Entendre

mardi 23 septembre 2008

La Cimade dérange…

Filed under: Migrants, Politique, Société — Jean-Luc @ 21:13

Le 23 août dernier, au moment où tous les regards attentifs étaient braqués sur l’action du gouvernement (entre le retour de la plage et le dîner « homard », au soleil couchant, sur la terrasse) un décret a été publié, qui « ouvre » l’accès des centres de rétention administrative à qui veut… ou presque.

On pourrait s’en réjouir ! Enfin, voilà une mesure qui va dans le bon sens, en permettant une meilleure information sur ce qui se passe dans ces centres.

Eh bien non : ce décret est une atteinte aux droits des étrangers ; il s’agit là d’un croche-pied (le mot est faible !) de Hortefeux à la Cimade, organisation qui cherche à apporter de l’aide aux migrants, particulièrement détestée par le sinistre de l’immigration choisie et de l’identité nazionale, lui qui hait tout ce qui touche à la charité d’une part et aux migrants d’autre part.
En effet, les acteurs seront « sectorisés » : la Cimade, qui dénonce régulièrement les horreurs dont elle est témoin dans ces centres n’aura plus accès à tous les centres, certains étant « traités » (exclusivement) par d’autres associations (« une seule personne morale par centre ») ; en outre, les informations recueillies deviennent confidentielles et ne pourront plus être publiées. On pourra toujours constater que les prisonniers sont entassés à sept dans une cellule de 9 m2 et s’ouvrent les veines de désespoir, mais on n’aura plus le droit de le dire.

Entre cela et le fichier « Edvige qui a changé de nom mais on ne peut pas prononcer le nouveau nom et c’est tant mieux », on assiste la mise en place de la société que souhaite notre petit Nicolas : celle qu’il n’a pas réussi à installer quand il était encore place Beauvau.

Une société policière digne du meilleur Kafka, avec caméras à tous les étages, un flic derrière chaque individu soupçonné d’avoir des idées opposées au pouvoir à  la droite, des miradors et des barbelés, avions et navires de guerre tout au long de nos frontières, avec des militaires autorisés à tirer sur tout ce qui chercherait à entrer sur le sol sanctuarisé de la Mère Patrie.

Une société où la peur est partout, où l’on se cadenasse chez soi sans adresser la parole à quiconque de peur de se faire égorger (on le sait bien : la plupart des quiconques sont des égorgeurs en puissance, surtout quand ils vous adressent la parole sans vous avoir été présentés !), où l’alcool et le tabac sont interdits, la musique peut-être bientôt… tiens, cela me rappelle quelque chose… l’Iran des ayatollahs, peut-être, ou l’Afghanistan des taliban ?

Voici un texte que la Cimade publie à cette occasion :

Les 15 et 16 octobre, la France proposera au Conseil européen l’adoption d’un « pacte européen sur l’immigration et l’asile ». Ce projet, tout comme la directive « retour » adoptée en juin dernier, montre bien que la politique actuelle de l’Europe en matière d’immigration est avant tout défensive.

Dans ce contexte, la parole de la Cimade, qui intervient depuis plus de 25 ans dans les centres de rétention administrative, dérange… et c’est ainsi que la présence même d’associations dans ces centres est aujourd’hui profondément remise en question par les pouvoirs publics.

Les textes qui organisent cette mission viennent d’être modifiés. Ils ouvrent son exercice à toute « personne morale », procèdent à son émiettement en créant huit lots géographiques distincts et interdisent aux associations d’y répondre en concertation dans le cadre d’un groupement.

Innovation particulièrement choquante, ces textes veulent contraindre les associations à un devoir de neutralité et de confidentialité, interdisant de fait la fonction – fondamentale – de témoignage sur une question aussi sensible que celle du respect des droits humains.

Pour la Cimade, il est clair que cette décision, prise alors même que la qualité de son intervention dans ces centres a été reconnue et soulignée à de nombreuses reprises, est la conséquence directe de la liberté de parole et de témoignage dont elle a toujours fait preuve.

La Cimade dérange… sera-t-elle demain évincée ?

Surtout, ces mesures vont porter gravement atteinte aux droits des étrangers. Ceux-ci pourront désormais être arrêtés, enfermés et expulsés loin du regard de la société civile. Ils ne pourront plus, du fait de l’éclatement de la mission, bénéficier d’une expertise juridique nationale et seront soumis à un accompagnement variable.

Toutes ces mesures tendent à faire de la présence dans les centres de rétention une simple prestation de service, confiée à des opérateurs que l’on souhaite passifs et silencieux.

La Cimade doit répondre aux pouvoirs publics avant le 22 octobre prochain. Une assemblée générale extraordinaire sera organisée d’ici-là afin de déterminer la conduite à tenir. Quelle que soit la décision qui sera prise, nous devrons faire face à une réduction importante de nos ressources, tout en développant de nouveaux projets.

Quoi qu’il arrive, la Cimade ne renoncera pas à l’indépendance et à la liberté de parole héritées de ses 70 ans d’histoire. Elle poursuivra, en tout état de cause, son action de soutien, de solidarité et de défense des étrangers éloignés.

Publicités

2 commentaires »

  1. Il est urgent que la Cimade change de nom, pour déstabiliser Hortefeux : un nom dificile à retenir… de préférence !

    Cimodex
    Cimadmax
    Citronvert
    Cimezzogiorno…

    Commentaire par Dominique Hasselmann — mercredi 24 septembre 2008 @ 9:58

  2. Ah, Dominique ! Tu devrais offrir tes services à Brice…
    Il te ferait certainement des ponts d’or.

    Commentaire par Jean-Luc — mercredi 24 septembre 2008 @ 11:06


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :