Entendre

lundi 4 février 2008

Ne dites plus…

Filed under: Langue — Jean-Luc @ 20:56

Dans la série « les expressions qui me gonflent »…

Ne dites plus : « Je vais chez Carrefour »

On va chez (dans la maison de…) quelqu’un :

Je vais chez le boucher
Tu vas chez ta copine
Il va chez Mathilde

et on va à un endroit :

Je vais à la boucherie
Tu vas à la mairie
Il va à Carrefour (ou au BHV ou au Bon Marché)

La publicité essaie de nous faire croire que « chez » Carrefour, c’est aussi intime et convivial que chez Mathilde… mais non !

Je ne vais jamais chez Carrefour.
Il m’arrive d’aller à Carrefour.
Souvent, je le regrette.

Publicités

5 commentaires »

  1. D’accord avec vous : je vais chez un blog ami et non « au » blog d’untel…

    Commentaire par Dominique Hasselmann — mardi 5 février 2008 @ 7:48

  2. et l’expression :

    je vais « en course », pour dire je vais faire mes courses : tu la connais ?

    car moi, elle m’a bcp tracassé cette expression, car personnellement, je disais « je vais aux courses ».
    et on m’a dit qu’en l’espèce, ca voulait dire que j’allais aux courses à chevaux (PMU !)

    qu’est-ce que tu en penses ?

    ps : whaou, j’ai pu placer cette reflexion, qui me taraude depuis au moins 3 ans, dans un blog, auj ! c’que jsuis content !

    ;)
    cordialement
    nouchema

    Commentaire par nouchema — mardi 5 février 2008 @ 12:11

  3. Si j’étais moi, et en ce qui me concerne, je dirais : « Je vais faire des courses. »
    Raccourcir en « je vais en courses » ou « je vais aux courses » ou « je vais chez les courses » (trois expressions que j’estime également fautives) me semble participer de la flemme ambiante qui a raccourci « cinématographe » (très long, je l’avoue), en « cinéma » (très acceptable), puis en « ciné » (qui gagne quoi ? 60 millisecondes ?), avant d’arriver d’ici peu à « ci », ou peut-être même à « sss »…
    L’essentiel est de se comprendre, je suis d’accord, et la langue est terriblement redondante (heureusement !). Mais à force de raccourcir, on arrive à des expressions ambiguës…
    Et… est-il vraiment si fondamental de gagner quelques microsecondes dans l’expression d’une communication qui doit nécessairement prendre un certain temps ?
    Les africains ont une culture de la palabre qui me plaît beaucoup. Si on leur supprime le discours, que reste-t-il ? Pas grand-chose.
    Le « toujours plus vite » est peut-être du même tonneau que « travailler toujours plus pour gagner toujours plus ».
    Plus de quoi ? Finalement, on meurt pareil !

    Commentaire par Jean-Luc — mardi 5 février 2008 @ 13:41

  4. Longtemps j’ai dit « faire les commissions ». Ca se disait comme ça dans ma famille. C’est tombé en désuétude. Et l’on m’a souligné un jour que cela pouvait être assez inélégant…

    Commentaire par jehaismesvoisins — mardi 5 février 2008 @ 18:27

  5. Oui, dans ma jeunesse, on disait indifféremment « faire les courses » ou « faire les commissions ».
    Cela ne prêtait pas à confusion car pour le reste, on disait « aller quelque part », beaucoup plus élégant que les « WC », les « waters » ou même les « toilettes » d’aujourd’hui.
    Mais tout cela était il y a très très longtemps… à une époque où on recevait une claque quand on disait aller « au coiffeur ».

    Commentaire par Jean-Luc — mardi 5 février 2008 @ 18:45


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :