Entendre

lundi 2 août 2010

Gesticulations estivales

Filed under: Elections, Migrants, Politique, Religion, Société — Étiquettes : , , , , , , , , , , — Jean-Luc @ 21:03


Le petit Nicolas vire à l’extrême droite.

Il suggère de déchoir de la nationalité française les récents naturalisés qui auront fait de très grosses bêtises, comme par exemple essayer de tuer un flic. Il a piqué cette idée dans le programme du Front nazional.

Brice Hortefeux, ancien sinistre de l’identité nazionale, va plus loin (ce qui n’étonnera personne) en proposant d’étendre cette déchéance de nationalité aux polygames, aux exciseuses et aux « délinquants graves », ce qui laisse de la marge, la gravité étant une notion très relative !

Éric Ciotti, obscur secrétaire de l’UMP, en rajoute encore en suggérant qu’on punisse de prison ferme les parents d’enfants délinquants. Punir des gens qui ne sont coupables de rien, l’apogée de la future « justice » française d’extrême droite !

Alors allons-y, continuons : déchoyons de la nationalité française les arrière-petits-enfants d’immigrés turbulents, puis les vrais Français délinquants, pour finir peut-être simplement par « ceux qu’on n’aime pas » ?

Il ne resterait alors comme vrais Français, bien conformes à l’identité nazionale, que les riches bourgeois blancs catholiques de Neuilly inscrits au Rotary Club, bien peignés et sentant bon le bain moussant, et dont les enfants vont à l’école Sainte-Marie.

Mais qu’est-ce que c’est que cette haine de l’autre, du différent, du plus petit, du moins riche, du moins propre, du plus foncé, du moins frisé, du « pas comme moi », de celui qui n’a pas été éduqué pareil, qui parle une autre langue, qui a une autre religion, une autre couleur de peau, un autre accent, une autre odeur, de celui qui n’a pas eu une enfance dorée à Neuilly ?

De quoi a-t-il peur, le petit Nicolas ? De toute façon, sa réélection est foutue.  Et il le sait !
Alors qu’il arrête ses « gesticulations estivales » comme les appelle avec un certain humour son collègue Jean-Marie, qui sait bien que dans le domaine de la haine et de la terreur, c’est lui qui gagne.

Heureusement, Robert Badinter, un homme admirable, un de nos derniers grands politiques (comme on n’en fait plus hélas), est intervenu en relisant calmement l’article premier de la Constitution française :

« La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion. »

Alors de deux choses l’une : ou bien le petit Nicolas n’a pas assez bien assimilé la langue française, depuis la naturalisation de son père immigré hongrois, ou bien il n’a pas lu la Constitution, ou bien il ne l’a pas comprise.

« … tous les citoyens sans distinction d’origine », Nicolas, tu as bien entendu ?
Même les Roms, même les Gitans, même les Maghrébins, même les Hongrois.

Publicités

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :