Entendre

jeudi 13 décembre 2007

Traité constitutionnel européen

Filed under: Politique — Jean-Luc @ 21:18

Le 29 mai 2005, à la question « Approuvez-vous le projet de loi qui autorise la ratification du traité établissant une Constitution pour l’Europe ? », les français ont répondu « non » à 54,67 % des 28 257 778 suffrages valablement exprimés au plan national.
Il était bien entendu qu’en cas de réponse négative au référendum, la France ne pourrait pas ratifier le traité qui, en conséquence, n’entrerait pas en vigueur.

Le traité de Lisbonne, qui a été signé aujourd’hui par les 27 États de l’Union européenne, est un recyclage, un clone, une reproduction à 95 % du traité constitutionnel refusé par les Français.
Étienne Chouard, qui a été un pilier de la contestation du traité constitutionnel, le confirme et ajoute : « Je ne suis pas le seul à le dire, Giscard d’Estaing, qui n’est pas un anarchiste et qui n’est pas incompétent sur le sujet de la Constitution européenne, a écrit le 26 octobre dans Le Monde une tribune qui me prend les mots de la bouche, mais qui ont plus de force dans sa bouche à lui.
Il dit que le traité est illisible pour les citoyens, il dit que les propositions institutionnelles se retrouvent intégralement dans le traité de Lisbonne, mais dans un ordre différent. Il dit aussi que les outils sont exactement les mêmes, que la boîte a été redécorée en utilisant un modèle ancien qui comporte trois casiers dans lesquels il faut fouiller pour trouver ce que l’on cherche.
Il dit qu’on est évidemment loin de la simplification, et il pose la question : quel est l’intérêt de cette subtile manœuvre ? D’abord, et avant tout, échapper à la contrainte du recours au référendum, grâce à la dispersion des articles et au renoncement au vocabulaire constitutionnel. »

 

À quoi joue donc le Petit Monier ? Comme le dit Étienne Chouard : « Quand le gouvernement chargé de défendre le peuple agresse le peuple, on a un problème majeur avec la concorde. »

Publicités

Un commentaire »

  1. […] « À chaque grande étape de l’intégration européenne, il faut solliciter l’avis du peuple. Sinon nous nous couperons du peuple […]

    Ping par La souveraineté c’est le peuple « Entendre — mardi 22 janvier 2008 @ 23:22


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :