Entendre

samedi 6 septembre 2008

La grande muette n’est pas encore adulte

Filed under: Politique, Société — Jean-Luc @ 15:54

Encore une fois, il semble que l’armée, et ses responsables les plus élevés, s’embourbent dans une (absence de) communication déplorable.

Dix morts dans un « guet-apens » en Afghanistan. En fait, neuf morts dans un accrochage (difficilement évitable en temps de guerre : la dernière guerre avait fait 500 000 morts en France), et un mort dans un accident de circulation.
Des rumeurs persistantes prétendaient qu’un de ces neufs morts avait été tué à l’arme blanche. Information que l’armée a formellement démentie jusqu’à ce que Hervé Morin l’avoue finalement hier.

Autrement dit, l’un de ces soldats (au moins) a été égorgé au couteau, au rasoir, à la baïonnette, avec un machin qui coupe.
Qu’est-ce que cela change ?

Rien !

Sauf qu’on a la preuve, encore une fois, que l’armée ment. En permanence !

Hervé Morin prétend qu’il voulait respecter la douleur de la famille. Peut-il réellement croire que la mort d’un fils, d’un frère, d’un mari tué par balle dans un désert lointain soit moins douloureuse que celle du même égorgé au couteau ?
Je ne peux pas croire qu’il puisse le croire.

Alors pourquoi ce long silence ?
D’autant plus que, s’il y a un secret à respecter, le dévoiler deux semaines après le drame n’est pas moins grave que le dévoiler immédiatement !
ll prétend vouloir faire taire les rumeurs et les polémiques. Il n’avait qu’à tout avouer dès le début !
Mais, insiste-t-il lourdement, comme si c’était une excuse, il n’y a eu qu’un seul soldat tué à l’arme blanche.

Un seul ?
Qu’est-ce que cela change ?
Rien.

Si les neufs soldats avaient été tués à l’arme blanche, les familles seraient-elles plus effondrées ? Ou moins effondrées ?
La famille du soldat tué dans cet accident de voiture est-elle plus tranquille que les huit familles des soldats tués par balle ou que la famille du soldat égorgé ?
Je ne le crois pas.
La douleur est celle de la perte d’un proche. Quelle que soit la cause de la mort, accident de voiture, coup de couteau, tir à balles réelles ou autre…

La meilleure façon de faire taire les rumeurs et les polémiques est d’annoncer la vérité tout de suite. Toute la vérité. Sans rien cacher. Jamais.
Dès qu’on commence à cacher, à mentir, la rumeur apparaît.

Mais je ne crois pas que l’armée (ou l’industrie nucléaire, si liée à l’armée par les circuits « confidentiels-défense » de l’uranium enrichi et du plutonium) soit capable, un jour, de révéler immédiatement la totalité de la vérité. Ils ont trop la culture du secret.

D’abord ne rien dire. Surtout ne rien dire !
Peut-être que personne ne saura.
Peut-être que personne ne s’en apercevra.

C’est la mentalité d’un gosse de quatre ans qui a renversé le pot de confiture !
Ah ! Qu’il est difficile pour une armée ou pour un industriel d’arriver à l’âge adulte !

Publicités

4 commentaires »

  1. C’est tout à fait ça, et tu rejoins ce qu’a déclaré hier à France Inter, à 13 heures, Jean-Dominique Merchet, qui tient un blog sur Libération concernant les questions de défense.

    Soit on dit la vérité dès le début (et on la connaissait) soit on ne distille pas une info qui aurait été gardée « secrète » pour ne pas ajouter à la douleur des familles, alors qu’on la diffuse maintenant !

    La communication en temps de guerre (oui, Monsieur Morin, ce n’est pas « Le nouveau centre » en Afghanistan !) doit se gerer comme en situation de crise.

    Le Vietnam a été un exemple flagrant, et même déflagrant, à cet égard.

    Et quand on voit que le même Morin se met à critiquer (il a mis du temps à être informé) le fichier Edvige, lors de l’université d’été de son particule, on se demande s’il va se faire taper sur les doigts au plus niveau : car où est alors la solidarité gouvernementale ? MAM va rapporter au chef des armées…

    Ce Morin, il faudrait peut-être le renvoyer dans ses foyers, avant qu’il commette encore une nouvelle bourde ?

    Commentaire par Dominique Hasselmann — dimanche 7 septembre 2008 @ 11:00

  2. Ah ben oui, c’est vrai, nous sommes en guerre !
    On l’oublie trop.
    Non, non, pas seulement la guerre entre le nouveau centre et l’UMP. Une vraie guerre en Afghanistan.
    Ah bon ? Ben oui, faut lire les journaux.

    Et MAM !
    Elle ironise bêtement sur Morin (genre : « Oui, il n’a pas réussi à trouver mon numéro de téléphone »…), mais elle ne répond pas à ses questions…
    Voilà le fin du fin du politique de nos jours : descendre les adversaires en les faisant passer pour des cons, et en faisant semblant de ne pas avoir entendu leurs questions.

    Le jour où les politiques seront contraints (par la loi par exemple, pourquoi pas ?) de répondre aux questions, cela fera mal !

    Commentaire par Jean-Luc — dimanche 7 septembre 2008 @ 21:13

  3. Quelle insulte pour « le gosse » de quatre ans ;-) Ce que tu sous-entends par là n’a rien à voir avec l’âge mais avec le contexte dans lequel nous vivons dans ce monde : la punition !

    Commentaire par mamansursaplanete — mardi 30 septembre 2008 @ 14:07

  4. […] Audin « s’est évadé et a disparu »… L’armée a toujours beaucoup de difficultés à dire la vérité […]

    Ping par Torture et légion d’honneur « Entendre — samedi 10 janvier 2009 @ 12:33


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :