Entendre

mardi 5 octobre 2010

Le français ait mort parce que je l’est tué

Filed under: Divers, Langue, Société — Étiquettes : , , , , , — Jean-Luc @ 0:09


Nos enfants ne connaissent plus l’orthographe.
Pire, ils ne comprennent plus le sens des mots.

André Chervel, professeur de linguistique française, interrogé lundi, sur les journaux télévisés, ne peut imaginer que deux solutions : « laisser les choses en l’état, ou réformer l’ortografe. »

Il me semble que c’est une attitude bien pessimiste quant aux capacités d’apprentissage de nos chères têtes blondes. Et réformer l’orthographe n’empêchera aucun ignare d’écrire : « Le français ait mort parce que je l’est tué. » Je les sens bien capables d’aller jusque là si on ne les guide pas un peu dans la compréhension des mots. Ce n’est pas écrire « le français é mort parce que je l’é tué » qui changera quoi que ce soit.
En outre l’orthographe est porteuse de sens. Monsieur Chervel proposera-t-il d’écrire « iatil ancore un franssé dan la sale » ?

La confusion des verbes être et avoir est un des buts fondamentaux du libéralisme avancé. Il ne faudrait pas trop lui faciliter le travail !

J’ai une troisième solution à proposer : demander à nos jeunes d’apprendre l’orthographe, comme des millions de Français l’ont apprise, tant bien que mal, avant eux. Mais pour cela, il faut peut-être leur demander de faire un petit effort.

Les parents sont-ils prêts ?

Publicités

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :