Entendre

lundi 22 août 2011

… ou généralissime ?

Filed under: Elections, Politique, Violence — Étiquettes : , , , , , , , — Jean-Luc @ 21:29


Si j’avais été le clown-tyran-colonel-tortionnaire Kadhafi (ce qu’à Allah ne plaise !), je me serais élu général avant d’être envoyé devant la Cour pénale internationale.

Ça aurait quand même eu plus de gueule !

mardi 25 janvier 2011

Le petit Nicolas sourd, muet et… aveugle

Filed under: Langue, Politique, Violence — Étiquettes : , , , , , , , — Jean-Luc @ 0:04


Un très petit mea culpa du petit Nicolas lors de sa petite conférence de presse, à propos de la chute du tyran dictateur tortionnaire Ben Ali :
« Sans doute nous avons sous-estimé, nous la France, cette aspiration de nos amis tunisiens à la liberté. »

Eh bien je ne suis pas d’accord !

D’abord, il ne s’agit pas simplement « d’aspiration à la liberté », mais carrément de tortures et d’exécutions sommaires. Tout le monde le sait, à part peut-être notre gouvernement et son président.

Ensuite, il a pu lui, petit Nicolas, sous-estimer ce qu’il veut, en compagnie de MAM, d’Hortefeux et de Fillon, mais il y a longtemps que tous les citoyens français savaient que Ben Ali était un tyran dictateur tortionnaire.

C’est peut-être qu’en aveugle, il ne pouvait rien voir venir !…

mercredi 19 janvier 2011

Gouverner c’est prévoir

Filed under: Politique — Étiquettes : , , , , , , , , , — Jean-Luc @ 14:41


MAM a bien du mal à faire comprendre pourquoi elle a proposé au dictateur tyran Ben Ali de l’aider à faire son travail de tortionnaire : en fait, elle n’avait pas prévu qu’il se ferait virer ! C’est là sa plus grosse erreur !

Venant à sa défense à l’Assemblée nationale, François Fillon n’a rien trouvé de mieux que de cafter : « Jospin et Strauss-Kahn ont aussi rencontré le tyran dictateur tortionnaire Ben Ali et lui ont passé la main dans le dos. »

Tu parles d’une justification ! Comme si les erreurs des prédécesseurs pouvait excuser les leurs. « Oui, j’ai fait des conneries, mais les autres en avaient fait avant moi ! » Et alors ? Pourrait-on expliquer à ces gens, que l’on espérerait adultes, qu’ils ont le droit d’agir seuls, en leur âme et conscience, sans prendre exemple ni référence sur les bêtises des hommes du passé ?

En plus, ils parlent aujourd’hui avec fougue du tyran dictateur tortionnaire, mais jusqu’à la semaine dernière, il était « très cher Monsieur le Président de nos amis Tunisiens », un homme respectable et respecté, loué pour la progression des droits de l’homme — et le statut de la femme — en Tunisie.

Ah oui, notre gouvernement devrait agir en regardant l’avenir, et non pas en scrutant les fautes de ses ancêtres. Gouverner c’est prévoir !

Mais ils n’avaient pas prévu qu’il pourrait neiger en décembre dernier.
Ils n’avaient pas prévu que le peuple tunisien pourrait ne plus supporter son tyran dictateur tortionnaire …

Sont-ils vraiment à leur place au gouvernement ?

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :