Entendre

samedi 6 octobre 2007

Doutes

Filed under: Politique — Jean-Luc @ 22:27

Je me demande dans quelle mesure l’immonde amendement sur les tests ADN appliqués aux enfants de migrants (je ne citerai pas le nom de son auteur, ce serait lui faire trop d’honneur, et il va bien vite retomber dans l’oubli dont il n’aurait jamais dû sortir) n’a pas été proposé en pâture à la vindicte populaire pour détourner l’attention du reste de la loi sur l’immigration. Un rideau de fumée qui cachait la forêt.

Une loi inique qui prive les migrants de pratiquement tous les droits. L’Office français des réfugiés et apatrides (Ofpra) placé sous la tutelle du ministère de l’immigration (Hortefeux chef de l’Ofpra !… On croit rêver). Même le ministre Martin Hirsh est écœuré…

Les députés l’ont votée comme un seul homme, gauche et droite confondues, sans aucun état d’âme, amendement ADN inclus. Les sénateurs ont fait semblant d’avoir un doute sur l’éthique de l’amendement ADN. Rappelons qu’Amnesty International, la Conférence des évêques de France (et il est rare que les évêques s’aventurent sur le terrain politique !), et le Comité consultatif national d’éthique se sont élevés contre cet amendement. Les sénateurs y ont donc mis un petit bémol. Histoire de montrer leur « humanité ». Le reste de la loi est passé inaperçu !

Patrick Doutreligne, de la Fondation Abbé Pierre, assure qu’avec ce projet de loi, « on touche à l’inacceptable ».

Laurent Giovannoni, secrétaire général de la Cimade, demande « que tous ceux qui se sont mobilisés à juste titre contre l’amendement ADN se mobilisent également sur les autres mesures de ce projet de loi qui généralisent l’exclusion des étrangers des aides auxquelles ils ont droit jusqu’à présent ».

François Fillon qualifie l’amendement ADN de « détail ». Probablement un clin d’œil aux électeurs du Front National qui ont permis l’élection du Petit Monier ? Philippe de Villiers, lui, a si bien entendu qu’il redevient « l’allié loyal » du gouvernement, et « le flotteur droit du trimaran Sarkozy ».

Jean-Marie, et son élève Nicolas se frottent les mains : immigrer en France était déjà un abominable parcours du combattant. Cela va devenir « mission impossible »…

10 octobre : journée mondiale contre la peine de mort

Filed under: Politique — Jean-Luc @ 10:13

On torture encore de nos jours.

La peine de mort est une torture.

Les militaires birmans sont pour la peine de mort. Sans jugement, si possible, cela ne sert à rien, et cela ralentit les procédures.

Les militaires birmans sont aussi pour la torture, même sans peine de mort. C’est un autre problème.

128 pays évolués sont contre la peine de mort.

Et en général contre la torture. Mais il y a des aménagements. Souvent, ce n’est pas de la torture, c’est un interrogatoire un peu musclé. Et souvent aussi, comprenez bien, on n’a pas le choix : on torture contre notre bon plein gré, pour réduire la souffrance d’autres personnes. Ou parce que le lieutenant l’a ordonné. Quel débat dans notre tête ! On souffre tant de torturer…

Les pays évolués sont donc contre la peine de mort ; sauf les États-Unis qui, pour cette raison, sont encore rangés dans les pays en voie de développement, entre la Chine et l’Iran (qui tuent même les mineurs, comme les États-Unis), le Soudan (pays dans lequel on lapide les femmes infidèles et on coupe la main des voleurs… c’est Mahomet qui l’a dit) et la Corée du Nord (qui voudrait bien avoir la bombe atomique pour une question d’efficacité dans l’exécution de la peine de mort… si j’ose dire). Belle brochette !

Les médecins tortureurs américains injectent sans aucun état d’âme le produit létal (c’est un nom élégant pour dire « la saloperie de poison qui tue ») dans les veines de leur patient. Je me demande s’ils prononcent le serment d »Hippocrate en même temps, pour bien s’en souvenir…

Mais les américains commencent à réfléchir, au moins certains d’entre eux, et à se dire qu’il y a quand même beaucoup d’erreurs judiciaires qu’ils n’arrivent pas à rattraper (10 % depuis la reprise des exécutions en 1977). Comme beaucoup d’entre eux croient à l’enfer, ça leur fout les chocottes, et ils se posent des questions.

Les chinois ne se posent pas de question, ils n’ont pas le droit. C’est le parti qui réfléchit pour eux. Pas toujours très bien : le coup de la répression sanglante en Birmanie par exemple pose problème. Un pays ami à qui on vend des armes et qui les utilise pour exterminer les bonzes et des manifestants pacifiques, ça la fout mal à quelques mois des jeux olympiques. Vous n’auriez pas pu attendre un peu ? Espérons que l’occident n’a rien vu… Tu parles !

Bon, on peut toujours essayer de faire pression. Les gens n’aiment pas trop qu’on leur mette le nez dans leur caca. Faire savoir que l’armée américaine torture en Irak, que les chinois assassinent leurs opposants, ou que les russes exterminent les tchétchènes est toujours désagréable pour les américains, les russes ou les chinois… Ils peuvent essayer de dire que c’est pas vrai (et ils ne s’en privent pas), mais avec les techniques actuelles de diffusion d’images et d’informations, cela devient de plus en plus difficile.

Attention : je n’ai pas dit que les français avaient tout bon ! Loin de là. En particulier, le rapport 2007 d’Amnesty International (effectuant un état des lieux pour 2006) reproche à la France l’impunité pour les mauvais traitements infligés par la police française (si, si, il y en a… particulièrement envers les mineurs et les migrants), les conditions déplorables de détention dans des prisons surchargées et vétustes (un récent article du Monde soulignait que les conditions de détention des chiens à la SPA étaient meilleures que celles de nos prisonniers au mitard), les attaques à caractère raciste, les violences envers les femmes et les restrictions de plus en plus importantes au droit d’asile.

Ah bon ? Ben oui !

Et encore, à l’époque, le Petit Monier n’était que sinistre de l’intérieur, et on n’était pas au courant de la future mise en place d’un sinistère de l’immigration choisie et de l’identité nazionale…

Que sera le rapport 2008 ? Je crains le pire.

10 octobre : journée mondiale contre la peine de mort.

C’est mercredi prochain.

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :