Entendre

jeudi 20 décembre 2007

Dilemme (suite) ; ou « les bienfaits de la mondialisation »…

Filed under: Politique — Jean-Luc @ 18:17

Le sujet évoqué dans le billet « Dilemme » peut être développé : il ne suffit pas de râler, il faut aussi voir d’où viennent les problèmes.

Si Continental est contraint de faire travailler plus ses salariés, c’est, au mois en partie, parce que la concurrence est féroce. La Chine, l’Inde ou la Corée disposent d’une main d’œuvre presque gratuite parce que là-bas les gens crèvent de faim et acceptent de travailler 15 h par jour, ou plus, pour une bouchée de pain (ou un bol de riz), ou moins…

Un tel problème n’arriverait pas en situation « d’équilibre », si les Chinois vivaient aussi luxueusement que les Français, ou les Français dans la même misère que les Chinois.

La mondialisation est terrible pour nous parce qu’elle nous met en concurrence avec des gens qui crèvent de faim. Mais elle est une aubaine pour les pays en voie de développement qui trouvent dans les pays riches des débouchés rémunérateurs. Et qui, de cette façon, peuvent se développer rapidement. La mondialisation est (ou devrait être…) une façon de redistribuer et d’équilibrer les richesses.

Et on retombe ici sur le problème de la croissance (cf. Fin de l’autisme des économistes, La croissance a des limites, et Pétrole, croissance et 4×4). Comme nous ne pourrons pas amener neuf milliards d’individus à notre niveau de vie, il faudra bien réduire le nôtre un jour ou l’autre… ou prévoir barbelés et miradors, et une armée puissante pour surveiller nos frontières (et éventuellement provoquer quelques guerres entre ces pays pauvres et sans aucun intérêt — à part leurs ressources minières qui tentent de nous rattraper). Il me semble qu’actuellement, nous tendons plutôt vers la seconde solution.

L’augmentation du temps de travail chez Continental, qui masque mal une réduction des rémunérations n’est probablement qu’un début.
Ce pourrait être assez juste si la redistribution des richesses vers les pays en voie de développement était réelle. Mais on sait bien que le souci des directeurs d’entreprise n’est pas de faire manger plus les ouvriers chinois, mais seulement de faire monter le cours de l’action qui enrichit les plus riches de nos concitoyens…

Publicités

Un commentaire »

  1. La mondialisation et le Tiers-Monde, cocktail puissamment explosif…

    http://ysengrimus.wordpress.com/2008/05/01/le-capitalisme-se-deploie-sur-une-sphere-finie/

    Paul Laurendeau

    Commentaire par ysengrimus — vendredi 2 mai 2008 @ 5:33


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :