Entendre

samedi 19 juillet 2008

Ah, rêva Areva : un nucléaire zéro défaut, est-ce possible ?

Filed under: Science, Société — Jean-Luc @ 9:48

La réponse est non, bien évidemment et quoi qu’en disent nos polytechnocrates beaucoup trop imbus d’eux-mêmes et sûrs de ne jamais faire de connerie.

C’est la formation « grandes écoles » :
« Moi, une connerie ? Jamais !
Je suis fiable à 100 %. Peut-être même un peu plus.
M’enfin, vous êtes bouchés ou quoi ? Puisqu’on vous dit que tout a été prévu. Même l’imprévisible.
Dans le nucléaire, nous sommes des dieux ! »

Oui.

Sauf qu’il n’avait pas été prévu qu’une filiale (de bas de gamme) d’Areva laisse déborder une cuve « d’effluents uranifères » (comme ils disent pour essayer de cacher la dure réalité). En clair : de l’uranium s’est répandu tout partout dans la nature du côté du Tricastin (74 kg semble-t-il et non pas les 360 kg évalués au départ, ce qui montre à quel point ils ne contrôlent rien, même pas les quantités de saloperies qu’ils laissent traîner là où ça ne devrait pas !).
« C’est un accident. On est dans des circonstances anormales, la cuve n’aurait pas dû fuir », a déclaré un porte-parole de la Socatri.
Nous sommes d’accord.

Sauf qu’il n’avait pas été prévu non plus que huit jours plus tard, une autre filiale (d’aussi bas de gamme) d’Areva laisse fuir de l’uranium à Romans-sur-Isère, à la suite d’une rupture de canalisation… « Quelques centaines de grammes seulement » dans ce cas. À partir de combien c’est grave, docteur ? Et la rupture de cette canalisation daterait de plusieurs années…
Ils vont bientôt essayer de nous faire croire que c’est pas de leur faute !

Dans l’ordre : « C’est pas vrai ! », « C’est pas grave ! », « C’est pas moi ! »

D’ailleurs c’est tellement pas eux qu’ils ont limogé le directeur de la Socatri.
Genre :
« C’est lui le nul, c’est pas nous ! »
On dirait des gosses de quatre ans…

Je ne suis pas certain que son remplaçant soit moins incapable. Il a dû faire les mêmes grandes écoles, où on lui a trop répété qu’il était le meilleur. Si bien qu’il a fini par le croire, lui aussi.

Comment veulent-ils dans ces conditions qu’on puisse imaginer un quart de poil de seconde qu’il n’y a jamais d’erreurs dans le nucléaire ?

J’en connais un qui serait bien capable de les traiter d’amateurs, s’ils continuent sur cette voie.

Publicités

6 commentaires »

  1. Ben moi, je suis super ravie d’avoir fait les petites écoles et d’être une bonne à rien, dis donc !

    Commentaire par sandrine — samedi 19 juillet 2008 @ 10:12

  2. Eh ben voilà, c’est tout à fait ça : ceux qui proclament à son de trompe qu’ils ont zéro défaut sont en général des gros nuls qui font que des conneries, et ceux qui n’ont fait « que » des petites écoles et qui n’en sont pas fiers sont souvent les meilleurs.
    C’est la vie !

    Commentaire par Jean-Luc — samedi 19 juillet 2008 @ 17:39

  3. ben oui un accident c’est une suite d’éléments qui s’imbriquent … avec une issue malheureuse. Un pharmacien, un cadre d’Areva, cela laisse songeuse ! Ceci dit des accidents il en arrive dans tous les milieux, j’ai entendu énormément d’accidents mécaniques ou électriques impliquant des enfants ou des ados dans l’agriculture, à une époque où il y avait moins de sécurités et où les enfants étaient des « bras » supplémentaires, etc. Je pense que ce qui nous bouffe c’est le fait que certains soient insatiables du pouvoir. Dans un monde qui a toujours pratiqué la guerre, comment penser qu’on accorde une valeur à la santé, à la vie humaine ?

    Commentaire par Emelire — mardi 29 juillet 2008 @ 14:34

  4. Ce qui me gonfle sévère, et ce que j’ai voulu dénoncer dans ce billet, c’est l’attitude arrogante, condescendante et bouffie d’orgueil des polytechnocrates du gouvernement, d’EdF, d’Areva et autres industries nucléaires qui refusent d’admettre, même devant l’évidence, qu’il pourrait éventuellement y avoir un problème dans les centrales nucléaires françaises (cocorico) ou dans la filière des saloperies qu’il faut mettre dedans. Je pense que c’est une attitude complètement suicidaire. Un dogme à admettre sans démonstration : « l’accident est impossible, tout est maîtrisé. »

    Je n’ai encore jamais entendu un de ces prétentieux daigner avouer qu’un peu de radioactivité tchernobylesque avait pu pénétrer sur le sol français en 1986.
    En Allemagne, en Belgique, en Italie, en Espagne, oui, bien sûr. Mais en France évidemment non.
    C’est, bien sûr, associé au problème des paniques, certainement difficiles à contrôler et qu’il faut pourtant savoir tenir. Mais de là à nier l’évidence comme ils le font, même a posteriori,il y a une marge !

    Le problème des accidents nucléaires est un saut dans l’échelle des conséquences : des accidents, même avec des ados, dans l’agriculture, dans la maçonnerie, dans la chimie, cela fait trois morts. Douze morts pour un accident grave. Avec un accident nucléaire et pas de pot, on peut atteindre plusieurs centaines de milliers de morts.

    Commentaire par Jean-Luc — mardi 29 juillet 2008 @ 19:25

  5. […] (FBFC) de Romans sur Isère, filiale d’Areva, celle-là même où il y avait déjà eu des fuites d’uranium l’été dernier, était mardi l’objet d’un test d’alerte nucléaire. […]

    Ping par Dormez en paix « Entendre — jeudi 11 décembre 2008 @ 11:32

  6. […] Que la France entière soit polluée par des minerais radioactifs abandonnés par la Cogema (ancien nom d’Areva) on s’en doutait un peu. […]

    Ping par Areva a peut-être laissé traîner des saletés sous votre parking « Entendre — jeudi 12 février 2009 @ 11:35


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :