Entendre

mardi 9 mars 2010

Encore une baffe pour Besson

Filed under: Migrants, Politique, Société — Étiquettes : , , , , , — Jean-Luc @ 9:54

Najlae Lhimer, 14 ans, a fui son pays (le Maroc) en 2005, pour échapper à un mariage forcé. Elle se réfugie chez son frère, en France. Cinq ans plus tard, excédée par les violences de son frère qui la bat, elle vient porter plainte à la gendarmerie, avec un certificat médical, peut-être pas vraiment nécessaire étant donné l’état de son visage. Les gendarmes n’enregistrent pas la plainte. Le lendemain, Najlae est expulsée vers le Maroc. Double peine ? Triple peine (battue, expulsée, mariée de force) ?

Merci qui ? Merci Éric !
Car les gendarmes ne font là qu’essayer de satisfaire les quotas imposés par Éric Besson. Lequel ne fait qu’obéir au petit Nicolas, pour ne pas être viré !

Mais… paf ! Le petit Nicolas décide, à l’occasion de la journée de la femme, de gracier Najlae et de lui permettre de revenir en France « si elle le souhaite ». Elle semble le souhaiter !

Voici quelques remarques qui pourraient conduire à des sujets de bac :

– Vu de l’Élysée, il est facile de décider que cette année il faut expulser 30 000 « sans-papiers ». Mais confronté à un cas individuel précis, celui de cette jeune fille battue et promise à un mariage forcé, bien développé dans les médias, l’Élysée se dégonfle.
En d’autres termes, si c’étaient les généraux qui avaient dû étriper l’ennemi à la baïonnette en 1914, la guerre n’aurait probablement pas eu lieu.

– Le petit Nicolas se prend pour le Roi Soleil : Nous embastillons, Nous gracions au gré de Notre humeur et comme il Nous plaît… Liberté ?

– Une histoire « vue à la télé » est une histoire qui s’arrangera… Égalité ?

– Les flics sont quand même gonflés d’expulser de France une fille qui sera mariée de force dans son pays avec encore les yeux au beurre noir que lui a faits son frère… Fraternité ?

mercredi 24 juin 2009

Remaniement

Filed under: Migrants, Politique, Société — Étiquettes : , , , , , — Jean-Luc @ 11:38

On ne peut pas dire que ça change beaucoup !

À peine nommé ministre du travail, Xavier Darcos annonce 16 000 suppressions de postes dans l’éducation pour 2010. Un ministre du licenciement, donc, plutôt…

Brice Hortefeux, ex-sinistre de la maîtrise totale de l’immigration choisie et de l’identité nazionale (dont il n’a jamais daigné donner de définition !) passe à l’intérieur où il prend la direction de l’armada de CRS, flics et autres gendarmes qui continueront à pourchasser les bougnoules et les sans-papiers afin de les bouter hors du Saint Territoire Nazional.

Éric Besson, qui fut au PS par une erreur de jeunesse, continue à continuer le travail d’expulsion, rétention, répression de la solidarité commencé par son copain Hortefeux.

Le secrétariat d’État aux Droits de l’Homme a été supprimé.

On ne saurait être plus clair !

« Newer Posts

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :