Entendre

mardi 2 septembre 2008

PS et bordel

Filed under: Politique, Société — Jean-Luc @ 15:03

On n’arrête pas de critiquer les dissensions au sein du PS : Fabius n’aime pas DSK qu’aime pas Hollande qu’aime pas Ségolène qu’aime pas Aubry qu’aime pas Jospin qu’aime pas Moscovici qu’aime pas Emmanuelli qu’aime pas Fabius, et tous se tirent dans les pattes pour être kalife à la place du kalife, ou même mieux, être élu président de la république en 2012, ou alors en 2017, ou peut-être en 2022.

Il n’y a guère que Posuto pour envisager de n’être élu qu’en 2027, mais lui c’est un cas grave ! En plus il n’est pas encore au PS et je ne suis pas persuadé qu’il y sera avant 2027…

Alors il y a, bien sûr, le combat pour le pouvoir, difficile à supporter quand on a compris que le pouvoir n’est qu’un colifichet pour ceux qui ne peuvent pas vivre sans montrer qu’ils sont plus beaux, plus grands, plus intelligents et plus forts que les autres. Et qui ne peuvent pas exister sans acheter la Rolex la plus clinquante et sans épouser la mannequin la plus voyante. Ce qui est un aveu de faiblesse ! Mais c’est la vie des chefs. C’est peut-être inévitable.
Mais en dehors de cela, et surtout, il y a le bordel ambiant créé par les antagonismes irréductibles entre la gauche de l’aile droite du parti et le centre de l’aile gauche (pour faire simple).

Mais bon : d’une part c’est pareil, voire pire à l’UMP, sauf qu’à l’UMP, comme c’est des gens de droite, règlement-règlement, « en rangs par deux je veux voir qu’une tête », on voit moins qu’il y a des têtes qui dépassent (encore que…).

Ensuite, je vois mal comment un rassemblement de plus d’une personne pourrait être d’accord sur une question précise, et encore moins sur plus d’une question (« faut-il faire l’Europe ou pas, et comment ? », « si on la fait, avec la Turquie ou pas ? », « à partir de combien de morts en Afghanistan faut-il rapatrier les troupes ? », « faut-il augmenter les salaires pour relancer la croissance, ou diminuer les salaires pour relancer l’emploi ? », « faut-il inviter Kadhafi à dîner ? »…)

Il me semble qu’il n’y a guère que deux voies possibles pour sortir de cette impasse :

– instaurer un pouvoir dictatorial qui dicte à chacun et à tous la façon dont il doit répondre aux questions. Quand on vote, c’est tous ensemble et tous pareil : le résultat est acquis avec 99,7 % des voix. Les autres sont envoyés au goulag.

– laisser le joyeux bordel se développer et le supporter, en espérant qu’il aboutira à quelque chose.

J’avoue ne pas avoir d’opinion très tranchée. J’aurais plutôt un penchant naturel pour le bordel, non pas par amour du bordel mais parce que je redoute beaucoup le stalinisme.

Mais il est vrai que le bordel, c’est assez bordélique…

Publicité

5 commentaires »

  1. Bonne analyse, et j’ai justement utilisé l’expression « le bordel ambiant » (qui nous rappelle l’inventeur fou de la carte à puce, Moreno, je crois) sur le blog de « La Mouette ».

    Je pense que tout va finir par s’éclaircir et que le combat finira faute de combattants.

    Quand les enjeux seront autres qu’individuels (« secrétaire » du PS, comme au temps de Courteline), les vraies personnalités émergeront à nouveau.

    Commentaire par Dominique Hasselmann — mardi 2 septembre 2008 @ 21:46

  2. Ouah !
    Je suis démasqué politiquement !
    Je suis démasquopolitisé !
    Bravo :-)
    RV

    Commentaire par RV — mardi 2 septembre 2008 @ 22:07

  3. Moreno était peut-être inventeur fou, mais sa carte à puce a un sacré succès…

    Je te trouve bien optimiste, Dominique, lorsque tu estimes que tout va s’éclaircir.
    J’ai deux craintes réelles :
    – le combat des chefs dont je ne vois pas pourquoi, l’homme étant ce qu’il est, il pourrait cesser.
    – Le bordel qui va nécessairement se poursuivre pour les raisons (claires, j’espère) que j’ai développées dans ce billet. Sauf virage vers le stalinisme, que je ne souhaite évidemment pas.
    Tout cela me déprime un peu. Je pensais avoir une certaine confiance en l’homme, et là, j’ai une perte de vitesse !

    Commentaire par Jean-Luc — mardi 2 septembre 2008 @ 23:52

  4. RV : tu pourrais essayer de viser 2032 ?
    Si Kiki a la patience d’attendre !

    Commentaire par Jean-Luc — mercredi 3 septembre 2008 @ 0:05

  5. Mais à l’UMP ils sont tous morts ou écrasés (les compétiteurs potentiels), tandis qu’au parti socialiste il leur manque un chef. Bon, là, j’ai pas le temps de m’expliquer mais en politique il faut des chefs de chez chef, pas de l’idéologue ou du bosseur ou du marketeux politique (ça c’est pour faire les ministres) : non, du tueur, pour faire le chef. Et là, il n’y en a pas (ils se donnent des petits coups de couteau, c’est n’importe quoi). Sauf à droite. Donc y a pas, hein, tant que le chef de la gauche n’apparaît pas, avec son couteau entre les dents, on va se taper du Sarko et de la Rolex. (Un terrible manque de classe.) La France a besoin de Rois. Tu as déjà vu des Français travailler en équipe?

    Commentaire par fanette — jeudi 4 septembre 2008 @ 9:02


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :