Entendre

mardi 27 octobre 2009

Identité nazionale et pureté de la race

Filed under: Migrants, Musique, Politique, Société — Jean-Luc @ 21:45

Voilà qu’Éric Besson se propose de réfléchir à l’identité nationale et de faire réfléchir les Français avec lui… Depuis deux ans et demi que son ministère existe, il aurait pu y penser plus tôt !

Éric Raoult, député UMP, ex-Front national, a apprécié cette « bonne nouvelle ».

Frédéric Lefèbvre, le cabot du petit Nicolas, a déclaré : « La défense de notre modèle culturel et de la “Douce France” chantée par Charles Trenet, passent par la redéfinition de notre identité nationale. » La défense de la Douce France ! Faut-il lui rappeler que la Douce France en question a été chantée par le dénommé Trenet pendant la guerre, peut-être pour faire croire que la France occupée valait bien celle d’avant-guerre ?

Une idée qui semble plaire à notre sinistre de l’identité nazionale, de l’immigration choisie et de la pureté de la race est que seraient déclarés de bonne et pure identité française ceux qui prennent plaisir à chanter la Marseillaise régulièrement : « …il serait bon […] que tous les jeunes Français aient une fois dans l’année l’occasion de chanter la Marseillaise »

Voilà une bien curieuse idée, importée des États-Unis (ce qui doit réjouir le petit Nicolas, qui rêve de recevoir le prix Nobel de la paix). Je ne suis pas certain que les Italiens, les Indiens ou les Israéliens se gargarisent d’hymnes nationaux. Mais il est vrai qu’aux États-Unis, tout le monde chante l’hymne national avec beaucoup de gravité, la main sur le cœur. En tout cas quand la télé est là. Et j’avoue que c’est très émouvant.

Mais…
Mais l’hymne américain (comme l’hymne russe d’ailleurs, ou l’hymne allemand) est écrit sur une très belle musique, du genre qui donne un peu des frissons dans le dos… et envie de mettre la main sur le cœur. Et nous avons ici l’avantage de ne pas en connaître les paroles. Je viens de rechercher : elles sont assez nouilles, se contentant de louer la « bannière étoilée ».

Au contraire, les paroles de la Marseillaise sont vraiment insupportables, nous proposant d’éventrer nos voisins, « farouches soldats » qui « mugissent » comme de sales grosses vaches (alors que nos soldats à nous sont « de fiers guerriers »), pour « qu’un sang impur abreuve nos sillons ». Ça fait un peu abattoir ou corrida. Dans tous les cas, boucherie

En outre, la musique de la Marseillaise, fanfare militaire d’une vulgarité déprimante, est d’une pauvreté consternante.

Si c’est ça l’identité nationale, je demanderai rapidement à changer de nationalité !

 

Publicités

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :