Entendre

samedi 11 décembre 2010

Un combat pour la liberté de faire n’importe quoi

Filed under: Politique, Société, Violence — Étiquettes : , , , , , , , , — Jean-Luc @ 11:28

Le prix Nobel de la paix a été décerné à une chaise vide, Liu Xiaobo étant toujours en prison pour avoir demandé la démocratie en Chine.
Les chefs Chinois s’indignent de la politisation du prix Nobel.

C’est vrai, quoi : si maintenant le prix Nobel est décerné à des prisonniers politiques, où va-t-on ?

Sept policiers ont été condamnés à des peines de prison ferme pour avoir menti, inventé de concert de faux témoignages, fait des faux en écriture, ce qui a conduit à l’accusation d’un innocent pour tentative d’homicide sur un fonctionnaire de police. Au passage, ils ont tabassé le « suspect ».
Le syndicat de police Alliance se dit « atterré et écœuré ».

C’est vrai, quoi : si maintenant les policiers ne peuvent plus impunément tabasser les « suspects »,  puis mentir et raconter n’importe quoi quand ils ont fait une connerie, où va-t-on ?

Brice Hortefeux, qui ne rate décidément aucune occasion de dire des âneries, en a remis une couche en proclamant : « Notre société ne doit pas se tromper de cible : ce sont les délinquants et les criminels qu’il faut mettre hors d’état de nuire. »
Mais précisément, Brice, ce sont bien des délinquants et des criminels que la justice française a condamnés…

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :