Entendre

samedi 23 avril 2011

Péages

Le petit Nicolas, sous l’influence du gnôme Géant, serait près à remettre en cause la libre circulation des barbares dans l’espace Schengen. Il a probablement raison. Ce n’est pas parce que l’Italie se laisse envahir par les musulmans islamistes qu’elle doit nous les envoyer ici chez nous sans autre forme de procès.
Moi je dis : « Chacun chez soi et les vaches seront bien gardées. »

Il me semble même qu’il faudrait aller plus loin et rétablir les barrières douanières et les péages que nos ancêtres avaient eu la sagesse d’installer sur les routes, les autoroutes et à l’entrée des villes. Ainsi, même si Poitiers (par exemple) est envahi par les Sarrasins, Paris pourra en être préservé grâce à des fouilles, des vérifications ADN et des contrôles minutieux que Géant pourra développer à l’entrée de la ville.

Enfin, l’essentiel est que l’Élysée reste bien protégé par la garde républicaine, pour éviter que les descendants de notre Guide Suprême, fleuron de la pureté de la race française pure souche, aient la peau bronzée et les cheveux crépus.

Patrouilleurs de proximité

Filed under: Politique, Société — Étiquettes : , , — Jean-Luc @ 0:20


L’inénarrable Claude Géant vient d’inventer une nouvelle forme de police de proximité : il a appelé ces nouveaux flics « patrouilleurs » pour qu’on ne les confonde pas avec la stupide et banale « police de proximité » mise en place par la gauche il y a plus de dix ans, et que le petit Nicolas a ouvertement ridiculisée en disant : « Les policiers ne sont pas des travailleurs sociaux ».

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :