Entendre

lundi 15 septembre 2008

Divorcés remariés redivorcés…

Filed under: Politique, Religion, Société — Jean-Luc @ 9:25

C’est compliqué, l’Église catholique (qui, faut-il le rappeler, n’est pas l’Église chrétienne ; Irène Droit soulignait dans le Monde daté de samedi 13 septembre qu’il existe 347 Églises chrétiennes – représentant plus de la moitié des chrétiens – qui ne sont pas catholiques) !

Hier, Joseph Ratzinger, évêque de Rome, a refusé toute ouverture de « l’Église » (il veut dire de l’Église catholique, mais il a parfois du mal à s’exprimer en français) aux divorcés-remariés qui restent « interdits de communion pendant la messe, conformément au droit canon ». Il a aussitôt été démenti par Jean-Michel di Falco, évêque de Gap, qui a déclaré au JT de France 3 que « non, non, non, pas du tout, vous n’avez pas compris, les divorcés-remariés ne sont pas excommuniés, c’est faux ».
Il faut dire que de nos jours, les gens mariés non divorcés se font de plus en plus rares, et il faut bien réfléchir avant d’exclure de l’
Église catholique la moitié ou peut-être même les trois quarts de ses membres.

Bon, normalement, entre l’évêque de Rome et l’évêque de Gap, je pense que c’est l’évêque de Rome qui est le plus fort et qui gagne. Mais ils devraient quand même faire un effort pour essayer de dire à peu près la même chose. Si j’étais Ratzinger, comme je serais le plus fort, j’enverrais di Falco à Partenia.

Si j’ai bien tout suivi, le petit Nicolas qui est marié-divorcé-remarié-redivorcé-reremarié (mais pas encore reredivorcé), et qui devrait donc être excommunié au carré, fait des câlins à Ratzinger qui les lui rend bien, et ce qui me chiffonne un peu aussi, c’est quil avait reçu (d’un évêque étranger, qui n’avait donc peut-être pas tout compris ?) l’eucharistie lors des funérailles du cardinal Lustiger.

Ils peuvent prétexter qu’à l’époque, il n’était que marié-divorcé-remarié.
Moi, ça m’est égal, mais tout ça fait quand même un peu désordre…

Publicités

8 commentaires »

  1. L’Eglise catholique ne « recense » peut-être (et sans doute) pas le l’ensemble des chrétiens actuels, mais il faut au moins reconnaître, c’est tout simplement un fait d’Histoire, qu’Elle a été fondée par Pierre (puis Paul) sur la demande, au premier, par Jesus Christ lui-même. « Tu es Pierre et sur toi je fonderai mon Eglise ». Il était sans doute nécessaire de le rappeler.

    Commentaire par Annotalim — lundi 15 septembre 2008 @ 13:48

  2. 1- J’estime qu’il faut être très prudent lorsqu’on parle à la fois d’Histoire et de Bible. Jésus a-t-il réellement prononcé toutes les paroles qui lui sont attribuées dans la Bible ? Je n’en suis pas convaincu.
    En conséquence, je suis probablement un païen à vos yeux. Cela ne me gêne pas outre mesure.

    2- S’il a bien prononcé ces paroles, Jésus pensait-il plutôt à l’Église orthodoxe, plutôt à l’Église catholique, ou plutôt à l’une des innombrables Églises protestantes ?
    Toutes se réfèrent à son enseignement ! Toutes ont la même origine et elles sont restées indifférenciées jusqu’au XIe siècle.
    Comment pourriez-vous avoir une certitude ?

    Commentaire par Jean-Luc — lundi 15 septembre 2008 @ 18:19

  3. Divorcés-remariés,

    Si l’Eglise de Rome ne veut pas vous donner la communion, L’Eglise Catholique Libre l’accorde à tout chrétien sincère.

    Commentaire par Frère Serge — dimanche 28 septembre 2008 @ 23:45

  4. Merci, Frère Serge, pour cette information qui intéressera certainement bien des divorcés… catholiques.

    Je ne connaissais pas l’Église catholique libre. Je la découvre aujourd’hui sur son site internet.
    En ce qui me concerne, je ne suis pas vraiment demandeur, puisque l’Église protestante réformée, que je fréquente, invite également à la cène tous ceux qui le désirent.

    Et en outre, je ne suis personnellement ni divorcé ni remarié !

    Commentaire par Jean-Luc — lundi 29 septembre 2008 @ 19:12

  5. Non, cher Annotalim.

    Toute traduction est une trahison!
    Et le « Tu es Pierre et sur cette pierre, je bâtirai mon église » en est également une!
    Dans le passage qui précède immédiatement, Jésus demande aux disciples « Qui dites-vous que je suis? » et Pierre répond alors « Le Christ, le fils du Dieu vivant ». Et Jésus réplique, parmi d’autres propos dont la teneur est très éclairante, ce que nous trouvons dans nos bibles traduites en français et qui sert si souvent avec beaucoup d’ignorance ou de mauvaise foi, à savoir « Tu es Pierre et sur cette pierre, je bâtirai mon église ».

    Sur la confession par laquelle Pierre reconnait Jésus comme étant le Christ, le fils du Dieu vivant, Jésus bâtira son église, mais pas sur la personne de Pierre. Et d’ailleurs, sans aller chercher bien loin, la traduction de ce passage en anglais ne dis du tout la même chose que ce que la traduction en français essaie de faire audit passage. « You are Peter, and on this rock, I shall built my church ». Le rocher désigne la certitude par laquelle Pierre reconnait Jésus comme étant le fils de Dieu.
    Attention donc à ne pas tordre le sens de l’histoire!

    Cordialement

    Commentaire par Daniel — dimanche 14 décembre 2008 @ 11:45

  6. Très intéressante intervention, Daniel.
    Je ne suis pas sûr qu’Annotalim la lise et c’est bien dommage.

    Ceci étant, et sans vouloir cracher dans la soupe, j’ai un peu de réticence envers l’argument de la version anglaise.
    Il y a évidemment en français un jeu de mots entre « Pierre » et « pierre » et ce jeu de mots ne peut naturellement pas être traduit dans touts les langues. En particulier en anglais, la traduction « Peter » et « stone » ou « rock » ne donne rien…

    Mais Jésus ne parlait ni en anglais, ni en français, et je me suis longtemps demandé si le jeu de mots existait en araméen, langue que parlait Jésus, ou en grec, langue dans laquelle sont écrits les évangiles.
    Il peut exister en latin (« Petrus » et « petra »). Mais pour l’hébreu, l’araméen ou le grec, je ne sais pas.
    Si quelqu’un a une idée, elle sera bienvenue !

    Commentaire par Jean-Luc — dimanche 14 décembre 2008 @ 12:35

  7. je tombe par hasard sur le commentaire du commentaire (Daniel) et persiste pourtant. Y eût-il quelque erreur d’interprétation, la première Eglise a bel et bien été fondée par Pierre et Paul, elle est universelle, ce que « catholique » veut dire, et je connais bien des catholiques d’aujourd’hui, divorcés-remariés, qui reçoivent l’Eucharistie, parce que certains prêtres ne rechignent pas à leur donner, connaissant bien ceux à qui ils l’accordent.

    Commentaire par Annotalim — mercredi 7 janvier 2009 @ 20:34

  8. Les récentes émissions de Gérard Mordillat et Jérôme Prieur sur Arte (Apocalypse) montrent bien comment, dès le début du christianisme, il n’y a pas eu une « église universelle », mais bien plutôt une kyrielle de sectes diverses, toutes se réclamant de l’enseignement de Jésus, et tellement divisées qu’il a fallu un grand nombre de conciles au IVe siècle pour essayer de donner une ligne directrice à peu près homogène, en virant tout ce qui apparaissait comme « hérétique ».
    Ce qui n’a pas empêché les « orthodoxes » (littéralement « ceux qui ont la pensée correcte ») de se séparer des « catholiques » au XIe siècle, avant que les « protestants » (« ceux qui mettent leur foi en avant ») fassent de même au XVIe siècle.

    Et si ceux qui s’auto-proclament « les bons » (les plus « universels », les plus « corrects », les plus « croyants ») se demandaient d’abord pourquoi il y en a d’autres qui ne sont pas d’accord ?

    Commentaire par Jean-Luc — mercredi 7 janvier 2009 @ 23:55


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :