Entendre

dimanche 7 décembre 2008

Sarkozette

Filed under: Economie, Politique, Société — Jean-Luc @ 15:59

Les politiques sont vraiment incorrigibles…

Ils sont totalement incapables d’apprendre, ou simplement de tirer les leçons du passé.

Fin 1992, une « prime à la casse » de 2 000 F est instaurée pour inciter au renouvellement du parc automobile et booster les ventes d’une industrie qui ne va pas fort. L’histoire n’a pas retenu le nom du génial inventeur de cette mesure.

Forcément, quand on donne des sous aux gens pour acheter une nouvelle voiture, la plupart de ceux qui hésitaient se décident, et ça relance un peu le commerce. Mais, après trois mois, et avec la fin de cette « promo » inattendue, tous ceux qui hésitaient et qui n’ont plus hésité n’ont plus besoin non plus de changer de voiture puisqu’ils en ont une neuve. Et comme la promo a disparu, les ventes s’effondrent.

C’est alors que Balladur, en 1994, a une idée géniale : il invente une nouvelle promotion, la Balladurette, « prime à la casse » de 5 000 F destinée à relancer le marché de l’automobile qui bat de l’aile. Étonnamment, cela fonctionne… jusqu’à la fin de cette prime. Ensuite de quoi, évidemment, le marché s’écroule à nouveau.

À tel point que Juppé, successeur de Balladur, après avoir longtemps cherché comment doper les ventes, invente finalement (c’est un gars intelligent qui a fait une grande école) la juppette, « prime à la casse » de 5 000 à 7 000 F, destinée à relancer le marché de l’automobile qui agonise.

Même cause, même effets : pendant le temps de la promo, les ventes reprennent. À la fin de la promo elles s’effondrent.

Aujourd’hui, le petit Nicolas, dont on connaît les idées novatrices et décoiffantes, invente une toute nouvelle méthode pour relancer le vente des voitures neuves : une « prime à la casse » de 1 000 € pour ceux qui achètent une nouvelle voiture. Ce qui est le plus nouveau, c’est la monnaie dans laquelle se fait cette promotion.

Qui c’est qui veut parier que les ventes vont s’effondrer quand cette prime s’arrêtera ?

Mais bon : le petit Nicolas n’a peut-être pas eu suffisamment de temps pour réviser…

Enfin, et surtout, il faut rappeler divers problèmes plus généraux associés à la fabrication et à la vente de voitures qui, malgré les progrès techniques, continuent à nous empoisonner l’atmosphère, au sens propre (si l’on peut dire !) : le pétrole n’est plus très loin de son terme ; le CO2 libéré par la combustion du pétrole rend l’atmosphère irrespirable et extermine les ours polaires avec la fonte de la calotte glaciaire, les embouteillages font perdre un temps précieux à tout le monde, et le nombre de morts sur les routes ne diminue pas de façon significative.

Faut-il continuer à subventionner une industrie destinée à mourir dans les années qui viennent ? Faut-il introduire dans la loi une exception d’euthanasie ?

Rappelons avec vigueur que réduire la quantité de CO2 émise par nos 4×4 (de 180 chevaux et plus, est-ce bien raisonnable ? Qui a vraiment besoin de 180 chevaux sur un 4×4 avec un pare-buffle pour faire à Paris les 6 km qui le séparent du bureau ?) signifie que la quantité de CO2 présente dans l’atmosphère continue quand même à augmenter. Elle ne pourra diminuer (éventuellement) qu’à partir du moment où les émissions seront nulles
Mais la voiture nucléaire n’est pas forcément une bonne solution non plus.

Ce genre de considération doit être totalement étranger aux politiques qui sont surtout inquiets pour leur réélection dans 3 ou 4 ans, date à laquelle l’effet d’une sarkozette restera bien plus important dans les esprits que la quantité de CO2 dans l’atmosphère, dont les gens se foutent complètement tant qu’ils ne voient pas leurs enfants morts asphyxiés devant la sortie de leur immeuble, ou leur maison engloutie par la montée des eaux.

Publicités

2 commentaires »

  1. On parlait aussi des « Jupettes » pour les ministres-femmes de son gouvernement.

    On a peu (ou pas) parlé de « Fillionnettes » pour les ministres-femmes sous sa coupe : pourtant il semble bien que Dati, Boutin, Yade, (peut-être d’autres ?)vont partir à la casse !

    Avec un bijou en prime.

    Commentaire par Dominique Hasselmann — lundi 8 décembre 2008 @ 16:29

  2. Boutin, je ne sais pas : elle a la bible avec elle.
    Yade c’est probable : pour ce qu’on (ne) la voit (pas), son absence sera comme sa présence.
    Mais Dati, c’est sûr. Je suis même étonné qu’elle soit encore là !

    Commentaire par Jean-Luc — mardi 9 décembre 2008 @ 0:10


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :