Entendre

samedi 25 août 2007

Pavillon de complaisance

Filed under: Politique — Jean-Luc @ 22:11

Les pavillons de complaisance me gonflent. Même simplement dans leur dénomination. Est-ce que j’ai une carte d’identité de complaisance ?

Je lis dans le petit Robert :
Pavillon de complaisance : nationalité fictive accordée libéralement par certains États qui offrent des conditions avantageuses (fiscalité, législation sociale, etc.) aux armateurs.

Si c’est accordé libéralement, il faut interdire le libéralisme. Fiscalité, législation sociale avantageuse… Parlons clairement : ces États sont des truands. Si la nationalité est fictive, elle ne correspond à rien de réel. On a qu’à ne pas en tenir compte… Un bateau immatriculé avec un pavillon de complaisance n’existe pas. Il peut être détruit, coulé, sans que personne ne s’inquiète ou s’insurge. C’est un fantôme sans existence réelle. Un pavillon de complaisance est un faux pavillon. Il n’existe pas ! Comme une fausse carte d’identité.

Et les États qui offrent ces conditions avantageuses le font parce qu’on les laisse faire. On n’accepte pas n’importe quoi d’un citoyen voyou. Certains vont en taule. Ceux qui font de fausses cartes d’identité par exemple ! On pourrait (si on voulait !) ne pas accepter n’importe quoi d’un État voyou. Il n’y a pas de taule pour les États mais je connais bien des moyens de pression (le fric par exemple !…). Je suis bien persuadé que les îles Kiribati (un exemple au hasard !) sont très sensibles à certains arguments économiques, pas très difficiles à sélectionner. Il suffirait de dire bien fort qu’on ne veut plus de pavillon de complaisance. Je suis prêt à parier qu’en moins d’un an il n’y a plus aucun État voyou fournisseur de pavillon de complaisance.

Mais qui le dit ? Qu’en pense Sarkozy, toujours prêt à aller enterrer ceux qui ont été coulés par un bateau battant pavillon des îles Kiribati de complaisance ?

Publicités

Un commentaire »

  1. […] propriété d’un armateur turc, battant pavillon de complaisance (j’ai déjà dit ce que j’en pensais) des îles Kiribati, et avec un équipage azerbaïdjanais, éperonne en pleine nuit, en août 2007, […]

    Ping par Kiribati, champion du monde de l’immonde « Entendre — mercredi 23 janvier 2008 @ 19:14


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :