Entendre

samedi 18 juin 2011

On ne « détruit » pas la radioactivité

Filed under: Science, Société — Étiquettes : , , , , — Jean-Luc @ 15:20


Du thé vert radioactif provenant du Japon a été intercepté à Roissy. Il a été saisi car il est contaminé avec du césium 137, un isotope radioactif dont la période (aussi appelée demi-vie : temps au bout duquel il ne reste que la moitié de la radioactivité initiale) est de 30 ans.

« Le lot sera détruit », annonce sobrement l’information.

Soyons clairs : on peut colorer le thé en bleu pour le rendre moins appétissant, on peut le dissoudre dans de l’acide fluorhydrique, on peut le mélanger à des têtes de sardines pourries, on peut le brûler, ou le fondre dans un bloc de verre… tout cela ne changera rien à la radioactivité des atomes de césium 137.

Un atome radioactif reste radioactif, quels que soient les traitements qu’il subit, jusqu’à ce qu’il se désintègre en émettant les rayons ionisants qui le rendent dangereux.

Ce qui est inquiétant, c’est précisément l’arnaque qui consiste à annoncer que « le lot sera détruit », comme si, après cette destruction, il ne restera rien.

Après la destruction, il y aura toujours autant de radioactivité, mais on ne saura peut-être plus où elle a été dispersée…

Ce n’est pas vraiment un avantage !

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :