Entendre

lundi 8 décembre 2008

Quand je gagne, je gagne. Quand je perds, je gagne.

Filed under: Economie, Politique, Société — Jean-Luc @ 18:46

Ceux qui ont déjà visité ce blog connaissent mes opinions sur l’économie en général, et la Bourse en particulier…

Les autres peuvent être rapidement fixés en allant jeter, au hasard, un coup d’œil sur quelques billets précédents.

Voilà-t-y pas que Philippe Marini, sénateur UMP de l’Oise, dépose, dans le cadre de l’examen du budget 2009, un amendement qui permettrait aux particuliers de déduire leurs pertes boursières de leurs revenus imposables.

Alors là je dis non !
Et je ne suis pas le seul.

Pendant que la plupart de nos concitoyens rament et galèrent pour joindre les deux bouts, il y a des gens qui ont de l’argent à ne plus savoir qu’en faire, au point de le placer en Bourse. Je ne parle pas de Bolloré, Lagardère, Bouygues ou Tapie qui ont chacun quelques milliards d’euros dans des comptes numérotés aux îles Caïman. Non : simplement des ex-PDG de petites boîtes qui ont mis un peu d’argent (quelques dizaines de milliers d’euros) de côté en escroquant leurs employés immigrés travaillant au noir sous la menace d’être renvoyés dans leur pays s’ils bougent une oreille.

On sait que la Bourse c’est n’importe quoi : un coup ça monte, un coup ça descend. Même les gosses de six ans se méfient de ce truc qu’on sait jamais comment ça va évoluer.

Si des gens libres, adultes et responsables veulent acheter de l’Air Liquide, du Vivendi ou du Total pour gagner du fric et pouvoir se payer des vacances aux Seychelles, très bien. Mais vouloir les dédommager de leur perte si la Bourse s’effondre, non !

Quand ces demi-riches gagnent du fric sur le dos des prolétaires au moment où la Bourse monte, on ne leur demande pas de reverser ce qu’ils gagnent dans la cagnotte globale, celle de l’État. Il n’y a aucune raison pour que la cagnotte globale les dédommage de leur perte quand la Bourse se casse la gueule.  Dédommage-t-on un joueur qui a perdu sa Ferrari, sa chemise et sa femme au casino de Monte-Carlo ?

Il n’y a guère que Marini pour avoir imaginé un truc pareil, qui indigne tout le monde, y compris dans les rangs de la majorité libérale avancée.
À mon avis, il a trop misé sur le CACA40, et il a peur que sa bourgeoise lui fasse des reproches violents quand elle s’apercevra que leurs vacances aux Marquises se sont évaporées avec la crise des subprimes…

D’ailleurs Marini est-ce que c’est vraiment français comme nom ?

Publicités

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :