Entendre

mercredi 26 septembre 2007

Le rouge et le noir (ici : le kaki et l’orange !)… et l’essence

Filed under: Politique — Jean-Luc @ 12:08

Les bonzes sont des braves gens. Ce sont des espèces de curés habillés en orange. Ils ne font de mal à personne et vivent de la charité publique, c’est-à-dire avec quasi rien.

Les militaires sont des braves gens à qui l’on a appris à tuer et à torturer, soi-disant pour défendre la patrie. Leur rôle est d’exterminer l’ennemi, pas de réprimer le peuple. Ce ne sont pas des politiques, ce sont des tueurs. Ils n’ont rien à faire à la tête d’un État.

Les bonzes aimeraient que la dictature sanguinaire de la junte militaire birmane cesse. Ils manifestent pacifiquement pour cela. La population les soutient. Les militaires n’aiment pas les bonzes ni la population et leur tirent dessus. Sanguinairement. C’est leur métier. C’est tout ce qu’ils savent faire.

La force brutale est trop tentante pour essayer d’imposer des idées ou une politique. C’est déjà par la force que les militaires ont pris le pouvoir à la place d’ Aung San Suu Kyi, qui avait été démocratiquement élue. Aung San Suu Kyi a reçu le prix Nobel de la paix. Les militaires l’ont mise en prison. Les militaires n’aiment pas la paix. Ce serait pour eux le chômage. L’idéal, pour les militaires, c’est de tuer le plus de monde possible. Les militaires sont haïs par tous, sauf par Total, qui les soutient parce qu’ils ont du pétrole. Malheureusement pour les militaires, la force brutale, si elle réussit parfois à exterminer quelques bonzes ici ou là par temps de crise, n’arrive jamais à convaincre qui que ce soit.

Personne n’a jamais pu convertir un homme à des idées par la force, en le tuant, ou même simplement en lui cassant la gueule.

On ne peut pas imposer des idées.

On ne peut pas non plus tuer des idées.

On peut à la rigueur tuer un homme.

Et « tuer un homme, ce n’est pas défendre des idées, c’est tuer un homme », comme l’a très justement dit Sébastien Castellion, à propos de Michel Servet, envoyé au bûcher par Calvin.

Il faudra bien que les militaires finissent par le comprendre.

Ou alors, on se passera des militaires. Ce qui serait une bien bonne idée, pas si utopique qu’il paraît…

Ceci n’est pas une publicité pour Total.

Total a des intérêts (financiers) en Birmanie, pays qui regorge de pétrole et de gaz.

Total profite du travail forcé imposé aux populations locales par la junte militaire qui tyrannise le pays.

Total cautionne et apporte son soutien à cette dictature, une des plus féroces du monde, qui torture ses opposants et méprise les droits de l’homme.

De temps en temps, Total fait couler un Erika au large des côtes bretonnes avec un total mépris pour les conséquences écologiques, pour les phoques, pour les oiseaux, et pour les bretons, pourvu que l’action monte en Bourse.

Total ressemble beaucoup aux militaires, en ce qu’ils ont de plus moche.

Total a une passion avide pour le fric, mais aucune éthique.

C’est le problème majeur de notre économie libérale avancée : on accepte l’extinction des fous de Bassan et la torture des paysans birmans pour faire monter le CACArente.

J’espère que cela se retournera contre Total.

Et contre l’économie libérale.

Publicités

2 commentaires »

  1. […] La justice belge rouvre une enquête concernant les « complicités de torture et de crimes contre l’humanité » commises par Total qui a apporté aux tortionnaires au pouvoir en Birmanie une aide « morale et financière, mais aussi une aide logistique et militaire ». […]

    Ping par Entendre » Blog Archive » Total droit dans ses bottes — mardi 2 octobre 2007 @ 18:06

  2. […] L’armée est l’école de l’obéissance aveugle, qui développe la moelle épinière au détriment du cerveau, comme disait Einstein, qui s’y connaissait en matière de cerveau… L’armée est une école du crime, qui fabrique des détraqués pervers et sadiques, nous en avons des preuves chaque jour. […]

    Ping par Entendre » Blog Archive » Armée — vendredi 9 novembre 2007 @ 15:16


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :