Entendre

mardi 14 février 2012

Suspense

Filed under: Elections, Politique — Étiquettes : , , , , , , — Jean-Luc @ 17:49


Il avait dit qu’il ne dirait pas s’il était candidat avant fin mars, pour pouvoir rester jusqu’au bout aux commandes de la France, contrairement à certains capitaines italiens qui quittent leur navire en premier, pour être sûr d’échapper au naufrage…

C’était une façon de dire qu’il serait candidat ! Parce que s’il ne voulait pas être candidat, il suffisait qu’il dise : « Je ne serai pas candidat », et comme ça il pouvait rester aux commandes de la France en train de sombrer jusqu’au 22 avril inclus et sans aucun état d’âme.

Mais bon, là maintenant, il va dire qu’il est candidat. Mercredi ou jeudi. Comme ça au moins, on saura, enfin !

Moi, ce qui m’inquiète, c’est qu’à partir de maintenant, enfin à partir de mercredi ou jeudi, la France n’a plus de capitaine, et elle va aller à vau-l’eau.

Ben oui : c’est qui c’est qui va signer les décrets d’expulsion des Roms, maintenant qu’il va parcourir les campagnes désertées et les usines en grève pour gagner des voix de l’extrême-droite, faire l’apologie de son bilan catastrophique, expliquer que le socialisme c’est l’enfer, et que d’ailleurs la meilleure preuve c’est que toutes les grandes fortunes de France sont en train de partir en Suisse, et c’est qui c’est qui va payer la TVA sociale alors ?

Hein ?

Moi je dis qu’il devrait laisser planer le doute (c’est-à-dire la certitude qu’il sera candidat, mais sans qu’il le dise) jusqu’au 21 avril au soir.

Faudrait quand même pas qu’il sacrifie la bonne marche de la France à sa petite ambition personnelle !…

Publicités

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :