Entendre

jeudi 27 mars 2008

Homicide volontaire ?

Filed under: Société — Jean-Luc @ 17:55

 

Le procureur de la république s’acharne. Après avoir autopsié le corps de Chantal Sébire, il révèle qu’elle est morte de l’ingurgitation de pentobarbital, produit qu’on ne trouve pas en pharmacie, mais dans les milieux vétérinaires. Quelle surprise !
À noter que son sang contenait également du lexomil, tranquillisant banal qu’on trouve en pharmacie… mais peut-être pas sans ordonnance. Voilà qui est étonnant et très intriguant !

Il serait vraiment ridicule d’inculper Chantal Sébire elle-même d’homicide volontaire (mais après tout, au point où ils en sont, cela ne m’aurait pas vraiment surpris ; ils auraient peut-être même pu la juger, comme on jugeait au Moyen Âge les morts ou les animaux).
Mais la justice va se tourner maintenant vers la famille et les proches afin de déterminer qui a pu se procurer le pentobarbital, où il se l’est procuré, aux frais de qui, avec la complicité de qui, et surtout, qui a versé le poison dans le verre, et qui tenait le verre lorsque Chantal Sébire l’a bu.

La présence de lexomil complique bien sûr l’enquête : l’a-t-elle avalé volontairement, ou lui a-t-on fait absorber à son insu ? Je suggère la recherche sur ce verre d’empreintes digitales qui pourront certainement mettre nos chères loques en herbe sur la voie de la vérité.

Nous voici vraiment au niveau zéro de l’humanité, avec une justice de caniveau, dont l’acharnement psychorigide rappelle celui qu’elle a eu envers Bruno Guigue, sous-préfet de Saintes.

Publicités

3 commentaires »

  1. La bonne conscience au travail, « post mortem » : acharnement judiciaire, après le thérapeutique. Les robes des juges en rougissent.

    Commentaire par Dominique Hasselmann — jeudi 27 mars 2008 @ 23:37

  2. Cet acharnement – judiciaire après avoir été médical – est aussi terrifiant qu’ignoble. Retour à la « chasse aux sorcières » où l’accusé(e) devait également, sous la torture, dénoncer les autres participan(t)es au « sabbat du diable » ! Quant à l’hypocrisie, une mention spéciale à Christine Boutin dont « Escalbibli » rapporte les propos… cul-bénis. Si elle veut porter un silice, c’est son problème mais qu’elle ne vienne pas nous faire ch… avec sa morale « Opus Deï » !

    Commentaire par Kamizole — samedi 29 mars 2008 @ 2:17

  3. « La Loi, un point c’est tout. »
    Mais un « point » n’a jamais preuve d’humanité !
    Pour moi ce sera un point d’exclamation et trois points … pour un soupir.

    Commentaire par filipo — samedi 29 mars 2008 @ 10:46


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :