Entendre

lundi 6 février 2012

Mystère !…

Filed under: Elections, Politique — Étiquettes : , , , — Jean-Luc @ 17:06


Ya un truc que je comprends pas :
Angela Merkel soutient la campagne du petit Nicolas, alors qu’il n’est pas candidat !

Faudrait quand même savoir : il est candidat ou il est pas candidat ?…

dimanche 5 février 2012

Claude Guéant est le mieux

Filed under: Elections, Politique, Société — Étiquettes : , , , , , — Jean-Luc @ 16:41


Claude Guéant, éminence grise de notre petit chanoine, part à la pêche aux voix du front nazional : il déclare que toutes les civilisations ne se valent pas.

Il préfère sa civilisation à lui, qui renvoie les étrangers sans-papiers se faire tuer chez eux, et supprime les emplois des ouvriers pour faire monter le CACA40.

Et, à l’intérieur de sa civilisation à lui, c’est lui qu’il préfère.

Il est le plus beau !

Ah ! Les goûts et les couleurs…

samedi 14 janvier 2012

AAA

Filed under: Economie, Elections, Politique — Étiquettes : , , , , , , , , , , — Jean-Luc @ 0:36


Vendredi 13 janvier, à 100 jours pile des élections présidentielles, le triple AAA de la France est abaissé en AA+ par Standard & Poor’s !

Ce n’est pas bon pour la réélection du petit Nicolas qui, depuis cinq ans, nous a conduits avec obstination dans ce merdier. Heureusement, on ne sait pas encore s’il sera candidat.
Mais je pense qu’il aurait dû se méfier du vendredi 13. Et il va y en avoir d’autres cette année… en avril par exemple, 9 jours avant le premier tour. Faudrait pas qu’on passe ce jour-là à A – !

Bon, le Portugal est abaissé à BB mais ce n’est pas vraiment une consolation.

Si le petit Nicolas avait un peu de fierté, il déclarerait la guerre à Standard & Poor’s.

jeudi 5 janvier 2012

TVA sociale


Vous n’y comprenez rien ?

C’est pourtant simple :
On réduit les cotisations sociales des entreprises, qui servent à alimenter la sécu. Donc les entreprises gagnent du fric. Plus de fric.

Mais la sécu en perd.
Pour ne pas que ça se voie trop, il faut trouver d’autres sources de financement pour la sécu.

C’est simple : on va piocher dans la poche des prolétaires. Par l’intermédiaire d’une augmentation de TVA, qu’on appellera « TVA sociale ».

La TVA est l’impôt le plus injuste qui soit : quand vous achetez une baguette 1 €, l’état vous pique 5 centimes. Que vous soyez PDG de L’Oréal ou smicard.
Les pauvres payent proportionnellement beaucoup plus que les riches. Surtout que les riches mangent proportionnellement beaucoup moins de pain.

Avantage : les entreprises ayant moins de dépenses vont pouvoir embaucher plus, peut-être, et vendre moins cher, si ça les tente… à l’étranger, parce qu’en France, la diminution sera compensée par l’augmentation de TVA.

Inconvénient : les travailleurs paieront plus, grâce à cette TVA. C’est eux qui financeront la sécu à la place des entreprises. Ils auront donc tendance à acheter moins. Donc les entreprises vendront moins. Donc elles vont moins gagner de fric, et embaucher moins.

Bilan global : augmentation des prix et augmentation du chômage.

Ah, c’est pas simple, l’économie…

TVA sociale… Vous avez dit « sociale » ?

dimanche 1 janvier 2012

2012

Filed under: Elections, Politique — Étiquettes : , , — Jean-Luc @ 10:52


2012 sera forcément une bonne année :
c’est celle où nous allons enfin virer le petit Nicolas !

Et youpiiiiie

mardi 6 décembre 2011

Sécurité


Greenpeace a réussi à introduire un commando de militants dans la centrale nucléaire de Nogent sur Seine, jusque sur le toit d’un des réacteurs.

Au moment où le gouvernement s’auto-congratule et clame sa satisfaction de voir que tous les tests auxquels les centrales ont été soumises après Fukushima ont été positifs, cet épisode est bien savoureux.

Il montre à l’évidence que l’accident, celui qui casse pour de vrai, est toujours consécutif à un événement qu’on n’avait pas prévu.

Avant Fukushima, personne n’avait prévu que les groupes de secours pourraient ne pas démarrer au moment où tous les circuits électriques sautaient.

Avant Fukushima, nos centrales étaient sûres à 100 %.

Après Fukushima, poussés par l’inquiétude justifiée de la population, le gouvernement a bien voulu mettre nos centrales « à l’épreuve ». Il a constaté que si les problèmes qui se sont produits à Fukushima, grosso modo, étaient arrivés en France nos réacteurs auraient tenu. Enfin, c’est ce qu’il annonce.

Greenpeace montre aujourd’hui qu’il y a (encore !) des failles dans la sécurité. Un porte-parole du ministère de l’intérieur a précisé : « À aucun moment l’intégrité des installations nucléaires n’a été mise en péril. »

Mais le petit Nicolas a déclaré lui-même qu’il était « irresponsable de prendre des risques avec sa vie et avec la vie des autres ».

Faudrait savoir : yavait un risque ou yavait pas de risque ?

Je suppose que si le groupuscule « irresponsable » de Greenpeace avait été un commando « responsable » d’Al-Qaida, les discours (et les conséquences matérielles de l’expédition) n’auraient pas été les mêmes.

Le ministre de l’intérieur, le sinistre Guéant, a déclaré pour conclure qu’il y avait des « défaillances » dans notre dispositif de sécurité. Ah ben oui, mais ce n’est pas ce qu’il disait il y a quelques semaines.

Non, le nucléaire n’est pas sûr. Nous sommes d’accord.

Mais c’est grâce au test de Greenpeace qu’on en est sûr.

On devrait les décorer !

samedi 3 décembre 2011

Insécurité

Filed under: Politique, Société, Violence — Étiquettes : , , , , , , , — Jean-Luc @ 10:28


Après un bijoutier tué d’une balle dans la tête, c’est un policier qui a été abattu par un tir de kalachnikov par des voyous qu’il poursuivait pour vol de saumon fumé dans un magasin de surgelés !

Hier encore, c’est à la kalachnikov que des loubards ont réglé leurs comptes à Marseille.

Faut dire que les jeunes de maintenant n’ont plus la classe de leurs ancêtres qui braquaient des banques à mains nues ou, à la rigueur, avec un petit cran d’arrêt…

Voilà bien un constat d’échec total pour le petit Nicolas qui a toujours déclaré qu’il mettrait fin à la violence et à l’insécurité en France comme à Neuilly.

Bon, j’ai bien une idée à lui souffler. Ou plutôt deux :
D’abord, il pourrait équiper la police de kalachnikovs et de lance-roquettes pour que la lutte soit moins inégale.
Ensuite et surtout, il pourrait proposer une loi interdisant l’usage des armes de guerre dans les attaques de magasins de surgelés.

dimanche 6 novembre 2011

Augmentation d’impôts

Filed under: Economie, Politique — Étiquettes : , , , , , — Jean-Luc @ 20:39


Le petit Nicolas l’avait juré, et il le répète chaque fois que l’occasion se présente : il n’augmentera jamais les impôts.
Bon.

Quand on travaille, on gagne de l’argent et, souvent, on en gagne assez pour payer des impôts. Mettons que je paie chaque année en impôts l’équivalent d’un mois de salaire. C’est un exemple. Eh bien, si on me dit : « Tiens, aujourd’hui, tu travailleras sans être payé pour réduire le déficit de la France », cela revient à me faire travailler un jour de plus pour payer mes impôts.
C’est donc une augmentation d’impôts de 1/30, soit 3 %. C’est même une augmentation très injuste parce que si je gagne beaucoup plus et que je paie habituellement deux mois de salaire en impôts, l’augmentation n’est plus que de 1/60, soit 1,5 %.
Plus on est riche, moins l’augmentation est importante !

Tu dis que c’est pas beaucoup, comme augmentation ?
Peut-être bien, mais de deux choses l’une : ou bien on augmente les impôts ou bien on ne les augmente pas !

Ah bon ? Il a dit qu’il ne le ferait pas. On l’a échappé belle alors !

Mais il voudrait augmenter la TVA dans certains domaines ?
Oui, mais ça, ça ne compte pas : la TVA c’est pas des impôts…

mercredi 2 novembre 2011

Ah, la bonne guerre pour aller tuer les petits enfants !


La guerre n’est pas une belle aventure. Tout le monde est d’accord, à part peut-être quelques malades mentaux.

Mais il y a guerre et guerre.
Il y a la bonne guerre, la belle guerre, la vraie, la noble : c’est la guerre où les gars s’étripent face à face, directement, à la baïonnette, ou à la limite un qui fait exploser la tête de l’autre avec un 357 magnum, pendant que l’autre lui arrache deux jambes et un bras avec une grenade offensive. Ça c’est une guerre de mecs, de vrais durs.

Et puis il y a les sales guerres, les guerres dégueulasses, dont on ne veut pas trop parler parce qu’on n’en est pas trop fiers. Des guerres de gonzesses, des guerres de trouillards minables qui n’ont rien dans le pantalon, et qui préfèrent ne prendre aucun risque. Ceux-là saupoudrent le territoire ennemi de mines antipersonnel : des petites boîtes à moitié enterrées qu’on ne voit presque pas, mais qui explosent quand un pied les effleure.

Un pied d’ennemi, ou un pied de femme, ou un pied de gosse…
Un pied d’innocent le plus souvent civil, arraché pendant la guerre, dans le meilleur des cas.
Un pied de civil, un pied d’enfant qui ne demandait rien à personne, qui explose
parfois trente ans après la fin de la guerre.

Le summum de l’élégance !

C’était tellement dégueulasse, ces mines antipersonnel que les gens ont fini par tomber d’accord pour les interdire (traité d’Ottawa, 1997-1999).

Mais comme ça faisait un manque à gagner pour les industries d’armement qui les fabriquent, elles ont continué à les fabriquer (et les militaires lâches ont continué à les utiliser) en expliquant que ce n’était plus des mines antipersonnel mais des bombes à sous-munitions.

Mais c’était tellement dégueulasse, ces bombes à sous-munitions que les gens ont fini par tomber d’accord pour les interdire (traité d’Oslo, 2008-2010).

Mais faut pas rêver.

Les militaires lâches et les industries de mort ont de la suite dans les idées. De vraies têtes de cochon. Ils ont exercé une telle pression sur les gouvernements que maintenant les gouvernements préparent un projet de protocole qui autoriserait les bombes à sous-munitions fabriquées après 1980… en contradiction totale avec le traité d’Oslo.

Parlez-en autour de vous : il faudrait que le petit Nicolas (qui a signé le traité d’Oslo) s’explique clairement avant mai 2012 sur la remise en cause de sa signature…

Existe-t-il quelqu’un, à part lui, qui souhaite l’autorisation de cette arme qui tue essentiellement des enfants en temps de paix ?

jeudi 27 octobre 2011

Indépendance énergétique


Depuis quarante ans, on nous bassine avec le tout nucléaire, « garantie de l’indépendance énergétique de la France ».

Alors d’abord, c’est une supercherie, parce que je ne sais pas où nos nucléopolytechnocrates vont chercher leur uranium, mais ce n’est certainement pas dans le Berry, ni en Provence ni en Picardie. C’est peut-être même pour cela que la France a des relations douloureuses avec certains pays d’Afrique…

Ensuite, c’est même tellement faux qu’Éric Besson prévient à l’avance qu’on risque de subir une pénurie et des pannes d’électricité l’hiver prochain parce que l’Allemagne a fermé des centrales nucléaires après Fukushima.

Ah ben oui : en hiver, nous importons de l’électricité allemande… s’ils en ont en trop.

Une certaine vision de l’indépendance énergétique !

« Newer PostsOlder Posts »

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :