 200 par jour à essayer d’entrer en fraude.
Pour envahir toute l’Europe !

Cela fait une moyenne de (200 x 365) / 27 = 2 704 (j’arrondis à l’unité supérieure) sauvages hirsutes par État et par an qui viennent nous embêter à glandouiller dans les rues en fumant des produits louches et sans avoir aucun papier !

Notre Brice nazional estime-t-il que les barbares édentés et arriérés qui cherchent à nous envahir seront assez cons pour se masser derrière ses 12 km de barbelés, sans avoir l’idée de faire le tour ?

Un porte-parole de la commissaire européenne à la sécurité (Cecilia Malmström) a déclaré : « Les murs ou les grillages sont des mesures à court terme qui ne permettent pas de s’attaquer de manière structurelle à la question de l’immigration clandestine. »
Ah oui, mais alors, s’ils pensent comme ça à Bruxelles, comment voulez-vous qu’on s’en sorte ?
Ou plutôt comment voulez-vous qu’on les empêche d’entrer ? Les barbares, pas les députés européens, essayez de suivre un peu !
Et puis qu’est-ce que ça veut dire « structurel » ?

« Les mesures qui sont engagées, dès lors qu’il ne s’agit pas de restaurer le mur de Berlin, vont dans le bon sens et nous les soutenons », a contre-attaqué notre sinistre de l’intérieur, ex-sinistre de l’immigration sauvage et de l’identité nazionale ADN-garantie.

Question naïve mais importante :
Comment fait-on la différence entre le mur de Berlin et le mur de la Grèce ?
La longueur, peut-être ? Le mur de Berlin faisait, lui, 155 km de long ! Avec miradors, mitrailleuses et chiens policiers. Et c’est pourtant bien de cela dont il rêve Brice…
Il est vrai que la Grèce avait d’abord envisagé un mur de 206 km de long, mais ce projet avait fait hurler les Européens normaux.

Si j’étais moi, je construirais un mur de sécurité autour de Hortefeux pour qu’il se sente enfin tranquille et nous fiche la paix avec les déferlements de métèques !

2 704 par an et par État !
Une invasion ?…

mercredi 19 janvier 2011

Gouverner c’est prévoir

Filed under: Politique — Étiquettes : , , , , , , , , , — Jean-Luc @ 14:41


MAM a bien du mal à faire comprendre pourquoi elle a proposé au dictateur tyran Ben Ali de l’aider à faire son travail de tortionnaire : en fait, elle n’avait pas prévu qu’il se ferait virer ! C’est là sa plus grosse erreur !

Venant à sa défense à l’Assemblée nationale, François Fillon n’a rien trouvé de mieux que de cafter : « Jospin et Strauss-Kahn ont aussi rencontré le tyran dictateur tortionnaire Ben Ali et lui ont passé la main dans le dos. »

Tu parles d’une justification ! Comme si les erreurs des prédécesseurs pouvait excuser les leurs. « Oui, j’ai fait des conneries, mais les autres en avaient fait avant moi ! » Et alors ? Pourrait-on expliquer à ces gens, que l’on espérerait adultes, qu’ils ont le droit d’agir seuls, en leur âme et conscience, sans prendre exemple ni référence sur les bêtises des hommes du passé ?

En plus, ils parlent aujourd’hui avec fougue du tyran dictateur tortionnaire, mais jusqu’à la semaine dernière, il était « très cher Monsieur le Président de nos amis Tunisiens », un homme respectable et respecté, loué pour la progression des droits de l’homme — et le statut de la femme — en Tunisie.

Ah oui, notre gouvernement devrait agir en regardant l’avenir, et non pas en scrutant les fautes de ses ancêtres. Gouverner c’est prévoir !

Mais ils n’avaient pas prévu qu’il pourrait neiger en décembre dernier.
Ils n’avaient pas prévu que le peuple tunisien pourrait ne plus supporter son tyran dictateur tortionnaire …

Sont-ils vraiment à leur place au gouvernement ?

Older Posts »

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :