Entendre

vendredi 22 avril 2011

Le bruit et les odeurs…


Après que ses prédécesseurs Hortefeux et Besson ont viré hors de France tous les immigrés illégaux, ou presque, Nicolas Géant veut réduire l’immigration légale de 20 000 « individus » (louches) par an. Au lieu de 200 000 personnes étrangères admises sur le sanctuaire nazional, nous n’aurons plus que 180 000 barbus basanés introduits chaque année, avec une bouche en cul de poule et en se pinçant le nez pour échapper aux odeurs.

N’empêche. Il paraît qu’il y a en France actuellement plus de 11 millions d’immigrés ou d’enfants d’immigrés. 20 % de la population ! C’est à se demander comment les bons Français blancs catholiques ADN-vérifiés arrivent à résister et survivre !

Et si l’on en admet encore 180 000 par an, on se demande où on va les mettre. Surtout que ce sont en majorité des fainéants incapables de rien faire sauf bénéficier des allocs et du RMI qu’on leur octroie bien trop largement.
Ce qu’il faudrait, c’est supprimer toute immigration, légale ou pas, et renvoyer chez eux 20 000 étrangers chaque année. Et même à ce rythme, il faudrait encore 550 ans pour purifier définitivement notre belle patrie des 11 millions de barbares qui l’occupent actuellement.

Marine, où es-tu, que fais-tu ? Ah ! vivement 2012.

lundi 3 janvier 2011

Ultra-libéralisme

Filed under: Economie, Elections, Politique, Publicité, Société — Étiquettes : , , , , , , , , , , — Jean-Luc @ 18:25


M… V…, jeune député de l’E… et maire d’E… aux dents longues, considéré (
encore aujourd’hui) comme appartenant au P… S…  vient de déclarer :
« Nous devons déverrouiller les 35 heures. »

Dans la mesure où les 35 heures ont été mises en place il y a dix ans grâce au P… S…, cela peut étonner !
Mais il ajoute en outre :
« Cela doit permettre aux Français, pour ceux qui ont la chance d’avoir un emploi, de travailler davantage. »

Travailler plus… ?

Mais oui, oui, oui, et il va même jusqu’au bout de sa pensée :
« Je prône un dépassement des 35 heures, au nom même d’une augmentation des salaires, d’une augmentation du pouvoir d’achat. »

Sa pensée ? Euh, ben… enfin… oui, c’est c’la, oui… En clair : « Travailler plus pour gagner plus. »
Cela me dit bien quelque chose… mais quoi ?
Ne serait-ce pas plus proche de l’ultra-libéralisme sauvage que du P… S… ?

Y aurait-il une erreur ?

Ou va-t-il bientôt annoncer que le P… S… devrait aussi libérer les entreprises du poids des impôts qui les asphyxient, quitte à augmenter la TVA et les impôts sur le revenu ?

dimanche 21 novembre 2010

N’imrpoet qoiu

Filed under: Elections, Politique, Société — Étiquettes : , , , , , , , — Jean-Luc @ 19:14


Il avait fait du bouclier fiscal un des objectifs majeurs de son règne.

Il fait de la suppression du bouclier fiscal un des événements majeurs qui devraient (croit-il) permettre sa réélection.

Faire et défaire, c’est toujours travailler !
Mais à ce point-là, c’est vraiment n’importe quoi…

dimanche 7 novembre 2010

Le problème

Filed under: Elections, Politique — Étiquettes : , , , , , — Jean-Luc @ 23:13

« Nicolas Sarkozy est aujourd’hui un des problèmes de la France. »

Dominique de Villepin a tort.
Le petit Nicolas n’est pas « un des problèmes de la France ».

Le petit Nicolas est « le problème de la France ».

Mais le vrai problème est que ce problème a encore 18 mois devant lui pour tout casser.

jeudi 4 novembre 2010

Aide médicale d’état (et cinéma…)


L’AME, Aide Médicale de l’État, va devenir payante.

De quoi s’agit-il ?

Jusqu’à récemment, les étrangers en situation irrégulière (comme toute personne sans ressource habitant en France) pouvaient bénéficier de soins médicaux gratuits.

En situation irrégulière ?
Ben oui : quand on est contraint de quitter son pays parce que son père, sa mère, ses frères et sœurs, sa femme et ses enfants ont été tués par l’armée, ou les rebelles, ou la malaria, ou la famine, ou les tsunamis, on n’a pas toujours le temps de demander un visa pour partir ailleurs. On peut donc se retrouver en France « sans papiers ». C’est interdit. L’OFPRA, qui délivre à certains migrants les papiers nécessaires (s’ils sont reconnus comme « réfugiés » pouvant bénéficier du droit d’asile) ne va pas toujours très vite. Et n’accepte pas tout le monde. Et il n’est pas toujours facile de se faire comprendre quand on ne parle que le tchétchène ou le tamoul.

Il se trouve donc sur le territoire français des gens qui n’ont pas le « droit » d’y être, mais qui souvent travaillent (pour subsister), et même paient des impôts. Et il arrive parfois que ces gens soient malades.

Il faut du courage pour aller demander des soins dans ces conditions, parce qu’on a toujours peur de se faire expulser manu militari (ou manu gendarmeri) après un court séjour en centre de rétention administrative. Surtout quand on risque d’être renvoyé dans un pays en guerre, ravagé par les tremblements de terre, et où sévit le choléra.

Puisque j’en suis aux centres de rétention, j’en profite pour faire de la pub au film « Illégal », sorti récemment sans grande publicité.

Illégal est un film admirable qui décrit dans le détail la vie en centre de rétention administrative, depuis l’arrestation dans la rue jusqu’aux tentatives d’expulsion musclée.
C’est un film fort et poignant, à voir et à faire voir à nos ministres, à nos députés, à nos dirigeants, et surtout à nos enfants (pas les trop petits : il y a des scènes très dures), pour qu’ils sachent ce que notre gouvernement essaie de (et a intérêt à) nous cacher.
Les permanents de la Cimade que je connais confirment l’authenticité de l’ambiance.
Ne pas se faire trop d’illusion devant la fin presque heureuse…

Fin de la pub.

Certains étrangers en situation irrégulière arrivaient pourtant à se faire soigner… gratuitement, grâce à l’AME.

« C’est terminé » ont dit nos députés de la majorité UMP libérale avancée et même avariée : désormais, il faudra payer pour être soigné. Non mais ! Déjà qu’on leur offre le gîte et presque le couvert, faudrait quand même pas qu’ils abusent. C’est le contribuable qui paie, et il n’aime pas ça. Si ça continue on ne sera pas réélus.

Donc, aux difficultés administratives vont s’ajouter les difficultés financières. Des gens qui gagnent (au noir, bien obligés) 500 euros par mois ne sont peut-être pas prêts à payer 30 euros pour soigner une petit toux fiévreuse. Au lieu d’être traités rapidement pour leur tuberculose, ils vont donc se retrouver très malades, et très contagieux, provoquant ainsi des dépenses bien supérieures à ce qu’aurait pu coûter un traitement précoce.
La plupart des médecins sont verts de rage.

On va bientôt les laisser crever sur le bord de la route (les migrants, pas les médecins, essayez de suivre un peu)…

Ce sera bien fait pour eux. Après tout, comme dirait Jean-Marie, on ne leur a pas demandé de venir chez nous !

mardi 2 novembre 2010

Cohabitation

Filed under: Elections, Politique — Étiquettes : , , , , — Jean-Luc @ 1:21


Je ne connais pas grand-chose au fonctionnement de la démocratie américaine, mais il semble qu’Obama soit actuellement confronté aux élections de « mi-mandat » qui pourraient bien donner une majorité à son opposition, au moins au Sénat, pour les deux dernières années de son mandat.

Dans ce cas, il serait dans une situation assez analogue, il me semble, à ce que l’on appelait chez nous la « cohabitation ». Situation que le petit Nicolas et la droite ont réussi à faire disparaître en instaurant la simultanéité des élections législatives et présidentielles.

J’ai l’impression que le système de « cohabitation » est quand même plus profitable à la démocratie : si Obama est freiné dans son action, c’est probablement que celle-ci ne plaît pas à la majorité des américains. Il est donc légitime et bon de lui en faire prendre conscience.

Alors que chez nous, le petit Nicolas peut faire ce qu’il veut comme il veut pendant cinq ans, casser les services publics, retarder l’âge de départ à la retraite, réduire les impôts et augmenter le déficit public… sans que quiconque puisse rien faire pour l’en empêcher.

samedi 4 septembre 2010

Trop fort !

Filed under: Elections, Migrants, Politique, Religion, Société — Étiquettes : , , , , , , , , , — Jean-Luc @ 22:07


Le petit Nicolas n’a pas de pot : il s’est attaqué à beaucoup trop fort pour lui !

Quand il dit « Les Roms dehors ! », Le Pen répond : « Les nègres et les arabes aussi. »

Ah ben voilà : le peuple honnit les tièdes. À tant qu’à faire, Nicolas aurait dû aller un peu plus loin et proclamer : « Les Roms, les nègres, les arabes, les chinois, les bretons, les homosexuels, les Strasbourgeois et les coiffeurs dehors. » Ça, ça aurait eu de la gueule !
Et Jean-Marie se serait retrouvé tout con. Plus rien à dire !

À mon avis, ou bien Le Pen passe en 2012 (en l’occurrence, ce sera sa fille puisque lui-même sera dans un petit fauteuil roulant… mais Kouchner sera bien – mais oui – sinistre de l’identité nazionale et de l’immigration blanche catholique choisie), ou bien c’est la gauche qui passe.

Nicolas, t’as fait le mauvais choix.

Mais bon… je ne vais pas le plaindre !

dimanche 15 août 2010

Remords

Filed under: Elections, Politique, Société — Étiquettes : , , , — Jean-Luc @ 13:12


Les Français n’auraient pas dû élire un président de la République d’origine étrangère.

lundi 2 août 2010

Gesticulations estivales

Filed under: Elections, Migrants, Politique, Religion, Société — Étiquettes : , , , , , , , , , , — Jean-Luc @ 21:03


Le petit Nicolas vire à l’extrême droite.

Il suggère de déchoir de la nationalité française les récents naturalisés qui auront fait de très grosses bêtises, comme par exemple essayer de tuer un flic. Il a piqué cette idée dans le programme du Front nazional.

Brice Hortefeux, ancien sinistre de l’identité nazionale, va plus loin (ce qui n’étonnera personne) en proposant d’étendre cette déchéance de nationalité aux polygames, aux exciseuses et aux « délinquants graves », ce qui laisse de la marge, la gravité étant une notion très relative !

Éric Ciotti, obscur secrétaire de l’UMP, en rajoute encore en suggérant qu’on punisse de prison ferme les parents d’enfants délinquants. Punir des gens qui ne sont coupables de rien, l’apogée de la future « justice » française d’extrême droite !

Alors allons-y, continuons : déchoyons de la nationalité française les arrière-petits-enfants d’immigrés turbulents, puis les vrais Français délinquants, pour finir peut-être simplement par « ceux qu’on n’aime pas » ?

Il ne resterait alors comme vrais Français, bien conformes à l’identité nazionale, que les riches bourgeois blancs catholiques de Neuilly inscrits au Rotary Club, bien peignés et sentant bon le bain moussant, et dont les enfants vont à l’école Sainte-Marie.

Mais qu’est-ce que c’est que cette haine de l’autre, du différent, du plus petit, du moins riche, du moins propre, du plus foncé, du moins frisé, du « pas comme moi », de celui qui n’a pas été éduqué pareil, qui parle une autre langue, qui a une autre religion, une autre couleur de peau, un autre accent, une autre odeur, de celui qui n’a pas eu une enfance dorée à Neuilly ?

De quoi a-t-il peur, le petit Nicolas ? De toute façon, sa réélection est foutue.  Et il le sait !
Alors qu’il arrête ses « gesticulations estivales » comme les appelle avec un certain humour son collègue Jean-Marie, qui sait bien que dans le domaine de la haine et de la terreur, c’est lui qui gagne.

Heureusement, Robert Badinter, un homme admirable, un de nos derniers grands politiques (comme on n’en fait plus hélas), est intervenu en relisant calmement l’article premier de la Constitution française :

« La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion. »

Alors de deux choses l’une : ou bien le petit Nicolas n’a pas assez bien assimilé la langue française, depuis la naturalisation de son père immigré hongrois, ou bien il n’a pas lu la Constitution, ou bien il ne l’a pas comprise.

« … tous les citoyens sans distinction d’origine », Nicolas, tu as bien entendu ?
Même les Roms, même les Gitans, même les Maghrébins, même les Hongrois.

samedi 10 juillet 2010

Indiscrétions

Filed under: Economie, Elections, Politique, Société — Étiquettes : , , , , , , , , — Jean-Luc @ 0:20


Le petit Nicolas, cerné par les affaires qui puent de plus en plus, va (enfin) parler.
Lundi.

Mais je crois pouvoir vous dire, en avant première, ce qu’il dira…

Il dira qu’il y a un tas de méchants gauchistes trotskistes léninistes maoistes barbus chevelus zippies drogués qui lui veulent du mal et qui répandent des ragots ignobles sans l’ombre d’un atome de preuve.

Il dira que Liliane Bettencourt est une femme admirable grâce à laquelle tous les Français le valent bien. Et que ses comptes suisses numérotés sont une invention de ses nombreux ennemis. En outre, elle paie bien ses impôts en France, contrairement à certains chanteurs ou autres footballeurs, puisque le bouclier fiscal lui a permis de récupérer 30 millions d’euros. Une misère. D’ailleurs, on se demande bien ce qui la retient ici, elle serait plus tranquille au Costa Rica ou aux îles Caïmans.

Il dira qu’Éric Woerth est l’homme de droite le plus intègre de la Terre, qu’il n’a jamais fumé un cigare, loué une chambre d’hôtel ou un jet privé, et qu’il paie au juste prix le maigre loyer de son petit appartement au sixième sans ascenseur dans la banlieue nord de Paris.

Il dira qu’il n’y a pas plus de conflit d’intérêt entre le poste de ministre d’Éric Woerth et son poste de trésorier de l’UMP qu’il n’y a de conflit d’intérêt entre le poste de président de la République et le poste de chef de l’UMP.

Il dira que Florence Woerth est une femme de grande noblesse, victime de la vindicte populaire, qu’elle a toujours effectué son travail de conseillère financière de Liliane Bettencourt avec une grande rigueur et des résultats impressionnants.

Il dira que Claire Thibout, ex-secrétaire de Liliane Bettencourt, est une femme sous influence, aigrie, dépressive, paniquée et au bord du suicide, qui dit n’importe quoi, et qu’elle reviendra rapidement sur ses déclarations après quelques autres coups de bottin sur la tête.

Il dira enfin qu’il a lui-même une attitude exemplaire vis-à-vis de l’argent, de la République et de la retraite à 62 ans (si elle passe), que la mairie de Neuilly ou l’UMP n’ont jamais accepté de recevoir un seul centime de subvention de qui que ce soit, même d’amis proches, et qu’il a bien mérité sa légion d’honneur et sa Rolex.

Allonzenfants de la Patriii-iieu…

Bon : il est en train de perdre les 10 % de voix du Front national (des gars qui rigolent pas avec les magouilles) qui lui avaient permis d’être élu avec 53 % des voix. Il lui en restera donc 43 %, car ce n’est pas la gauche ni même le centre qui vont voter pour lui.

Trop tard, Nicolas : fallait réfléchir avant !

« Newer PostsOlder Posts »

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :