Entendre

mercredi 21 avril 2010

Manque à gagner

Filed under: Economie, Science, Société — Étiquettes : , , , — Jean-Luc @ 20:45


Le nuage de cendres du volcan islandais nous a coûté 1,3 milliard (non, sans « s » : le pluriel commence à deux) d’euros.

Enfin… il a coûté à Air France 1,3 milliard d’euros.

Enfin… Air France et les autres.

Enfin… probablement pas tout à fait : 1,3 milliard d’euros doit être le « manque à gagner » d’Air France, c’est-à-dire ce qu’il aurait pu gagner si le nuage n’avait pas été là et s’il avait pu vendre tous ses billets, et qu’il n’a donc pas gagné puisque le nuage était là. Il ne l’a pas gagné, mais il ne l’a pas vraiment perdu non plus : on dit « manque à gagner »

Mais ce qu’il ne dit pas c’est qu’il a gagné beaucoup d’argent aussi en arrêtant tous ses vols. Un avion qui ne vole pas ne consomme pas beaucoup d’essence, ne nécessite pas autant d’entretien, et c’est donc autant de « manque à perdre » pour Air France. Mais ça, il n’en parle pas.

Quoi qu’il en soit, Air France n’est pas content et le fait savoir haut et fort, et essaie probablement de récupérer une « indemnité catastrophe » en raison de ce putain de nuage.

Et qui c’est qui va la payer cette indemnité catastrophe ?

Ben tiens, c’est l’État, donc vous et moi, par l’intermédiaire de nos impôts.

Franchement, je ne vois pas pourquoi c’est le pékin de base qui devrait payer les conséquences aéronautiques du nuage volcano-islandais plutôt qu’Air France soi-même.

Ils ne sont pas obligés, à Air France, de prendre le risque de voir parfois leurs avions empêchés de décoller. S’ils ne veulent pas rendre ce risque, ils peuvent aussi se reconvertir dans la vente de melons. Ça peut rapporter aussi.

Ça commence à bien faire le coup du « si je gagne je ne dis rien, si je perds, je demande une indemnité à l’état ».

Ceci étant, il me semble bien que la frilosité des polytechnocrates qui ont fermé totalement l’espace aérien de l’hémisphère nord dès que l’éruption a commencé est du même ordre que celle qui a fait commander 95 millions de doses de vaccin H1N1 quand il a été question de grippe aviaire du cochon mexicain.

Les précautions c’est bien, certes, mais on peut aussi essayer de s’en sortir autrement qu’en s’enfermant chez soi sans bouger, avec un oreiller sur la tête.

Publicités

2 commentaires »

  1. Mais grâce au principe de précaution mis en oeuvre – et avec quelle maestria – par Roselyne Bachelot, le nuage pouvait bien venir saupoudrer la France, on avait des millions de masque à se mettre sur le nez !

    Elle ne manque pas d’air, finalement, la femme aux sabots roses !

    Commentaire par D. Hasselmann — dimanche 25 avril 2010 @ 9:17

    • Mais attention, exigez les masques FFP2, les seuls qui protègent efficacement (qu’ils disent… De toute façon c’est les seuls qu’on ait en réserve !)

      Commentaire par Jean-Luc — dimanche 25 avril 2010 @ 17:23


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :