Entendre

lundi 25 août 2014

Remaniement

Filed under: Politique — Étiquettes : , , , , , , , , — Jean-Luc @ 22:58


Les Français ont élu, il y a un peu plus de deux ans, un Président de la République dont ils ont cru qu’il était un peu plus à gauche (ou peut-être seulement un peu moins à droite) que le petit Nicolas.
Disons dans les environs du PS, ou assimilé.
Mais plus le temps passe, plus ce président s’avère plutôt de centre droit, voire carrément de droite depuis qu’il a mis aux manettes du gouvernement un homme à poigne que beaucoup comparent avec juste raison au petit Nicolas, précisément. Il a la même psycho-rigidité et il fait presque autant de vent avec aussi peu de résultat : l’essentiel pour lui est de bouger, quels que soient les résultats ou même la direction…

Il restait pourtant deux ou trois ministres de gauche ou peut-être de centre-gauche.
Hélas, ceux-ci ont décidé ce week-end de commettre un crime de lèse-Manuel en s’autorisant à annoncer publiquement qu’ils n’étaient pas vraiment d’accord avec la politique actuelle du gouvernement.
Voilà donc que le dit Manuel, qui ne supporte pas les discussions, parce que lui, il est un dur, un vrai, annonce à François Hollande qu’il démissionne. François Hollande le renomme immédiatement premier ministre, avec pour mission de choisir un gouvernement qui, enfin, ferme sa gueule pour pouvoir faire sa politique de droite sans problème et sans discussion.

Il est bien tard pour aider au choix de ce futur gouvernement mais j’ai pourtant quelques suggestions à proposer pour les prochains ministres.

Je verrais donc bien :
Alain Juppé : ministre de l’économie et des finances (il sait bien calculer)
Jean-François Copé : ministre de la justice (il est avocat, il sait ce que c’est !)
François Fillon : ministre de l’écologie (il n’en a vraiment rien à cirer, il n’embêtera personne)
Nadine Morano : ministre de la culture (elle pourra peut-être apprendre un peu)
Nicolas Sarkozy : ministre de l’intérieur (il a prouvé son incompétence)
Brice Hortefeux : ministre de l’immigration (non, je n’ai pas dit de l’identité nationale)
Charles Pasqua : ministre de la guerre
Serge Dassault : ministre du commerce des armes et de l’industrie
Christian Estrosi : ministre du troisième âge et des anciens combattants

Allez, on parie ?

mardi 14 février 2012

Suspense

Filed under: Elections, Politique — Étiquettes : , , , , , , — Jean-Luc @ 17:49


Il avait dit qu’il ne dirait pas s’il était candidat avant fin mars, pour pouvoir rester jusqu’au bout aux commandes de la France, contrairement à certains capitaines italiens qui quittent leur navire en premier, pour être sûr d’échapper au naufrage…

C’était une façon de dire qu’il serait candidat ! Parce que s’il ne voulait pas être candidat, il suffisait qu’il dise : « Je ne serai pas candidat », et comme ça il pouvait rester aux commandes de la France en train de sombrer jusqu’au 22 avril inclus et sans aucun état d’âme.

Mais bon, là maintenant, il va dire qu’il est candidat. Mercredi ou jeudi. Comme ça au moins, on saura, enfin !

Moi, ce qui m’inquiète, c’est qu’à partir de maintenant, enfin à partir de mercredi ou jeudi, la France n’a plus de capitaine, et elle va aller à vau-l’eau.

Ben oui : c’est qui c’est qui va signer les décrets d’expulsion des Roms, maintenant qu’il va parcourir les campagnes désertées et les usines en grève pour gagner des voix de l’extrême-droite, faire l’apologie de son bilan catastrophique, expliquer que le socialisme c’est l’enfer, et que d’ailleurs la meilleure preuve c’est que toutes les grandes fortunes de France sont en train de partir en Suisse, et c’est qui c’est qui va payer la TVA sociale alors ?

Hein ?

Moi je dis qu’il devrait laisser planer le doute (c’est-à-dire la certitude qu’il sera candidat, mais sans qu’il le dise) jusqu’au 21 avril au soir.

Faudrait quand même pas qu’il sacrifie la bonne marche de la France à sa petite ambition personnelle !…

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :